la quête de sens

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: la quête de sens

Message par Catnip » 11 nov. 2011, 09:45

Aramis a écrit :Quand on commence à se poser des questions sur le sens de la vie et de la mort, on est malade, car tout ceci n'existe pas de façon objective
Freud
J'pense que c'est l'affaire la moins intelligente que Freud a dit. lol Il voulait surment justifié sa théorie sur les pulsions de vie/pulsions de mort (qui a modifié à sa 2e topique)...
Clau9 a écrit :Mais vous surpasser tous de loin mes capacité intellectuel!
Salut Clau9,

N'hésite pas à écrire et partager tes opinions avec nous. Le post de Pascale n'a rien avoir avec une discussion intellectuel. C'est plutôt un sujet qui invite les gens à partager leur ressentis et leur façon de voir le choses. Il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Et je rajouterais que aujourd'hui tu vois la vie sous un angle et que dans un an tu l'as verras d'un autre angle. Tous cela change selon les expériences individuelles et collectives que nous vivons au cours de notre vie.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 11 nov. 2011, 13:18

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 01 déc. 2011, 21:22, modifié 1 fois.

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 11 nov. 2011, 13:43

Le sens de la vie

Je suis un steak inutile, avec la conscience d’en être un!
Je sais que je vais crever dans pas longtemps et que je serai mangé par des bestioles encore plus inutiles!
Je reste donc là, je m’apitoie à attendre la mort au plus chriss…

J’espère que vous ne me jugerez pas trop…

Aramis

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: la quête de sens

Message par Catnip » 11 nov. 2011, 14:43

Clau9 a écrit :@ Catnip t'As raison j'comprend le principe

C'Est juste que comme je suis chrétienne, toute ma vision de la vie tourne autour de la parole de Dieu, de ma foi et de nos jours ça n'a pas la cote ben ben. Toutes mes réponces pointerais vers cette direction, comme je souffre d'un trouble bipolaire j'ai pas envie, entre autre, que l'on crois que je suis dans un délire :lol: genre . Et secondo, que l'on méprenne mes propos comme si je voulais vous convertir genre (quoi que comme une bonne chértienne je souhaiterais bien que toute la planète se convertisse :lol:) .

En tout cas, tout comme face à la maladie mental, la foi n'a pas un accueil meilleure en générale, surtout au Québec à cause de nos racine catholique, il y a pas mal d'intollérance a un discourt tout à fait by the book par rapport à la parole de Dieu. Juste le fait, par exemple d'avancé que nous ne devrions pas avoir de relation sexuel avant le mariage : qui de vous n'a pas en tête juste mainteant quelque chose du genre: «faudrait pas charié» «Heu... on est en 2011 là» etc. Vous comprenez ... Voilà exactement ce que je veux dire. Je sais très bien que ce n'est pas un exemple pertinant concernant le présent post puisque je doute fort que ce jour le sujet du jour :lol: j'ai juste pris cette exemple pcq il image et démontre très clairement ce que je veux dire et p-ê ce que je redoute...

En tou cas, j'ai pas envie et l'energie de vivre ça... ma présence sur ce forum n'a as pour objectif d'occulter mes croyance, bien que malherueusement je le fait quelque peu, mais j'ai comme peur qu'a cause d'elle je sois comme rejetter genre et si je viens ici c'est que j'ai besoin de voir et de parler a du monde qui vive les même chose que moi concernant le trouble bipolaire ... Toute mon entourage est chrétien, en dehors de mon travail, mais ils ne comprenne pas vraiment ce que je peux vivre a cause du trouble j'peux me confié mais je n,ai pas accès a l,aspect «thérapeutique» du forum. PArcontre ici, je retrouve ce dont j'ai besoin à ce niveau mais de peur de perdre ce réconfort, j'opte souvent vers la solution d'occulté un partie de moi-même dans mes réponse et mes écrit ici...
J'ai comme un problème éthique si on veut.

En tout cas peut-être que maintenant c'est plus clair pour vous, enfin je l'espère.
Salut Clau9,

Je peux comprendre ta crainte de partager avec nous tes croyances par peur d'être jugé. Tu sais, certaines personnes croient en Dieu et d'autres ne jurent que par la science. L'important ce n'est pas en quoi que tu crois mais plutôt si en quoi ce que tu crois t'apporte un réconfort et un bien-être. Personnellement, je dois être une des membres du forum la plus ''anti-psychiatrique'' et je ne suis pas croyante non plus malgré que j'ai été à l'école catholique et que j'ai dû me confesser tous les semaines tout au long de mon école primaire. Je respecte les choix des membres de croire en ce qu'ils veulent même si je ne partage pas toujours leurs opinions. (Ok je dois avouer que je n'ai pas de tolérence pour la scientologie...)

Si Dieu et la Bible t'apporte des réponses à tes questions et tu retrouve un certain réconfort à l'intérieur de la religion alors pourquoi pas? Moi je crois beaucoup en la psychologie et les autres sciences humaines. Je suis aussi une GRANDE fan du Darwinisme social. :) Je retrouve, à travers certaines théories, des réponses à mes questions et j'essaie de mon mieux de travailler sur moi à partir de celles-ci. Tout est selon tes valeurs et tes croyances Clau9 et il ne faut pas avoir peur de discuter avec nous de tes croyances avec les gens du forum.

La philosophie n'est pas très loin de la religion. Je te dirais même que la majorité des sciences humaines et sociales ont interférées avec la religion à un moment ou un autre de l'histoire. Je rajouterais même que la psychologie c'est comme la religion. Il y a tellement d'approches qu'on ne sait même plus qui a la ''bonne réponse''. On choisit son approche en fonction de ses valeurs, ses intérêts, ses croyances, etc... Alors n'est pas peur de partager avec nous tes idées. :)
Aramis a écrit :Le sens de la vie

Je suis un steak inutile, avec la conscience d’en être un!
Je sais que je vais crever dans pas longtemps et que je serai mangé par des bestioles encore plus inutiles!
Je reste donc là, je m’apitoie à attendre la mort au plus chriss…

J’espère que vous ne me jugerez pas trop…

Aramis
Je ne crois pas que quelqu'un jugerait ce que tu as écris. Par contre, je crois que ton message traduis ta souffrance que tu éprouove pour la vie. La question que je suis portée à te poser Aramis est ''Qu'est ce qui pourrait t'aider à changer ta perception sur ce monde et sur toi-même?''. Est-ce qu'il y aurait une possibilité que les choses changent? Que tu puisses ajouter des couleur à ton arc-en-ciel? Qu'est ce qui pourrait te faire du bien?

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 11 nov. 2011, 19:12

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 12:05, modifié 2 fois.

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 11 nov. 2011, 19:14

Bonjour,

Merci de la gentillesse de vos commentaires!

J’écris souvent des bêtises…dont je suis le seul à comprendre la subtilité!
Ici, mon objectif était de démontrer à Clau par un extrême qu’il ne faut pas s’empêcher de donner une opinion, quelle qu’elle soit.
Bon, c’est vrai que je ne m’attends pas à de grandes choses après la mort… mais j’aspire tout de même à vivre un peu heureux auparavant.
Je suis un écorché des émotions et un désillusionné de la bonté humaine, mais je veux vivre!
J’essaie d’être juste et humain avec ceux que je côtoie… souvent j’y arrive.
J’aime bien la perspective de Bibine… je pense que j’arrive à quelque chose de semblable lorsque je suis sur une rivière!

Pardon d’avoir été aussi sombre,

Aramis

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 11 nov. 2011, 19:22

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 12:06, modifié 1 fois.

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: la quête de sens

Message par Bibine » 11 nov. 2011, 22:32

Salut

Plus je découvre de choses sur ces questions, plus je me rends compte que je ne connais rien. Et ainsi de suite.

Je crois que Socrate et moi on aurait été de bons copains! Lui aussi, il se rendait compte qu'il ne connaissait rien.

J'aime bien la vie qu'il a mené (du moins pour ce qu'on en sait, c'était il y a si longtemps!) à se promener et à rencontrer des gens, discuter avec eux, observer le monde et poser sans cesse des questions.

Quand j'allais au secondaire, je posais beaucoup de questions. Je me ramassais souvent au bureau du directeur quand j'en posais trop, ou quand ça amenait dans des directions "hors sujet" selon le prof (trop embarassantes selon moi). Le directeur m'envoyait souvent voir le psychologue, troublé par le fait que je pose tant de questions.

Le psy voulait toujours rencontrer mes parents, et aussi il recommendait que le médecin me prescrive du ritalin. Il voulait que je reste calme en classe. Seulement j'étais calme, mais j'avais soif de savoir. Ça a jamais marché, il ne s'est jamais rendu jusqu'à mes parents.
Comme le disait si bien le robot dans Coeur-Circuit: INPUT! INPUT! :lol:

Tout ça pour en venir à ceci: J'ai toujours cru profondément que se poser des questions et en poser aux gens qui nous entourent (d'autant plus à ceux censés être là pour nous instruire), c'était très sain et aussi preuve d'intelligence et de vivacité.
Poser des questions c'est faire partie du monde et s'y intéresser.

J'ai toujours trouvé ça profondément triste de se faire dire de se taire. Taire ses questionnements, je n'y ai jamais cru. Ils m'auraient probablement brûlé au moyen âge de toute façon! À la longue, se taire mène à l'auto-censure. Et l'auto-censure nous dénature. Et c'est plus facile à gérer, quelqu'un qui se tait. C'est moins confrontant.

Je me foutais pas mal d'avoir des réponses en fait. Pour moi mon questionnement allait au delà des réponses.
Je voulais aussi sentir que j'existais, que j'avais une place.
Je voulais surprendre, faire ressortir le fait qu'on a tous une pensée unique, des perceptions différentes de la même situation et des références particulières et personelles pour interpréter ce que l'on voit, ce que l'on vit.
Je voulais casser le statu quo. Je voulais parler des tabous, des "oublis" de l'Histoire.
Je voulais lancer des débats, des discussions, des interactions.
Je voulais comparer, observer, peser les réactions, les réponses.
Je ne voulais pas me faire entrer des informations dans le crâne sans les questionner d'abord, les mettre en relief, les mettre en perspective.

Et parce que je passais beaucoup de temps à ne pas être en classe, je n'ai jamais développé le réflexe de me contenter de la seule opinion d'une personne (soit le prof), j'ai continué à chercher au delà des clôtures de l'école, au delà des manuels scolaires.

Je continue à poser des tas de questions aux quatres vents.
Et cela s'est retourné vers moi à un moment donné, j'ai commencé à me poser des questions... Comment améliorer ma vie? Comment régler mes problèmes? Comment me sentir mieux dans ce monde qui a tendance à exclure ceux qui osent être authentiques? Comment survivre à la bipolarité? Comment cesser de survivre et recommencer à vivre finalement? Comment arriver à simplement Être, malgré que je n'aie toujours pas répondu à la question qui suis-je?

Il n'y a pas de réponses durables, elles changent constamment. Alors il faut pas arrêter de s'en poser. Et je dois aller vérifier les réponses que je m'étaient données il y a un moment pour voir si elles sont encore valides.
C'est comme une pinte de lait, ça a une date d'expiration les réponses! :? :lol:

Une réponse d'un homme des années 1920, versus celui d'un homme version 2011...
Je vous laisse déduire par vous même! En tout cas, une femme conversant avec lui n'aurait pas les mêmes impressions! :lol:

Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: la quête de sens

Message par Aramis » 13 nov. 2011, 07:06

Réflexion sur ma mort

Je suis allé à l’Église pour des morts de ma parenté
Assis sur le dernier banc… pouvoir sortir à tout moment
J’observais ceux qui sont venus supporter les éprouvés
Certains pour la forme d’autres pour l’humanité
Je me suis remémoré les messes de mon enfant
Les prières du curé marmonnées par cœur et en chœur
Les fresques de Jésus, les quatorze étapes de sa mort
Les énormes colonnes soutenant le haut plafond vouté
Submergé, j’ai fermé les yeux l’espace d’un instant
Cent pensées se sont multipliées, des souvenirs de croyant
Je me suis interrogé, suis-je vraiment un athée
Mélangé en dedans je me suis vu mort un temps
Je n’ai pas eu d’image de ce que feraient mes gens
Je sais que pour l’instant je suis encore vivant
Mais quand je serai mort que fera-t-on de mon corps
J’ai peur qu’on me le brûle jusqu’à l’éternité
Je crains d’être enterré, peur d’être dévoré
Je ne veux plus mourir, je sais l’impossibilité
Je pleure sur ma vie, pourquoi m’a-t-on créé


Aramis

Clau9

Re: la quête de sens

Message par Clau9 » 23 nov. 2011, 18:57

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 12:06, modifié 1 fois.

Répondre