L'enfer de la sobriété

Répondre
Avatar du membre
Hibou Profane
Messages : 185
Enregistré le : 08 mars 2010, 16:36

L'enfer de la sobriété

Message par Hibou Profane » 29 août 2011, 10:36

J'ai une journée plate aujourd'hui. Au début du mois, je me suis acheté une once de pot. Du pot de mauvaise qualité, pas très fort mais pas trop cher non plus. Je me disais que ça m'aiderait à arrêter de boire de la bière. Mais je commence l'histoire par le mauvais bout.

J'ai longtemps été un gros consommateur de marijuana mais j'avais complètement arrêté il y a environ sept ans de ça. Je ne prenais que très rarement de l'alcool pendant ce temps. Il y a un an ou deux, je me suis mis tranquillement à m'acheter de la bière à l'occasion, puis, de plus en plus souvent. J'étais à un point où, si j'avais eu les moyens, j'aurais acheté mon six-pack à tous les jours sans problème. Mais au fond, je n'aime pas la bière tant que ça et je trouve que l'effet est moins plaisant que la marijuana. C'était donc une sorte de compromis avec mon ancien vice.

Puis, j'ai été exposé par un ami à de la marijuana. Il me sortait son sachet et sa pipe pendant nos brosses, au moment où j'étais trop saoûl pour résister. J'en suis venu au point où je trouvais absurde de consommer de l'alcool, dont je n'aime pas beaucoup l'effet, alors que je pouvais acheter de la marijuana pour à peu près le même prix et avoir la "même affaire".

J'ai donc posé le geste "logique" en m'achetant cette once de pot au début du mois. J'ai effectivement cessé d'acheter de la bière (je ne pourrais pas me permettre les deux). J'ai fumé plusieurs joints par jour tous les jours pendant 26 jours environ. Ça a été bien agréable, à part que ça m'a rendu encore plus zombie que d'habitude.

Mais là, je suis straight depuis deux jours et je trouve la vie plate. Si j'avais de l'argent, je me rachterais du pot, mais j'essaierais d'en trouver du meilleur.

Mais au fond, je sais bien que ça n'a pas d'allure. Je n'ai pas les moyens de consommer autant et ça me détruit le peu d'énergie que j'ai normalement. Ça m'empêche de me concentrer pour lire en plus. Alors j'essaie de me "minder" pour ne plus recommencer.

N'empêche, qu'est-ce que les journées sont longues quand on est à jeun...
Pourquoi remettre à demain ce qu'on peut faire la semaine prochaine?

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: L'enfer de la sobriété

Message par Catnip » 30 août 2011, 15:19

Salut Hibou,

Ton histoire ressemble pas mal à la mienne. Pendant longtemps je fumais mon p'tit joint, tranquille sans faire de mal à personne. Mon joint était même ma façon de me calmer et m'aidait à dormir. Je ne buvais pratiquement pas d'alcool car moi aussi je ne ''trippais'' pas sur le feeling... Puis un jour j'ai du arrêter car je voulais appliquer dans une grande boîte où ils exigeaient des test médicaux pour être embauché. Je trouvais la vie un peu plate alors j'ai commencé à prendre un p'tit verre, sortir dasn les bars et faire le party tous les semaines. Le problème c'estque ça coûte plus cher d'êre sur le party que d'acheter un onze de mari et les chances que tu ne feel pas ben le lendemain est assez élevé! Aujourd'hui j'essaie de consommer de l'alcool modérément et je ne touche plus à la mari depuis des années. J'avoue que parfois je trouve la vie plate mais en même temps je sais que c'est pour mon mieux.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: L'enfer de la sobriété

Message par Nathalie » 01 sept. 2011, 07:24

C'est vrai que c'est pas facile d'être sobre, surtout si on a rien à faire pendant la journée, connais-tu les NA, est-ce que tu crois que ça pourrait t'aider?

Répondre