Lundi, seul

Répondre
Surlaroute
Messages : 339
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Lundi, seul

Message par Surlaroute » 07 juin 2010, 08:06

Salut, je trouve la fin de semaine plus facile, car je ne suis pas seul. Là, je suis confronté à moi-même, mes angoisses, ma peur diffuse du futur, comment ma situation va-t-elle évoluée? C'est difficile de retomber, je me demande comment je vais me relever. Et cette obsession de gagner ma vie. J'ai tellement l'impression de n'être qu'un échec, que rien ne va chez moi. Je sais qu'il faut accepter de partir là où on est. Mais il me semble que ma vie est une longue lutte pour essayer d'être bien, de sourire, d'avoir un peu de plaisir. Exister pour moi-même, par moi-même, mais au milieu des autres. Tout le monde me semble tellement mieux que moi. Voilà ce qui m'habite ce matin!

Pas très gai, hein?

Surlaroute

belly

Re: Lundi, seul

Message par belly » 07 juin 2010, 13:50

Allo sur la route, je n'ai pas suivi tout ton récit sur ta maladie mais j'avais envie de te dire quelques mots car ton état me touche et me rappelle que tout ça c'est pas si loin pour moi et que cela peux aussi revenir. Je sens beaucoup de déception ds tes propos et surtout par rapport à toi. De ne pas être qui tu voudrais être et p-ê qui tu étais avant que la maladie s'empare de toi. Le temps, même si il peut paraître notre ennemis est un fidèle allié, il nous permet justement de prendre soin de nous, d'admettre que nous ne pouvons pas toujours être au meilleur de nous. Qu'on n'a peut-être oublie quelque chose en route!

J'ai passé des mois en petite boule sur mon divan et ds les premiers temps je me demandais ce que j'allais devenir, qui voudrais de moi..... Puis un jour ma tête à cesser de ruminer toutes ces préoccupations et je pense que c'est le moment ou j'ai commencer à me rétablir. À me permettre d'être malade, épuiser, déprimer..... et je me suis mise a dormir plus en paix. Pas tous les jours mais de plus en plus.

Et aujourd'hui j'ai retrouvé le gout de sourire et surtout j'ai retrouvée le PLAISIR de mes sens. Et je peux te dire que je l'apprécie avec beaucoup d'attention car je sais que je reste fragile et que ma stabilité est précaire.

Je t'embrasse et te souhaite d'apprendre à prendre doucement soin de TOI. Juste laisser ton corps reprendre des forces.


BellyXXXX

razdemarée
Messages : 6
Enregistré le : 26 mai 2010, 20:28

Re: Lundi, seul

Message par razdemarée » 07 juin 2010, 19:57

Je comprend tellement ce que tu dis. J'ai moi aussi l'impression d'être un échec total sur tout les plans de ma vie. Mais ceci est surtout causé par ma précarité financière. Alors je regarde mes enfants et lorsque je les vois sourire, lorsqu'ils me serrent dans leurs bras et me dise 'je t'aime', c'est tout ce qu'il me faut. Aussi, lors d'une de mes thérapie, l'intervenante que je voyais à cet instant, m'a fait découvrir que je pouvais visualiser l'enfant blessé que j'ai en moi afin de la prendre dans mes bras et lui dire que je serai toujours là pour la protéger et l'aimer. Ça me fait un bien énorme. Quand je sens que je m'écroule sous les responsabilités de parent mono-parentale, ma maison, mon travail etc, je prends quelques instants pour me consoler et me dire que tout va bien, que ça pourrait être pire. Car, comme j'ai déjà écrit sur un autre message, hier n'existe plus, demain n'existe pas encore. À quoi bon de s'en faire pour quelque chose qui n'existe plus ou pas. C'est l'instant présent qui compte, c'est maintenant que ça se passe.
Hier n'existe plus et demain n'existe pas encore. Vivons le moment présent.

Répondre