Crainte de lengagement amoureux

Leahugues
Messages : 1
Enregistré le : 21 sept. 2016, 16:21

Re: Crainte de lengagement amoureux

Message par Leahugues » 21 sept. 2016, 16:43

Bonjour,

Je me permets d'écrire quelque chose sur ce forum...

Je me suis beaucoup reconnue dans vos témoignages..

Bon je n'ai "que" 21 ans.. mais je souffre beaucoip de ça.
Je suis sortie avec beaucoup de garçons, sérieux ou pas.
Et j'étais très attachée, j'étais amoureuse pour certains... les 2 premières semaines voire le premier moi était très intense... puis dès que la relation devenait plus sérieuse... je me degonflait et provoquait moi même du rejet pour la personne, au point de provoquer la rupture. La peur et la sensation d'être clostrophobe enfermée dans cette union m'opresse énormément...

J'en souffre énormément et je ne sais pas ce qui se passe, qu'est ce qui cloche chez moi?

J'ai passé plusieurs mois avec un garçon de Reims, qui m'a quitté très récemment... je lui ai fais du mal et j'en souffre moi aussi... j'avais le désir profond que ça devair fonctionner, j'étais bien, amoureuse, on avait les mêmes valeurs, sexuellement c'était nickel, enfin tou parfait... mais au moment où ça devenait sérieux jai lâché, et il m'a quitté.. qui voudrait rester avec une fille lassée qui ne veut pas s'engager?

Je ne comprends pas... j'ai peur pour mon avenir, et pour le mal que je vais encore pouvoir faire... aidez moi...

blondebleue
Messages : 1769
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Crainte de lengagement amoureux

Message par blondebleue » 23 sept. 2016, 11:43

Léa, j'ai l'âge d'être ta mère, voici ce que je dirais à ma fille:

Il n'y a pas d'urgence à s'engager à 21 ans. Si tu ne le sens pas, c'est peut-être que ces relations n'étaient pas ce que tu veux vraiment? Je suis une experte de ce que tu décris, je les ai tous fait fuir en 20 ans de célibat depuis ma rupture avec le père de mes enfants. Pour ma part, la peur de l'engagement est en partie la peur d'une autre blessure et cette sensation de clostrophobie que tu décris. Mais tu vois, je reste persuadée que si le bon se présentait, que je le sentais vraiment, j'oserais.

Donne toi le temps pour découvrir celui qui te fera te sentir libre même dans ses bras. Celui avec qui tu te mets à avoir envie de faire des projets, celui qui fait ressortir les côtés que tu apprécies le plus en toi. S'engager trop tôt c'est un plus grand risque dans ta vie que celui d'avoir le désengagement facile.

Répondre