la quête de sens

ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: la quête de sens

Message par ardens » 06 nov. 2011, 16:32

Pour te répondre Pascale je vais citer Aramis ce qu'il a écrit est sensé.

L’être humain possèderait au plus profond de lui-même la capacité innée de discerner le bien et le mal universels.
Mais, les racines de chacun viendraient influencer un débalancement en faveur de l’un ou de l’autre…
Aussi, la multitude d’évènements uniques, vécus par chacun de nous, influencerait notre position dans un sens ou dans l’autre…
De là la difficulté à déterminer la frontière ultime… le point d’équilibre entre le bien et le mal!

La difficulté a déterminer la frontière ultime est que le bien et le mal n'existe pas. IL n'a pas de bien ni de mal. Se serait des barèmes que les humains ont inventé pour se situer.

Une autre invention des humains dont nous nous servons a tous les jours. Le temps.
Les secondes, les minutes,les jours, les années sont comme le bien et le mal une invention des humain pour qu'ils puissent se situer.

Je n'ai pas une éducation très poussée. Je n'ai jamais étudié la philosophie. Donc je ne peux pas m'avancer très loin. Mais j'aime me renseigner et vous lire m'instruit.

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 06 nov. 2011, 17:05

Salut Pascale, et les autres,

J’aime bien parler ici… je suis content que Pascale y puise quelque gratification!
J’y participe en prenant un malin plaisir à remettre en question mon humanité!

Pour l’apparence physique, tu as malheureusement raison… et je suis de ceux qui en tiennent trop compte!

90%...
Non! Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire…
J’explique autrement…
Je croyais que chaque humain se devait d’être aussi bon que Jésus!
J’ai travaillé en ce sens pendant très longtemps… pour me rendre compte que j’avais été mal informé.
Quand j’ai découvert le monde, j’avais tellement de questions… je n’arrivais pas à valider mes repères… il y avait le « mal » partout!
J’y ai goûté à plusieurs reprises… de là tous les remords!
Selon ma compréhension de la religion, de la vie, va savoir… malgré mes multiples désobéissances, j’étais plus altruiste que la majorité des personnes que je connaissais.
Mon manque de confiance et d’estime de moi-même a continuellement remis en question mes hypothèses…
J’ai cherché un moyen de contourner ma conscience… une façon rationnelle de représenter la solution!
J’ai entrepris une sorte de sondage auprès de ceux que je côtoyais… en me basant sur ce que je jugeais comme une vérité, j’ai questionné mes proches sur le bien et le mal.
Sans l’exprimer vraiment, j’ai donné des exemples observés parmi eux… je les ai confrontés à leurs propos exprimés selon une certaine omerta familiale, ou d’amitié, etc.
J’étais un peu enragé, frustré de voir que je m’étais tant privé pour ne pas aller en enfer, pour rien!
J’ai décidé arbitrairement que, malgré la faible moyenne des humains que je croisais, 90% d’occurrence, était le minimum de ce que je pouvais accepter pour classer toute vérité…. Du côté du bien ou du côté du mal!
En bref, avant d’avoir obtenu 90% des gens qui ne le confirment, je ne prenais pas position!

Ça, c’est la théorie… mais j’ai remarqué que dans le doute, je choisissais facilement en me basant sur mon propre jugement.
Sans parler de tout puissant, j’ai observé que mon point de vue se rapprochait très souvent de ce que l’humain ordinaire souhaitait pour lui-même…

Remarques : la plupart du temps, ce sont les mêmes qui tombent dans le 10% obscur!

Aramis

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 06 nov. 2011, 18:56

Salut encore…

Je suis content de mon dimanche… j’ai été plus productif qu’il n’y parait!
Mais surtout, je suis content de ma participation à cet échange que Pascale a introduit!

Ton généreux philosophe est le très bienvenu… je n’ai pas vérifié le 90%!

Ta question… Hish!
Non pas du tout...je ne change pas d’avis facilement, il me faudrait des explications très claires et très convaincantes! Même avec 100% contre moi!
Je me sens naïf… jamais je n’ai eu l’idée de voir les choses de ton point de vue.
Je réalise que ma prémisse de départ est inconsciemment… ma propre position!
Avec du recul, je pense que ma stratégie consiste à argumenter jusqu’à ce que 90% admettent qu’ils sont d’accord avec ma suggestion, ma perspective…

Par tes commentaires, je questionne mes théories et mes pratiques… toutefois, je continue e à croire en une morale universelle.
Aussi, j’ai encore le sentiment, potentiellement prétentieux, d’avoir une sorte de « feeling » représentatif…

Aramis

ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: la quête de sens

Message par ardens » 07 nov. 2011, 10:19

Salut, je vais essayer d'expliquer ce que je voulais dire bien que je sois conscient que ce n'est pas philosophique mon affaire :lol:

Je crois que tous les humain marche sur une ligne très mince du côté droit se trouve le bien du côté gauche le mal. La ligne est si mince que personne ne peut marcher sans toucher soit au bien soit au mal. C'est pour ça que je dit que le bien et le mal n'existe pas.

Je vais donner une exemple naive: Dans un autre message j'ai dit que mon éducation n'était pas très poussée. C'est une vérité donc dire la vérité c'est bien. J'ai fait du bien. Mais en disant ça je me suis dénigré se dénigré n'est pas bien donc c'est mal.
Conclusion j'ai fait du bien en faisant du mal.

Depuis qu'il y a des humains sur la terre aucun humain n'a fait le bien sans toucher au mal en faisant le bien.

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: la quête de sens

Message par Catnip » 07 nov. 2011, 12:57

Pascale a écrit :J'ai remarqué que sur le forum il y avait beaucoup de personnes qui vivaient le sentiment qu'il n'y a pas de sens dans notre vie. Ces personnes se demandent d'où venons-nous et où allons-nous. Elles se demandent pourquoi elles existent et quel est le sens de leur vie. Elles ne se sentent pas comprises. Elles se sentent seules devant ces questions. Elles n'en parlent pas.
Bonjour Pascale,

Je trouve ton sujet très intéressant. Je me suis posée la même question pendant des années et je pourrais dire que pendant longtemps j'ai trouvé que ma vie n'avait pas de sens.

Une chose que j'ai compris dernièrement c'est qu'on a de la difficulté à définir qu'est ce que la vie. Et même quand on réussit à la définir, on a tendance à tomber dans la ''normalité''. La ''normalité'' dans notre société c'est travailler, ne pas être malade, bien parraitre, fonder une famille, s'éduquer, etc... Tout est une question de culture lorsque l'on cherche une définition à la vie. Nous sommes influencés par toutes sortes de valeurs culturelles, coutumes, religions, etc... Mais qu'en est-il lorsque l'on parle du sens de sa propre vie? Il y a la vie (soi-même en interaction avec la société) et sa vie (au point de vue individuel). Cela fait toute la différence quand on est capable de se voir en tant qu'individu. On a davantage de contrôle sur sa propre vie que sur la vie, il est ainsi plus facile de lui donner un sens.

Alors la vrai question est ''est-ce qu'on donne un sens à sa propre vie dans un cadre collectif ou individuel ?''. Je pense que c'est un peu des deux. Côté valeurs, il n'est pas rare qu'on se réfère à notre propre culture mais on a toujours le choix d'adhérer ou non au mouvement collectif. Par exemple, en tant qu'individu de cette société, j'ai le choix d'adhérer à la société de surconsommation ou non. Par contre, si je me réfère au bien et au mal, je sais très bien que dans notre société il y a des lois écrites et non-écrites qui me servent de référence. Je ne sais pas si je m'exprime bien mais mon point central est le sens de la vie collective et individuel.

Bref, je dirais que ce n'est pas facile de trouver un sens à sa vie. Je pense qu'il y a une question de perception de soi et d'estime de soi. Si j'ai une mauvaise image de moi, que je n'ai pas confiance en moi, que je ne crois pas en mes capacités, il est fort probable que je ne trouve pas de sens à ma vie puisque je ne me sens pas à la hauteur de la société et il est fort possible que ma vie soit plate à mort parce que je ne prends pas le risque de me jetter à l'eau pour entreprendre des projets et me mettre des objectifs. Alors que si j'ai une grande estime de moi, ça serait le contraire. Je me fouterais de ce que le monde pense car je crois en mes valeurs, en mes forces et je sais ce que je vaut. C'est plus facile de trouver un sens à ma vie et de conduire ma vie où je veux dans de tels circonstances.

Enfin c'est comme ça que je vois ma vie et la vie en général.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 10 nov. 2011, 00:52

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 12:05, modifié 2 fois.

ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: la quête de sens

Message par ardens » 10 nov. 2011, 09:22

Salut Clau, j'ai écrit mais je me sens comme toi pas a la hauteur. Mais comme c'est anonyme. Je me suis jeté a l'eau. Donne ton opinion se serait sûrement intéressant de te lire.

PS: Si j'avais été autour d'une table ronde avec Pascal et Aramis j'aurais écouté mais je n'aurais pas parlé. :oops:

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 10 nov. 2011, 11:55

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 01 déc. 2011, 21:22, modifié 1 fois.

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: la quête de sens

Message par Bibine » 11 nov. 2011, 01:34

Ce qui m'aide à donner un sens à ma vie est quand je tente de sortir de mon petit cadre limité de perception strictement humaine de ce qu'est la vie pour m'ouvrir à quelquechose de plus global. Par là j'entends LA VIE avec TOUT ce que ça englobe et pas juste le bout de nos petits nez humains.

Je trouve un grand réconfort à observer LA VIE dans mon jardin, ou dans des promenades. De savoir que je fais partie du tout et que je fais moi aussi partie de la nature, que je suis interreliée avec toutes les autres formes de vie... je trouve ça infiniment beau et rassurant.

On ne peux pas détruire LA VIE, elle se regénère sans cesse. Elle était là avant qu'on y soit et elle sera là après. Elle est même loin au delà de notre petite planète, les scientifiques nous le témoignent régulièrement. Je ne suis pas inquète pour elle, elle va s'en tirer mieux que nous! :lol:

La nature ne fait rien en vain...et en fait elle ne fait rien du tout, elle EST tout simplement. Et en Étant, une chose en entraîne une autre et ainsi de suite depuis des milliards d'années.

Se poser des questions et tenter d'y répondre est absolument humain. Et voilà où ça nous mène! Je pense (et c'est personnel) que ne pas se poser trop de questions et simplement Être et tenter de vivre le plus harmonieusement possible c'est ça la vie et c'est en faire partie de la plus grande, LA VIE.

Je l'appelle LA VIE, d'autres l'appellent Dieu, d'autres le Tao, etc. Une chose est sûre c'est que ça dépasse mon petit coco jammé et c'est bien tant mieux!! :lol:

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 11 nov. 2011, 08:48

Quand on commence à se poser des questions sur le sens de la vie et de la mort, on est malade, car tout ceci n'existe pas de façon objective
Freud

Répondre