Différence entre TPL et bipolarité

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par Bibine » 17 mai 2012, 09:58

Salut

Merci Manu et Kays c'est éclairant. ;)
Manu c'est intéressant ton témoignage. Tu m'encourages à continuer mes consultations et la thérapie, merci beaucoup! :D

Je vous reviens sur ce que mon psychiatre va me dire... juste pour qu'on soit tous plus mélangés (ou non)! :lol:

Merci d'être là! 8-)

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par Bibine » 30 mai 2012, 09:21

Bonjour!

Alors comme promis, j'ai demandé à mon psychiatre hier c'est quoi la différence entre trouble de la personnalité limite et bipolarité. J'ai pris des notes par écrit pendant qu'il parlait parce qu'il avait beaucoup de choses à dire et il a amené quelques détails de plus à notre discussion ici.

Donc voici:

"La première différence entre TPL et bipolaire c'est que le TPL n'est pas une maladie mentale même si c'est répertorié. Ça a plus rapport aux traits de personnalité d'une personne. La bipolarité affecte la personnalité mais de par une réaction chimique du cerveau. Comment faire la différence entre les deux?

La personalité se forge dans l'enfance, elle se bâti avec des mécanismes de défense. Les mécanismes de défenses sont la façon que nous trouvons personellement pour gérer nos émotions, ce qui nous arrive et comment on le vit, comment on passe à travers. Par exemple, une façon de gérer des émotions difficiles peut être le refoulement, ou la compulsion, ou l'obsession, ou le clivage (noir ou blanc), ou la paranoïa, ou le narcissisme, ou le déni. Il y en a en tout 30 ou 35 façons répertoriées et on les as toutes, tout le monde, à des degrés différents, ce qui constitue nos traits de caractère. Tout le monde est dans certaines situations ou à propos de certains sujets soumis à nos mécanismes de défense préférés. C'est normal.

Là où le problème se pose et où ça devient un "trouble de la personalité", c'est lorsqu'il y a trop peu de ces défenses, trop de défenses, une immaturité de ces défenses, ou une cristallisation des distortions cognitives qui fait que la personne "bocke", devient rigide et est convaincue dur comme fer sur une longue période de temps que ses distortions sont la vérité absolue et la seule façon pour elle de vivre. La distortion devient en quelquesorte un mode de vie. Tout cela représente les troubles de la personalité, soit un vaste domaine où il n'y a pas deux personnes exactement pareilles.

Ce qui caractérise les vies des personnes atteinte de TPL est une grande instabiltité intérieure et extérieure. Quand ces personnes racontent leurs vies, il n'y a pas ou très peu d'éléments stables ou harmonieux. Ils parlent de conflits interpersonnels dans toutes les sphères de leur vies. Les relations amoureuses sont intenses, douloureuses et souvent brèves, leurs emplois tout aussi compliqués et brefs, il y a des conflits familiaux importants, ils ne semblent jamais bien adaptés à leur environnement, il y a des fluctuations de l'humeur extrêmes suivant les nombreux drames et situations difficiles que le trouble engendre. Évidemment ils sont soumis à des pressions et des stress inimaginables et la vie au quotidien est un cauchemar.

Ils disent unanimement aussi tous ressentir un immense vide intérieur, être impulsifs, intenses, dramatiques. Ils ont une cruelle peur d'être abandonnés et on tendance à développer de la dépendance affective. Leurs relations avec les autres sont difficiles à suivre: Ils peuvent passer de l'idéalisation de l'autre au rejet total à la moindre petite anicroche.

Ils ont des idées suicidaires fréquentes. Les "crises" durent quelques heures, quelques jours tout au plus. Même si leur humeur change, leur personalité "intense" reste la même, qu'ils soient joyeux ou tristes, ce sont des êtres "à fond".

Le bipolaire lui, aura des épisodes de changement d'humeur qui vont durer plus longtemps que quelques jours en général. Quelques semaines, quelques mois. Ces changements peuvent être déclenchés par des événements importants de la vie mais pas nécéssairement toujours émotionnels comme par exemple un décalage horaire dans un voyage. Ils peuvent se lever un matin, sans raison apparente se sentir "high" ou "down". Sa personalité aussi va changer, au point que les gens de l'entourage ne le reconnaisse pas, comme s'il était devenu carrément une autre personne.
Il peut lui aussi avoir des idées suicidaires, mais elles ne sont pas aussi fréquentes même si elles peuvent être très intenses.

L'un n'exclut pas l'autre et quelqu'un peut développer un TPL à n'importe quel moment de sa vie, à divers degrés.

Le TPL peut se guérir avec beaucoup de temps, de patience et d'un suivi psychologique serré. Les psycho-thérapies de groupe ont aussi des bienfaits pour ces personnes. La médication peut aider à traverser les crises mais ultimement n'arrangera pas les comportements ou les modes de pensées qui créent cet état. Il y a de l'espoir pour eux s'ils sont disposés à reçevoir de l'aide et c'est souvent là où le bât blesse... ils ont souvent de la difficulté à s'organiser et à respecter leurs engagements comme par exemple les rendez-vous médicaux (il parlait de ses propres patients TPL en particulier).

Le Bipolaire doit stabiliser son humeur par des médicaments, si les variations sont extrêmes au point où elles rendent sa vie dysfonctionnelle. Ce n'est pas vrai que tous les bipolaires ont besoin de médication, c'est du cas par cas et tout dépend de la capacité de la personne à s'auto-gérer. Dans certains cas plus légers du trouble bipolaire, la psycho-thérapie et un suivi serré suffisent et permettent à la personne de développer des outils et de réaménager sa vie pour qu'elle soit plus vivable. Dans tous les cas cependant la psycho-thérapie est recommendée en plus de la médication.

Il y a en tout 9 types de bipolarité, pas seulement les "plus populaires" 1 et 2 dont on parle souvent. D'où l'importance de consulter un psychiatre compétent pour les troubles de l'humeur."


Ce sont les notes que j'ai prises pendant qu'il parlait...
Biensûr, c'est son avis.
Il y a probablement autant d'explications qu'il y a de médecins sur cette terre!
Je trouve que ce qu'il raconte ressemble aux explications que Catnip avait donné plus haut sur ce fil... alors il y a deux avis semblables c'est déjà ça! ;)

Mais j'ai trouvé ça éclairant, j'espère que ça peut aider d'autres personnes aussi. 8-)

Bonne journée à tous!
Les TPL comme les bipolaires! :D

Ps: Dans le fond, peu importe on est quoi dans la vie, je pense que le but c'est simplement d'aller mieux non? ;)

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par Bibine » 02 juin 2012, 17:18

Salut!

Ben oui, moi aussi il a piqué ma curitosité... mais il était lancé sur sa grande tirade pédagogique et je n'ai pas voulu l'interrompre!
Je connaissais type 1, type 2 et type 3 mais les autres... coup donc comment ça on se les fait jamais expliquer?

C'est drôle, plus le temps passe, c'est comme si ma relation avec ce psy s'est inversée... c'est moi qui lui pose des tas de questions! :lol:
Je réalise qu'il y a tant de choses qu'il ne me dit pas... et il ne me les dira pas si je ne lui demande pas petit snoreau! ;)

Je suggère qu'on se mette tous et toutes à poser des questions aux professionnels qu'on rencontre pour:
1) leur montrer notre intérêt dans la démarche qu'on a avec eux
2)leur montrer notre curiosité (signe d'intelligence)
3) leur montrer qu'on s'intéresse réellement aux réponses pour améliorer notre quotidien!

Qu'en pensez-vous? :idea:

Je pars dès ce soir le mouvement où il faut porter un petit carré (de la couleur de votre choix) avec un point d'interrogation!!! :lol: :lol: :lol:

:mrgreen:

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par feemystere » 02 juin 2012, 22:06

Franchement j'adore ce sujet! Vos questions et vos réponses m'aident tellement.

Je suis curieuse également vis-à-vis les 9 types de bipolarité! Ensuite, Élilou, j'ai parfois l'impression que mon TPL fait dodo. Contrairement à ce qu'on me dit. Je me suis mise à réfléchir là-dessus et je crois qu'il vient par vague. Ce qui expliquerait pourquoi depuis un an j'ai eu d'immenses doutes face à mon diagnostic. Pas que l'étiquette soit importante pour moi mais j'aimerais savoir ce que j'ai pour ainsi recevoir l'aide et les traitements appropriés pour me retrouver MOI.

Ce qui m'amène à un point que tu as dit Bibine: «Je réalise qu'il y a tant de choses qu'il ne me dit pas... et il ne me les dira pas si je ne lui demande pas petit snoreau!». Comme pour moi, je n'ai pas les informations et les réponses à toutes mes questions. Je ne suis pas suivie en ce moment donc ça n'aide pas. Je crois que si je ne me prends pas en main, ou plutôt que je ne prends pas le taurot par les cornes, jamais je n'avancerai. Donc je vais aller vers l'aide, aller retirer les vers du nez d'un psychiatre! Bon! Enough is enough!

Merci, vous m'avez ouvert les yeux. Au plaisir de vous relire, prenez soin de vous et à bientôt =-)
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par feemystere » 02 juin 2012, 23:10

J'avoue que c'est rare que je me fie à wikipedia (est-ce crédible?) mais j'ai trouvé ceci en fouillant:

«Trouble bipolaire de type I : caractérisé par un ou plusieurs épisodes maniaques ou mixtes et des épisodes dépressifs d’intensité variable (le diagnostic peut être posé même en l’absence de trouble dépressif). Une cause organique, iatrogénique ou toxique ne permet pas de retenir ce diagnostic.
Trouble bipolaire de type II : défini par l’existence d’un ou plusieurs épisodes hypomaniaques et un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs.
Cyclothymie : qui débute souvent à l’adolescence, de nombreuses périodes dépressives modérées ou d’hypomanie, de quelques jours à quelques semaines, sont diagnostiquées. Isolé par Kahlbaum, en 1882, le trouble cyclothymique constitue une forme atténuée de trouble bipolaire.
Klerman, en 1981, distingue six catégories de troubles bipolaires : les bipolaires I et II, tels qu’ils sont définis classiquement, les bipolaires III chez lesquels les états maniaques ou hypomaniaques ont été induits par des traitements médicamenteux, les bipolaires IV qui correspondent au trouble cyclothymique, les bipolaires V qui présentent des antécédents familiaux de troubles bipolaires et les bipolaires VI qui se caractérisent par des récurrences maniaques. Vingt ans après, Akiskal et Pinto individualisent huit formes différentes :

Trouble bipolaire 1/2 : trouble schizo-bipolaire
Trouble bipolaire I : maladie maniaco-dépressive
Trouble bipolaire I 1/2 : dépression avec hypomanie prolongée
Trouble bipolaire II : dépression associée à des phases hypomaniaques spontanées discrètes
Trouble bipolaire II 1/2 : dépression sur fond de tempérament cyclothymique
Trouble bipolaire III : dépression avec hypomanie induite par les antidépresseurs ou un autre traitement
Trouble bipolaire III 1/2 : oscillations marquées de l’humeur associées à un contexte addictif ou un abus d’alcool
Trouble bipolaire IV : dépression sur fond de tempérament hyperthymique»

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_bi ... Diagnostic" onclick="window.open(this.href);return false;
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par feemystere » 03 juin 2012, 11:15

GROS merci à toi Élilou et à vous tous/toutes qui alimentez le sujet! J'en apprends vraiment beaucoup et ça me permet de vérifier si je me connais & comprends mais aussi si les autres (entourage proche et professionnels) comprennent ce que je vis. Je crois qu'il y a plein de choses qui leur échappent (spécialistes), probablement parce que je suis jeune et que j'entre dans la psychiatrie si on veut.

Assez de radotage! Sur ce, à bientôt! =-)
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par Bibine » 03 juin 2012, 16:16

Salut Manu
Ce que tu expliques ne pourrait-il pas être un stress post-traumatique?
Je pose la question comme ça, tu sais moi je ne m'y connais pas tant que ça et je suis loin de pouvoir faire des diagnostics!

Je trouve ta réflection intéressante, sûrement qu'elle peut éclairer d'autres personnes qui lisent le forum qui ont vécu de l'abus dans leur enfance et les inciter à aller chercher des vraies réponses en consultant. ;)

TLGX
Messages : 49
Enregistré le : 30 janv. 2014, 11:34

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par TLGX » 13 mai 2014, 21:15

Salut bibine, oui ces possible , on ma diagnostiqué les , deux , ensuite tpl, ensuite au privé$$$ bipolaire type 2 , ensuite les deux, pourquoi!!! mon père est maniaco dépressif ( le nom a l'époque) il pouvait ce réveiller le matin , entrée dans ma chambre et me frappé dans mon sommeil et longue histoire .............. On m'a donc dit dernièrement bipolaire de type 2 et tpl développé pendant l'enfance , j'ai compris beaucoup de chose, depuis longtemps , je me disais que j'avais deux mal de vivre et deux personnalité extreme , a 13 ans , on ma diagnostiqué futur schizophrène , et aujourd’hui n ma confirmé que souvent le tpl peut être mêlé avec une maladie mais les deux doive ce gérer différemment , et qu'a l'époque , la bipolarité juvénile etais souvent mal diagnostiqué comme étant de la futur schizophrénie

TLGX
Messages : 49
Enregistré le : 30 janv. 2014, 11:34

Re: Différence entre TPL et bipolarité

Message par TLGX » 13 mai 2014, 21:23

un exemple , a 6 ans , je me suis rentré violemment un crayon dans la main en crise d'impatience , j'ai fait beaucoup de chose que je ne pourrais voir un enfant commettre aujourd’hui, donc mes émotions dans ma personnalité sont plus perturbateur que la norme a cause d un trouble de bipolarité juvénile ( selon le dernier médecin que j ai rencontré!!)

Répondre