expérience positive en psychatrie

Continental_Ka
Messages : 210
Enregistré le : 26 mars 2010, 16:43

Re: expérience positive en psychatrie

Message par Continental_Ka »

:arrow:
Modifié en dernier par Continental_Ka le 28 juin 2010, 14:41, modifié 1 fois.
Ce qui se balance au dessus de tes épaules pèse 2lbs et se nomme une tête. ESt-ce que tu sais t'en servir?
Marinade
Messages : 97
Enregistré le : 25 mars 2010, 19:52

Re: expérience positive en psychatrie

Message par Marinade »

Bon dimanche,

un psychiatre peut émettre un bon diagnostic et donner peut-être une bonne médication, mais que fait-il pour que la maladie soit soigné autre que par le gel du cerveau *façon de parler*.

Moi ca fait 10 ans que j'en ai un qui me suit mais a part la médication, rien.
Avatar du membre
Hibou Profane
Messages : 185
Enregistré le : 08 mars 2010, 16:36

Re: expérience positive en psychatrie

Message par Hibou Profane »

fleur secheee a écrit :Bon dimanche,

un psychiatre peut émettre un bon diagnostic et donner peut-être une bonne médication, mais que fait-il pour que la maladie soit soigné autre que par le gel du cerveau *façon de parler*.

Moi ca fait 10 ans que j'en ai un qui me suit mais a part la médication, rien.
Pour ce qui est d'une thérapie en tant que telle, il y a une partie qui t'appartient. C'est à toi de trouver un thérapeute ou des groupes où tu vas pouvoir travailler sur toi-même pour apprendre à vivre avec ta maladie. Moi, j'ai réussi à trouver une psychanalyste à un prix raisonnable. Avec un peu de chance, tu pourrais trouver un thérapeute attaché à l'hôpital où tu es soignée, ou encore t'adresser à ton CLSC. Il y a des centres qui peuvent t'aider, comme le centre Saint-Pierre ou Myosotis. Ceux-là sont à Montréal, je ne sais pas où tu vis.
Pourquoi remettre à demain ce qu'on peut faire la semaine prochaine?
Catnips

Re: expérience positive en psychatrie

Message par Catnips »

Hibou Profane a écrit :Pour ce qui est d'une thérapie en tant que telle, il y a une partie qui t'appartient. C'est à toi de trouver un thérapeute ou des groupes où tu vas pouvoir travailler sur toi-même pour apprendre à vivre avec ta maladie. Moi, j'ai réussi à trouver une psychanalyste à un prix raisonnable. Avec un peu de chance, tu pourrais trouver un thérapeute attaché à l'hôpital où tu es soignée, ou encore t'adresser à ton CLSC. Il y a des centres qui peuvent t'aider, comme le centre Saint-Pierre ou Myosotis. Ceux-là sont à Montréal, je ne sais pas où tu vis.
Il est difficile maintenant de trouver un psy qui pratique la psychanalyse. Encore plus rare d'en trouver un à prix raisonnable. Tu le vois à Montréal? À prix raisonnable, tu veux dire en bas de 100$ pour une heure?

Le divan m'a toujours impressionné... Juste à y penser ça me donne un drôle de feeling. Mais j'aimerais bien essayer la psychanalyse.

Merci pour les infos concernant le centre Saint-Pierre ou Myosotis. :)

@ Kayaka, tu n'as pas à te justifier ici. ;)

Catnips
Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: expérience positive en psychatrie

Message par Cabotine »

Moi j'ai eu une seule bonne expérience avec la psychiatrie: j'étais à l'hôpital et j'ai rencontré un psy qui a vraiment tenté de comprendre et qui a pris le temps de faire le tour, de me poser les bonnes questions et de me considérer comme personne. Il en est sorti de ça un bon diagnostic. Ça faisait 2 ans que je pataugeais avec mon psy habituel et j'étais en désaccord avec son propre diagnostic.

L'ennui avec la psychiatrie, c'est qu'un diagnostic peut être donné pour des raisons plutôt subjectives et s'il s'avère faux, il ne sera peut-être pas retiré. Le patient se fait mettre une étiquette et n'a pas son mot à dire.

En plus, les psychiatres n'ont pas le temps de bien écouter leurs patients. Ils prescrivent, un point c'est tout. Alors bon... Ce sont des circonstances plutôt discutables. De plus, les évaluations se font trop rapidement et la marge d'erreur est assez large, comment être certain après ça de prescrire le bon médicament?

Présentement, je suis une médication qui n'est pas adaptée à mon problème, ma psy s'en balance un peu et me donne rdv aux 4 mois. Et c'est du service rapide: si ça continue comme ça, ça va me prendre moins de temps me caller une poutine à la belle province que d'aller chez le psy!
No human
Répondre