sejour centre de crise

fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

sejour centre de crise

Message par fleur sechee » 20 févr. 2010, 16:38

Bonjour,

quelqu'un a déjà été dans un centre de crise ? Si oui pouvez-vous m'expliquer votre expérience, ce qui se passe la-bas, qui on rencontre, psychologue ? psychiatre ? médecin sur place ? héberger la-bas ou suivi de crise tout en demeurant chez vous :?:

Je n'en peux plus j'ai donc fais un appel pour être rencontré par quelqu'un la-bas afin de voir si on peut m'aider. :cry:

Merci

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: sejour centre de crise

Message par Cabotine » 20 févr. 2010, 22:28

Je n'ai jamais été en centre de crise mais on m'a déjà expliqué ce qu'il se passe quand on y séjourne.. En gros, des gens sont là pour t'accueillir, tu as un lit et tu peux parler avec des intervenants qui sont sur place 24h sur 24. D'après moi ce sont des psychologues ou intervenants en crise, des travailleurs sociaux et autres du même genre. Pour ça je suis pas sûre. C'est un endroit safe pour quelques jours quand on veut éviter d'aller à l'urgence mais c'est difficile d'avoir une place.
No human

Pure
Messages : 62
Enregistré le : 16 févr. 2010, 10:06
Localisation : Montréal

Re: sejour centre de crise

Message par Pure » 21 févr. 2010, 00:23

Je suis déjà allée en centre de crise. C'est vraiment très temporaire comme lieu de répit. Il y a des intervenants mais je n'ai pas trouvé que j'ai parlé vraiment à cette endroit. J'y suis restée une semaine. J'avais quitté mon chum et je voulais me trouver un autre logement. J'étais aussi en crise. Mais j'ai continué à travailler le jour et le soir, j'allais dormir là. J'avais une chambre que je partageais avec une autre fille. La plupart du temps je restais couchée dans ma chambre à écouter la radio. Je n'allais pas dans le salon avec les autres écouter la télé. Puis je me cherchais un logement. J'ai finalement trouvé une solution pour un mois au YWCA. J'ai tout de suite quitté lorsque j'ai eu mon ok.
Il y a un couvre feu et des repas.
Personnellement, le centre de crise a été un refuge mais je n'ai pas eu l'aide psychologique dont j'avais besoin. Ils ne font pas vraiment ça. Ils ne font que te référer vers d'autres ressources. Ils ne traitent pas vraiment les gens dans les centres de crise. Ils peuvent juste t'écouter.

Disons que au moins il y avait cette possibilité pour moi. Ça m'a permis de me trouver un endroit temporaire.

J'espère que cette information t'aidera. Si tu as d'autres questions, n'hésite pas.

fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

Re: sejour centre de crise

Message par fleur sechee » 05 mars 2010, 19:46

Bonjour,

j'ai finalement séjourné 6 jours dans un centre de crise et je suis d accord avec la description de Pure. Ils essaient de te référer dans d'autres ressources. J'ai mon appartement, j'étais en détresse émotionnelle. Je ne me sentais pas trop a ma place. A part l'hre ou j'avais une rencontre a chaque jours, j'étais laissé a moi-même, je n'aimais pas aller au salon, je ne mangeais pas vraiment car pas capable, trop d'anxiété et comme j'étais en larme chaque matin par trop de stress, c'était difficile de brailler ca assise dans la cuisine avec du monde qui ne se parlent pas entre eux car ne se connaissent pas et ne vivent pas les mêmes problématiques. J'essayais de manger en même temps qu'une larme me coulait sur la lèvre, quel bonheur. J'ai trouvé hyper lourd de passer des heures dans ma chambres sans jamais qu'on monte voir si tout était ok. J'ai trouvé particulier aussi qu'un centre de crise qui mentionne aussi que ce sont pour les suicidaires, qu'on ait autant de liberté, bien je veux dire, aucune surveillance, les intervenantes restaient dans leurs bureaux a porte fermées la majorité du temps. Je trouve que ca m'isolait encore plus, pour mon cas etk, car je n'osais pas appeler mes amis et leur dire ou je suis, pas d'internet pour discuter au moins par écris, je n'étais pas capable de sortir a l'extérieur, trop anxieuse, je dormais mal car pas dans mon lit et une voisine qui ronfle. J'ai eu 1 dame dans mes 2 dernières journées mais elle se levait tôt et ne revenait jamais dans la chambre. Dans mon séjour, nous étions que 4 et pas tous en même temps.

Etk j'apprécie quand même les intervenantes que j'ai eu mes rencontres mais le reste du temps *je suis en arrêt de travail* je me sentais seule dans ma crise, j'appelle ca ma crise. Ils m'ont expliqué qu'ils ne font pas de thérapies. Mais ce que j'ai appris c'est commencé a parler de mes bobos affectif. Et le mot ou plutôt expression que j'ai retenu est l'activation comportementale.

Esquisse
Messages : 409
Enregistré le : 15 févr. 2010, 15:29

Re: sejour centre de crise

Message par Esquisse » 05 mars 2010, 20:50

Bonjour fleur séchée,

Est-ce que tu peux continuer de voir une intervenante de ce centre en dehors du séjour que tu as fait ? Est-ce qu'il y a un suivi ?

Même si ça ne répondait pas vraiment à tes attentes, j'espère que tu vas un peu mieux depuis et que tu trouveras du soutien pour poursuivre ton cheminement. ;)

Gentleman
Messages : 2289
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: sejour centre de crise

Message par Gentleman » 06 mars 2010, 08:51

Bonjours Fleur séchée

Je suis content pour toi si tu as pu avoir un peu d'aide et de bien fait,moi personnelement je l'ai ai appeler il as 2-3 semaine en pleine crise au ptit heure du matin et j'ai été tres déçu.J'avais une folle envies de me suicider,j'était sur le bord de la rivière des Milles Iles,la première qui m'a répondu ma transférer a un autre plus proche dans mon coin,l'autre que j'ai pogner était un homme je semblait de l'avoir réveiller,j'ai essayer de lui expliquer mon probleme mais avec mon anxiété social,j'ai beaucoups de misère de parler de mes problemes plus que de les écrire.En plus j'était tellment en larme que j'arrivait pas a parler alors le gars m'a racroccher la lignes au nez au moments je reprenait un peu controle sur moi.Ça m'a presque pousser a l,acte encore plus,il avait un endroit sous le ponts ou l,eau était pas geler j'ai passer une bonne heure a me demander si je devrait pas y faire saucette jusque sous la glace.En fin de compte j'ai retourner dans ma voiture ,a réfléchir encore ,j'ai erer une bonne heure en voiture sur les routes puis je suis revenu chez moi tout en l'envers.

Mais voila ,maintenant que on me parle de centre de crise,je ne fait plus confiance a ça.C'est mon avis .

Lache pas et prends soin de toi

Gentleman

keytek
Messages : 206
Enregistré le : 14 févr. 2010, 09:06

Re: sejour centre de crise

Message par keytek » 07 mars 2010, 08:53

Bonjour,

C'est la première fois que j'entends parler de "séjour dans un centre de crises". Je suis plutôt sceptique des soins qui peuvent se porter à un endroit comme ça. D'après moi l'endroit idéal lors d'une crise est de se présenter à l'hôpital ou si c'est de jour, pourquoi pas chez votre médecin ou psychiatre, directement... sans rendez-vous...

ALP
Laisse au temps faire ce que l'on ne peut faire sans le temps...

Keytek

benoit43
Messages : 17
Enregistré le : 14 févr. 2010, 15:06

Re: sejour centre de crise

Message par benoit43 » 07 mars 2010, 18:22

De mon expérience est aussi de me présenter à l'hôpital ou d'avoir un bon suivi avec son médecin.

Une fois j'ai essayé le centre de crise et j'ai pas euune bonne expérience. Si tu pense au suicide tu ne vas pas l'à.

bon courage
benoi43

fleur sechee
Messages : 24
Enregistré le : 17 févr. 2010, 19:57

Re: sejour centre de crise

Message par fleur sechee » 07 mars 2010, 21:10

Bonjour,

j'avais tenté d'aller a l'hôpital mais je me suis fais retourné a la maison. un hopital j'ai rencontré un psychiatre m'a écouté pendant une hre en me posant des questions mais était d'une arrogance... J'ai eu l'impression qu'il pensait que je mentais. Il m'a conseillé de retourner au travail pour diminuer mon anxiété. Euh ca faisait quelques jours que j'étais en grosse crise de panique, pleurer au moins 50% de ma journée, plus manger, m'isoler, ne plus me sentir capable de rien, même mais vraiment rien. ME dire d'aller travailler, même mon patron et les ressources humaines ne pouvaient supporter de me voir si mal. l'autre hôpital bien je suis allé ait vu la dame au triage qui a dit je devais voir le psychiatre, j'ai vu le médecin qui m'a dit aussi que je devais voir le psy, et on me dit qu'il a déjà finit sa journée, de revenir demain, bien d'attendre qu'il m,appelle pour me dire a quelle hre venir, il ne m'a jamais appelé et quand j'ai téléphoné la dame était pas très gentille en me disant pourquoi je n'étais pas allé voir mon médecin de famille, j'en ai pas... j'ai un psychiatre que je vois une fois par 2 mois mais que c'est seulement on dirait pour du renouvellement de pilule. J'avais besoin d'aide au moment ou je la demandais. J'avais peur de justement penser au suicide si ca continuait a me faire aussi mal a l'intérieur et que mes crises de panique venaient sans arrêt.

L'hôpital c'est si tu dis je veux me suicider, si tu es au bord mais que tu n'as pas pensé a de moyen ou autres, la il te considère comme cas non-urgent et ce même si tu as une détresse psychologique très grande. Je suis convaincu qu'on éviterais bien des suicides si la détresse, le mal de l'âme était pris plus au sérieux quand on consulte.

Sur le site des centres de crise, on mentionne angoisse, détresse, idées suicidaires ? donc il me semble que le traitement devrait être plus intensif au niveau psychologique pour ceux qui en ont besoin.

keytek
Messages : 206
Enregistré le : 14 févr. 2010, 09:06

Re: sejour centre de crise

Message par keytek » 07 mars 2010, 21:44

Bonsoir,

Comme c'est bizarre le service que vous avez auprès de votre psychiatre. Tant qu'à moi, je téléphone pour parler à mon psychiatre lorsque je ne vais pas bien et il me rappelle à chaque fois et si j'ai besoin de le revoir plus vite que prévue il me donne un autre RV.

Mais vous n'êtes pas capable de communiquer avec votre psychiatre pour au moins lui parler lorsque ça ne va vraiment pas bien. C'est sûrement possible, dans un moment de panique.

Je vous souhaite bonne chance

ALP
Laisse au temps faire ce que l'on ne peut faire sans le temps...

Keytek

Répondre