Trouble dysphorique prémenstruel

Répondre
GabrielleR
Messages : 19
Enregistré le : 08 oct. 2017, 16:25

Trouble dysphorique prémenstruel

Message par GabrielleR » 18 juin 2018, 09:15

Bonjour

Je suis sur une bonne piste.
Je voudrais savoir s'il y a d'autres femmes qui souffrent de ce trouble ? Le trouble dypsphorique prémenstruel.

Je ne savais pas où mettre ce sujet d'ailleurs.

Merci de vos partages!

Lilasdu33
Messages : 1
Enregistré le : 07 août 2018, 05:25

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Lilasdu33 » 07 août 2018, 05:41

Bonjour😊
Oui effectivement moi je souffre du syndrome dysphorique prémenstruel.
J'ai longtemps erré en me confiant à plusieurs médecins et genycologue, psychiatre tous ignorent.
Quelques éléments peut être par rapport à la gynéco puisqu'elle connaissait la version plus soft qui est le syndrome prémenstruel tout court.
J'ai dû faire des recherches et me traîter moi mais même étant chacune différentes je ne sait pas si je peut vous être d'une grande aide mais je suis là si vous avez besoin en message privé , bien cordialement 😊

Thalie74
Messages : 1
Enregistré le : 07 août 2018, 14:42

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Thalie74 » 07 août 2018, 15:07

J'ai dernièrement accepté de reconnaître que je souffrais du tdpm, en lisant les différents symptômes repris sur les sites sérieux qui le décrivent. J'ai directement cherché des remèdes naturels et ai trouvé le Gatillier qu'il faut prendre chaque jour. Juillet était mon premier mois de prise et même si cela nan pas été parfait, j'ai déjà vu une nette amélioration. Les difficultés de vide, de dépression sévère ont été beaucoup moins intenses et n'ont pas été présents plusieurs jours d'affilée. Il y a même eu des jours très légers pendant la mauvaise période.

Comme cela n'a pas encore été suffisant, je vais compléter par du framboisier pris seulement début de la mauvaise période. J'ai également décidé de voir une endocrinologue afin denvisager aussi des pistes de ce côté là. Je fais également me faire aider par un psychologue qui recourt à la thérapie ACT pour trouver des stratégies pour poursuivre mes activités malgré les pensées hyper toxiques et ce manque d'énergie.

Il y a des solutions, j'en suis certaine!

Bon courage à vous

Seluoane
Messages : 1
Enregistré le : 13 sept. 2018, 04:40

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Seluoane » 13 sept. 2018, 06:28

Bonjour à toutes
Je vous comprend tellement j'ai le même parcours que vous 😢
J'ai essayé les moyens naturelles ça a très peu marché sur moi. Ensuite le sport et regime sans sucre une amélioration effectivement mais faut être assidus donc quand on relâche c'est reparti. Pour fini l'endocrinologue m'a prescrit hormones de synthèse progestérone efficace par contre j'étais une loque donc jai arrêté....
Aujourd'hui je cherche encore mais je suis épuisée par mon état et mon entourage aussi.
Je veux bien de nouvelles infos peut être un maracle!!
Courage à toutes 😉

Hannah08
Messages : 3
Enregistré le : 26 sept. 2018, 07:12

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Hannah08 » 26 sept. 2018, 07:29

Bonjour

J'ai découvert que je "souffrais" de ce trouble il y a maintenant 4 mois.
Les conseils que je peux donner sont pour le moment les suivants (si ça peut aider certaines :)

- Personnellement j'apprends à m'écouter beaucoup plus. Je note ce qui me fait souffrir pendant la phase lutéale et je travaille dessus pendant la phase folliculaire grâce à des outils qu'un psychologue m'avait transmis. (écriture, méditation, accords toltèques)
- Je vais allé voir mon médecin afin d'avoir une prise de sang (identifier les hormones perturbées réellement même si je pense savoir lesquels...) et pouvoir soulager certains symptômes par les plantes. En effet je ne veux pas avoir recours à des hormones de synthèses, à la pilule et aux antidépresseurs pour des raisons personnelles.
- Je voulais voir une diététicienne et une naturopathe mais je n'en trouve pas à qui j'ai envie de faire confiance dans ma région. Alors je m'instruis énormément, tout en prenant mes précautions (d'ou la prise de sang...). En effet, en France selon les régions on est plus ou moins bien loti niveau diététicienne ( en mode régime à l'ancienne -_-) et naturopathe (en mode secte, escroquerie...). Attention je ne dis pas qu'il n'y a que des mauvais professionnels. Juste qu'il faut rester très vigilant. Je ferai donc sur conseil de mon médecin et du pharmacien en y allant progressivement.
- J'ai testé l'homéopathie avec un autre médecin ça n'a pas du tout fonctionné chez moi. (j'ai testé pendant 3 mois)
- Je change mon alimentation. J'ai remarqué qu'en effet le régime végétarien me faisait du bien. Ainsi que la diminution des produits gras (pas toujours évident pendant le trouble qui me fait tendre vers une gloutonnerie), du coup c'est toute ma vie quotidienne qui est chamboulée. Je profite des moments ou je suis bien pour organiser mes repas afin de ne pas craquer. Je me suis fais un pense bête alimentaire à respecter pendant la seconde partie de mon cycle
- Je peux continuer le café sans incidence. Par contre j'ai du strictement arrêter l'alcool. (Je diminue les exitants pendant la seconde partie de mon cycle)
- La randonnée, le yoga et d'autres sports selon mon cycle me font réellement du bien. Je suis passée de 10 jours de déprime à 1 ou 2 selon les événements. Avec des petits turbulences à compter de l'ovulation.
- Je suis mon cycle avec au début un calendrier maison et maintenant l'application CLUE.

Et évidemment, mon entourage est au courant mais aussi mes collègues. Surtout que je travaille avec des adolescents qui eux aussi ont leur dose niveau dérèglement hormonal ahah! Avec le public la seule répercussion c'est que je me plains plus à mes collègues du comportement de certains ahah! J'ai tout de même changé de métier le temps de me soigner. J'étais "travailleur social" et je suis pour le moment pionne. Mais c'est pareil c'est un choix strictement personnel! Et mûrement réfléchis.
Pour les plus curieuses, les conditions dans le milieu médico-social sont très compliqués alors avec un trouble dysphorique c'était devenu ingérable pour moi.

J'espère que ces lignes pourront aider certaines. N'oublions pas qu'on est toute différentes mentalement et chimiquement. Ce qui fonctionne pour l'une ne fonctionnera pas forcément pour l'autre.

Cela fait déjà 4 mois que je sais de quoi je souffre, et je n'ai pas encore testé toutes les solutions. Chaque chose en son temps :) .

Bonne journée à toute.

Saulienne
Messages : 1
Enregistré le : 29 sept. 2018, 19:58

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Saulienne » 29 sept. 2018, 20:12

Bonjour,
Moi aussi je souffre de trouble dysphorique premenstruel.
Sujet peu connu des médecins.
On se sent bien seule pour les gérer.
C'est une réelle souffrance pour moi et mes proches que je peux agresser verbalement dans une crise de panique.
Je dois encore trouver la bonne psy pour m'aider.
Une fois, ce sont les trous noirs de déprime, une fois des pleurs, d'autres fois de la susceptibilité excessive et une forme d'agressivité inconsciente. Je remarque les crises de boulimie aussi.
Marcher en pleine nature m'apaise. Une alimentation végétarienne aussi.
C'est terriblement fatigant physiquement et émotionnellement ( je suis hypersensible ).
En octobre, je vois un neurologue, en espérant être écoutée et comprise.
La psychiatre que j'avais vu m'a classée dans les bipolaires alors que je ne suis pas bipolaire.
Le calendrier que je tiens sur mes cycles m'indique clairement que ce sont les syndromes dysphorique premenstruel.
Si seulement un groupe de paroles pouvaient exister pour cela.
Merci de m'avoir lue.
Je me sens moins seule. Je lis enfin que d'autres femmes vivent cela. Courage à toutes.
Nous sommes notre meilleur médecin. Cela demande beaucoup de courage et de volonté pour ne pas sombrer. Mais c'est possible. Avec un travail personnel sur soi, accompagné d'une psy ou pas, c'est possible de mieux le vivre.

Hannah08
Messages : 3
Enregistré le : 26 sept. 2018, 07:12

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Hannah08 » 10 oct. 2018, 11:52

Saulienne a écrit :
29 sept. 2018, 20:12
Bonjour,
Moi aussi je souffre de trouble dysphorique premenstruel.
Sujet peu connu des médecins.
On se sent bien seule pour les gérer.
C'est une réelle souffrance pour moi et mes proches que je peux agresser verbalement dans une crise de panique.
Je dois encore trouver la bonne psy pour m'aider.
Une fois, ce sont les trous noirs de déprime, une fois des pleurs, d'autres fois de la susceptibilité excessive et une forme d'agressivité inconsciente. Je remarque les crises de boulimie aussi.
Marcher en pleine nature m'apaise. Une alimentation végétarienne aussi.
C'est terriblement fatigant physiquement et émotionnellement ( je suis hypersensible ).
En octobre, je vois un neurologue, en espérant être écoutée et comprise.
La psychiatre que j'avais vu m'a classée dans les bipolaires alors que je ne suis pas bipolaire.
Le calendrier que je tiens sur mes cycles m'indique clairement que ce sont les syndromes dysphorique premenstruel.
Si seulement un groupe de paroles pouvaient exister pour cela.
Merci de m'avoir lue.
Je me sens moins seule. Je lis enfin que d'autres femmes vivent cela. Courage à toutes.
Nous sommes notre meilleur médecin. Cela demande beaucoup de courage et de volonté pour ne pas sombrer. Mais c'est possible. Avec un travail personnel sur soi, accompagné d'une psy ou pas, c'est possible de mieux le vivre.


Tu pourras donner suite par rapport à ton rendez vous neurologue? Pourquoi as tu décide de voir un neurologue?

J'ai de la chance mon médecin généraliste comprends complètement. Mais il n'y connais pas grand chose sur cette pathologie. 😣. C'est pas facile mais ça ne peut que nous rendre plus forte!

Par contre en effet ton psychiatre est à côté de la plaque. Si la bipolarité était aussi irrégulière ça se saurait...🤔 Il faut y aller pour confondre les deux...

GabrielleR
Messages : 19
Enregistré le : 08 oct. 2017, 16:25

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par GabrielleR » 04 déc. 2018, 11:07

Bonjour à toutes,

Il y a un moment que j'ai écrit ici.

C'est définitif. J'ai rencontré ma médecin de famille qui m'a envoyé voir une psychiatre que j'avais déjà vu auparavant.

Les deux sont certaines que c'est le trouble dysphorique prémenstruel ...

Je prenais une petite dose de Welbutrin le matin et d'effexor. Maintenant, on me change pour une petite dose de Zoloft. Je continue de prendre welbutrin puisque c'est mieux de changer/stopper une médication à la fois.

J'avoue que ça me stress beaucoup ce changement de médoc. Depuis que je descend mon effexor par contre je me sens tellement mieux et je perds beaucoup de poids. J'espère seulement que zoloft m'ira...

Bref, j'aimerais avoir des nouvelles de vous toutes ici. Des suivis de vos démarches et comment vous allez.

Merci !!

Hannah08
Messages : 3
Enregistré le : 26 sept. 2018, 07:12

Re: Trouble dysphorique prémenstruel

Message par Hannah08 » 09 déc. 2018, 12:49

Bonjour!

Malheureusement pour moi mon trouble s'est empiré. Il suffit d'une grosse fatigue ou d'un retard de règle pour qu'il s'aggrave sans crier gare...Du coup, équilibrer son rythme de vie à des limites...

Mon médecin m'a prescrit de la progestérone de synthèse car je n'en produit pas assez... Je suis en cours de test...Pas tellement convaincue...

J'ai du prendre des anxiolytiques pour m'aider à traverser cette zone de turbulence.
Je vois un endocrinologue en Janvier. J'en attend énormément. Ma gynéco revient de congé mat, j'espère pouvoir la voir...Je frappe à toute les portes. Et vais voir tout les pros qu'on me conseille...

Car le plus dur est de trouver un professionnel à l'écoute et qui est des connaissances en endocrino (car au passage on m'a découvert une hypothyroïdie non franche alors elle est légère mais ça n'arrange rien+ la carence en progestérone), en psycho et sur le TDPM...Heureusement ma famille et mes amis me soutiennent ❤

Je vous donnerai des nouvelles aussi...J'attend des vôtres. La parole doit se libérer autour de ce trouble ancestrale et pourtant si méconnu!

Courage à toutes! Pour vivre avec ce trouble il faut etre des WonderWoman :)

Répondre