Page 1 sur 1

Amitié et dependance affective

Posté : 09 mars 2010, 06:17
par Fibulette
Bonjour a Toutes et a Tous

Je me presente Fibulette, j'ai 34 ans, depuis 4 ans je me bas avec mon addiction qu'est avant Tout l'alcool.
Je suis d'ailleurs allée sur un tres bon forum qui m'a aider et guider, et j'y ai rencontrer un ami qui m'est tres cher,
Nous nous sommes enormement soutenu pendant 4 ans, aucune ambiguité dans notre relation Car je suis mariée et j'aime par dessus tous mon homme,

J'ai besoin de cette equilibre mon Homme d'un coté et Mon confident de l'autre, malheureusment depuis qqmois ce confident part sans mot et ce silence est pour moi insupportable,
Apres l'alcool j'ai l'impression d'etre completement dependante de son affection...

Et j'en peux plus, je me paie des angoisses enormes, je pete des durites des que j'ai un coup de moue...

je sais plus quoi faire et a qui parler...

Merci de m'avoir lu.

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 09 mars 2010, 10:30
par Catnips
Bonjour Fibulette!

Bienvenue sur le forum. :P

Je voudrais avant tout te féliciter pour ta démarche d'arrêter l'alcool. ;) Est-ce que tu crois que ton ami comble ce que l'alcool comblait avant avec l'alcool? Peut-être que le problème est toujours là mais il se manifeste d'une différente façon?

Ce n'est qu'une manière parmis tant d'autres de voir les choses.

Comment ça va avec l'alcool? Est-ce que tu es sur la bonne voie?

Catnips

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 10 mars 2010, 12:08
par Me Amore
C'est le moment de tester qu'il est bien ton confident, ton âme soeur. Tu peux lui confier ce que ça te fait lorsqu'il part sans mot...et par le fait même vérifier avec lui s'il n'y a pas quelque chose à se dire. Le risque en vaut la peine...si tu ne risques rien de ce côté, tu auras toujours un doute qui ne sera pas dissiper, si au contraire tu prends le risque de lui partager ton inquiétude ou tes interrogations, le beau risque c'est qu'il y ait ouverture et que de part et d'autre vous en sortiez grandis...Je te souhaite de prendre ce risque avec lui et avec toi.

Me Amore

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 10 mars 2010, 17:13
par fleur sechee
Bonjour,

tout dabord, je t'encourage a continuer ta bataille contre l'alcool et la peine que tu essaies de boire.

As-tu essayé de le contacter ou tu attends son appel ?
p-e qu'il a quelqu'un dans sa vie ou p-e qu'il n'a pas de raison particulière, desfois on s'éloigne des amis sans trop savoir pourquoi, pour de petites incompréhensions, des changements, desfois parce qu'on attend que l'autre appelle, p-e qu'il a des raisons personnelles.

Ce que tu racontais a ton confident, es-tu capable d'en dire autant a ton amoureux ou est-ce que tu ne te sens pas a l'aise de parler de toutes tes émotions ?

L'amitié entre homme et femme, desfois c'est a douter, bien dépendament des situations, est-ce que l'un ou l'autre a eu des sentiments pour l'autre ?

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 11 mars 2010, 00:20
par Hibou Profane
Les femmes peuvent être bizarres des fois. Elles veulent des "confidents" qui leur offrent de l'affection mais n'ont rien à offrir en retour. La place est déjà prise par le mari... En gros, tu veux de l'amour en double, mais tu n'en as que pour un seul. C'est pas compliqué, le gars avait probablement des sentiments pour toi et a fini par comprendre que tu ne les lui rendrais jamais. Il s'est tanné et va chercher quelqu'un de plus intègre dans ses relations. En passant, qu'est-ce que ton mari pense de ça, que tu aies besoin d'un "confident" qui te donne de "l'affection" comme ça? Tu as de sérieuses questions à te poser ma vieille.

Désolé si je suis un peu dur avec toi, mais j'ai vécu cette situation trop souvent, qu'on me prenne comme "confident" sans tenir compte de mes propres besoins affectifs. Il faut faire des choix dans la vie. Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée. Je viens de faire un choix de ce type dans ma vie récente. J'ai renoncé à une amitié avec une femme dont j'étais amoureux parce que cette situation était en train de me détruire.

Il faut cesser de prendre les hommes pour de gros toutous castrés. Les amitiés homme-femme, c'est rare que ça n'entraîne aucune ambiguité ou malentendu. Si c'est vraiment d'une amitié que tu as besoin, tourne-toi plutôt vers une autre femme, ou un gai à la rigueur.

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 11 mars 2010, 10:38
par ardens
Salut Hibou Profane, je ne suis pas d'accord avec toi il est possible d'avoir une amitié homme, femme tout à fait platonique. Mais c'est aussi vrai que la ligne est mince. Il y a un danger de tomber en amour cela aussi vrai.
Personnellement dans mon milieu de travail il y avait plus de femmes que d'hommes. J'avais plus de facilité de me faire des amies que des amis. J'ai eu de très bonnes amies je ne dis pas que je n'aurais pas eu l'occasion d'aller plus loin que l'amitié. Mais pour moi c'était clair que je ne voulais pas aller plus loin et je laissais voir clairement que ce n'était pas possible. J'ai conservé de bonnes amitiés quand même.
Je ne suis pas guai. Je suis marié et pour moi être fidèle à ma femme est important. J'ai eu besoin de mon épouse quand j'ai fait ma dépression et elle m'a aidé beaucoup. je ne suis pas certain que j'aurais eu le même aide avec une nouvelle conjointe.
Selon moi il est possible d'avoir un confident. Mais j'avoue que je ne suis pas certain que ma femme sois d'accord que j'aie une confidente sur internet:-))))))
Elle était au courant que j'avais plus d'amies que d'amis. Ce n'était pas un secret la plupart de amies sont devenues ses amies.

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 11 mars 2010, 20:11
par Hibou Profane
Oui Ardens je vois ce que tu veux dire, mais là tu parles d'amitié entre collègues. J'espère bien que c'est possible! Mais ce que la fille nous décrivait ça semblait pour le moins ambigü comme relation. J'ai une très bonne amie femme aussi, mais il y a une bonne différence d'âge, elle est mariée et heureuse. Mais le genre de relation décrite dans le premier message, ça ressemble à des situiations que j'ai vécues et que je ne veux pas revivre.

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 12 mars 2010, 11:56
par Cabotine
Je suis d'accord avec toi hibou profane. Les amitiés entre hommes et femmes sont souvent ambigues. J'ai testé la chose plusieurs fois et c'est toujours parce que les sentiments s'en sont mêlés que ça a foiré. Même avec un gai, la limite est difficile à tracer et puis, c'est bien vrai que les femmes ont souvent cette manie-là de chercher une double affection c'est-à-dire un amant et un ami. C'est drôle que ce sujet sorte présentement parce que je me pose des question aussi à ce sujet. Je me rend compte que j'en demande beaucoup à mon meilleur ami alors que lui aussi, comme tout le monde, a sa vie et ce n'est facile pour personne. L'amitié c'est quelque chose qu'on partage et l'attention et l'écoute doit venir des deux bords.

Malgré nos relations, il faut aussi savoir être autonome et pouvoir gérer le plus de choses possibles avant de s'appuyer sur ses proches... ils ne sont pas toujours solides comme le roc. Abuser de cela éloigne les gens.. je l'ai appris à mes dépends et la leçon coûte cher parce que parfois ce sont les meilleurs qui partent.

J'ai présentement très peur de perdre un bon ami et je te comprends parfaitement Fibulette. C'est vrai que c'est angoissant. Je me suis dit que le mieux serait d'être disponible pour la personne et lui montrer qu'elle te tient à coeur. Et puis il faut aussi savoir s'amuser et avoir du plaisir! Parce que c'est aussi à ça que ça sert les amis. Parcontre, si ton ami est hétéro, peut-être devrais-tu essayer de savoir s'il a des sentiments amoureux envers toi, c'est fréquent comme situation.

Voilà, j'ai voulu partager mes réflexions en espérant que ça t'aide un peu.

Re: Amitié et dependance affective

Posté : 28 oct. 2010, 10:36
par EXILDAOT
allo.
j'ai remonté ce sujet parce que ca ne servait pas à grand chose d'en partir un nouveau vu que j'ai un probleme similaire.

la dependance affective, c'est ce qui me devore interieurement.
principalement avec les filles.
quand j'etais jeune, l'amour et les relations gars-filles, je m'en foutais. ce n'etait pas important pour moi. j'etais vraiment dans ma bulle. mais je ne suis pas gai et je ne l'ai jamais été.

un jour, j'ai commencé à realiser que j'aimerais bien avoir une amoureuse dans ma vie. c'etait à la fin de mon adolescence.

depuis ce temps là, je ne supporte plus d'etre seul quand il y a qqn dans mon entourage. je deviens parano et deprimé. un peu down aussi quand une amie proche parle à d'autres gars.
je m'imagine qu'elle ne veut plus me parler ou qu'elle me bloque sur msn et plein d'autres affaires du genre.

ce sont les relations comme ca qui me rendent heureux parce que dans ma tete, je ne le suis pas. on peut meme dire que c'est ce qui me fait survivre. il semble que j'ai besoin d'affection car je n'en ai pas vraiment eu dans mon enfance à part ma mere bien sur. je suis parfois capable d'etre seul mais ca, c'est quand je ne l'ai pas été depuis un bout.

dernierement, j'ai vecu des experiences que je n'avais pas vecues avant. c'etait tellement bien que ca me poussait à aller de l'avant et les idees suicidaires diminuaient.

mais depuis quelques temps, je n'ai presque plus de nouvelles de personne et ca me frustre.
c'ESt peut-etre à cause d'une mauvaise brosse qui m'a vraiment fait mal paraitre au point de ne plus me rappeler de rien.
tellement, que je n'ose plus appeler personne tellement ca me rend parano. donc, je me sens seul ces temps-ci et je ne le digere pas.

pour en revenir aux relations gars-filles, parfois je me dis que je ne serai plus jamais capable d'etre en amour avec qqn tellement je suis dependant affectif. je ne supporterais pas de me faire laisser. et encore là, je capoterais toujours quand je serais seul ou quand je me sentirais ignoré meme si dans le fond, ce n'est pas le cas. le probleme est juste dans ma tete. il n'y a pas que moi sur la planete terre.

tout ca est vraiment difficile a assumer surtout que c'est comme ca avec tout le monde que j'aime.
la difference entre maintenant et avant est que maintenant, je realise mon probleme et j'essaie de travailler la-dessus. en vieillissant, on prend conscience de bien des choses..

fac c'est la-dessus que je vais conclure ce long message et merci de m'avoir lu.

:roll: