Page 3 sur 3

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 10 mars 2010, 10:24
par ardens
Salut KeyteK, quand on se compare nous voyons bien notre vie n'est pas si pire que ça finalement.
La vie n'a pas été douce avec toi. Mais tu es la preuve que quand on veut on peut. Tu es un exemple pour bien du monde :D :D :D

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 29 mars 2010, 19:46
par Esquisse
Bonjour tous,

Juste un petit mot pour partager mon état. J'ai été mieux pendant une semaine et demi, presque deux semaines. Ce n'était pas parfait, mais c'était mieux. Depuis jeudi dernier ça s'est remis à fluctuer : recrudescence de mes symptômes de la maladie de crohn, de malaises divers et d'angoisses. J'ai hâte de rencontrer l'interniste à la fin du mois d'avril. Par périodes je souffre beaucoup et je me sens en mode "survie". J'ai hâte de retrouver un peu plus ma vie et mes projets.

Je n'écris pas beaucoup, mais je vous lis régulièrement.

J'aime venir vous lire sur le forum, ça me fait du bien.

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 30 mars 2010, 18:39
par Gentleman
Bonsoirs Esquisse

J'ai eu mon rendez vous chez mon gastro-entérologue hier matin,pour recevoir mes résultat de ma colonoscopie que j'ai eu,et il ma dit que j'aurais le syndrome du colon irritable.Bon c'est platte mais au moins j'ai pas de tumeur,ou d'autre problemes plus graves,avec tout les test que j'ai eu en plus, j,ai pu voir au moins que mon sang est parfait,que ma glandes thyroides est belle,et surprenant j'ai aucune carences,(moi qui mange tellement peu a cause de problemes d'argents).Il as meme pu voir que je ne suis pas allergiques au Gluten.fiou moi qui mange tellement de pain au grain ,et de pates.

Alors il me reste comme tu disait a suivre un régime,(il ne ma pas dit lequel),il ma dit d'arreter le lait et produits laitiers une semaine juste pour voir,en cas que ce soit une intolérance au lactose.Si il saurait combien de choses que j'ai arreter justement a cause de mes problemes financiers loll.

Mais bon j'ai lu les problemes des autres et je connais ceux de certain anciens membres (sida,cancers,Parkinson)et coté problemes physiques je ne peut pas me plaindre.

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 30 mars 2010, 21:04
par Esquisse
Salut Gentleman,

Contente d'avoir de tes nouvelles. Au moins avec tous ces tests ils ont pu éliminer bien des choses et j'imagine que peu à peu tu vas pouvoir apprendre à gérer le syndrome du colon irritable. Est-ce que ton médecin a pensé à te faire voir un(e) nutritionniste ?

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 31 mars 2010, 15:59
par Gentleman
Allo Esquisse

Non il ne m'a pas parler de nutritionniste ,ni de régime il m'a juste conseiller de m'acheter des capsules de yogourt extra prébiotique.Mettons que ce gastro-entérologue( de l'hopital Ste-Eustache), je lui avait faite ma demande pour le voir en juin 2008 et je ne l'ai vu que en février 2010.Et ça va faire pres de 1 ans et demi aussi que je suis sur une liste d'attente pour voir un psy a ma CLSC.Alors je croit que pour voiir une nutritioniste je vais laisser faire et me débrouiller tout seul maintenant que je sait ce que j'ai.

bye

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 02 avr. 2010, 23:44
par Esquisse
Salut à tous,

J'ai besoin de me confier un peu.

Une ironie, dans la même semaine :
D'une part, mon psychologue me disait (dans ses mots) d'arrêter de voir des causes psychologiques à mes maux physiques.
Et d'autre part, mon généraliste est convaincu que certains maux que je vis depuis des mois sont à 100% d'origine anxieuse.

Depuis, j'ai eu une discussion avec mon psychologue où j'ai pu bien lui expliquer qu'en près de dix ans de maladie (maladie de crohn) je ne pouvais pas du tout dénier le rôle du stress dans le déclenchement de mes crises ou dans leur amplification. Ce qu'il a finalement très bien compris. Cela n'empêche pas qu'à la base, la maladie de crohn est une maladie somatique.

Pour ce qui est de mon généraliste, je me sens déroutée. En 12 ans de suivi avec lui, je n'ai jamais été très demandante, sauf depuis l'automne dernier où j'ai fait appel à lui plus souvent, car je ne vais pas bien. J'ai eu un fibrome qui m'a causé des hémorragies. J'ai fait de l'hypertension labile : j'ai eu des épisodes de haute tension, dont il a été lui-même témoin et un épisode de basse tension dont il a eu le rapport lors d'un électro à l'effort. Je fais également des malaises (maux de tête intenses, fatigue intense subite, nausées, tremblements, vertiges, manque de concentration, de mémoire...) mais comme mes résultats de prises de sang et d'urine sont beaux, pour lui c'est de l'anxiété, point. Il m'a même expliqué et mimé ce qu'était une crise d'angoisse (palpitation, respiration rapide, l'impression qu'on va mourir dans l'imminence...) - je lui ai répondu que je sais ce que sont des attaques de panique (en ai déjà fait - en fait encore parfois) et que ce n'est pas ainsi que se déroulent les malaises que je vis. Parfois de l'angoisse se greffe à ces malaises, mais parfois pas, je demeure surtout très calme. De plus, lorsque j'ai une attaque de panique, elle cède si je prends de l'ativan. Lorsque j'ai ces malaises, c'est comme si l'ativan était de l'eau, c'est-à-dire qu'il n'a pas d'effet sur le déroulement de la crise (mes maux de tête ne diminuent pas, ma fatigue intense non plus, de même que les nausées, vertiges et cie). Ces crises ont augmenté en fréquence au fil des mois, sont rendues quotidiennes et cela est carrément invalidant. Toute mon énergie y passe.

Mon généraliste voulait que j'ajoute un antidépresseur à mon lithium. Or, en décembre dernier, j'ai ajouté du cipralex (prescrit par mon psychiatre) afin de tenter de diminuer la composante anxieuse qui se greffe à mes maux physique et au bout de trois jours, je me suis retrouvée aux urgences aux petites heures du matin en tachycardie, hypertension, et j'ai crue que j'étais pour y passer. Alors niet pour moi les antidépresseurs.

J'ai été très bouleversée de la façon dont ça s'est passé. Cela me chamboule aussi dans la confiance que je porte à mon généraliste.

Je me connais bien, j'ai de l'anxiété depuis longtemps et je suis capable d'entendre les choses - pour autant que je sens qu'elles sont justes.

J'en ai parlé avec mon psychologue de cette rencontre avec le généraliste et il semblait comprendre. Il m'a même fait réaliser que la fatigue pouvait très bien être attribuée à la maladie de crohn (j'ai une poussée depuis septembre (douleurs et diarrhées) qui me pompe mon énergie).

J'explore aussi par moi-même d'autres pistes afin de trouver ce qui se passe par rapport à ces crises. J'ai besoin de comprendre ce qui se passe et j'ai besoin surtout d'un soulagement.

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 08 avr. 2010, 19:00
par Esquisse
Bonjour à tous,

Enfin des réponses et des débuts de pistes de solution... !

Les malaises que je fais à répétition depuis des mois sont en fait des crises d'hypoglycémies. J'ai envie de dire "vive les psys" parce que c'est mon psychiatre qui, après la description que je lui ai fait des crises que j'ai, m'a envoyé passer une prise de sang avec absorption d'une solution de glucose. C'est le monde à l'envers... mon généraliste qui était convaincu d'un problème à 100% anxieux et le psy qui trouve le problème somatique... C'est tout de même mon généraliste qui a été chercher les résultats (par ordinateur) et en même temps il s'est mis au diapason, alors maintenant on sait de quoi l'on parle.

Ça ne règle pas tout, mais ça me soulage d'un poids.

Maintenant que je sais, je vais pouvoir prendre r-v avec une nutritionniste pour m'aider à gérer l'hypoglycémie en concomitance avec la maladie de crohn.

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 14 mai 2010, 15:22
par Esquisse
Bonjour,

Juste un petit mot dans ce vieux topic pour dire que j'ai pris du mieux. Depuis plusieurs semaines je respecte une diète afin de prévenir les crises d'hypoglycémies et en effet j'en ai bcp moins. Ma santé globale n'est pas encore au top, mais au moins je n'ai plus ces crises débilitantes qui manquaient de me faire tomber dans les pommes plusieurs fois par jour. J'ai encore des examens et des r-v médicaux mais au moins ma vie recommence à ressembler à une vie.

Voilà ;)

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 14 mai 2010, 16:11
par Gentleman
Bonjours Esquisse

Content pour toi,quand la santé physique va mieux,le moral l'est aussi.Je te souhaite de trouver beaucoups d'améliorations.Lache pas. ;)

Gentleman

Re: la difficulté de gérer plusieurs problèmes de santé

Posté : 03 août 2010, 21:22
par Esquisse
Bonjour à tous,

Je réouvre ce vieux sujet car je ne pas trop où poster mon message, mais comme il est dans la lignée de ceux que j'ai postés ici, je me dis que c'est l'endroit approprié.

Ces derniers mois j'ai suivi les recommandations de la nutritionniste que j'ai rencontrée pour gérer des crises d'hypoglycémies. Globalement, j'ai pris du mieux. Mes médecins m'ont conseillés de faire de l'exercice afin que la fatigue que je ressens diminue et que je continue à retrouver plus de santé. Je n'en fais pas de façon assidue, mais récemment j'en ai fait davantage.

Lorsque je prends une marche d'environ 30-45 minutes, modérée, je suis ok. Par contre j'ai remarqué des problèmes lorsque je fais un effort physique plus soutenu, comme une randonnée en vélo ou une bonne randonnée à pieds dans les bois. En fait, à plusieurs reprises ma glycémie s'est retrouvée basse même si je venais de manger dans l'heure qui a précédé mon activité physique. Hier, après une marche dans les bois (assez suante) de près d'1h30, j'ai ressenti un malaise, j'ai pris ma glycémie et j'étais carrément en hypo. Du coup, cela m'inquiète.

Ce printemps j'ai eu à prendre des relevés de ma glycémie pour voir à quel moment dans la journée j'en faisait. Après les repas, il s'agit d'hypoglycémie réactive, ce qui demande à être géré, mais qui n'est pas grave en soit. L'interniste voulait savoir si j'en avais à jeun ou après un effort physique, étant donné que je lui disais avoir des malaises un peu n'importe quand, car cela pouvait signifier d'autres problèmes, plus rares mais plus inquiétants. Quand je suis retournée la voir, après avoir mis en place les conseils de la nutri, elle a semblé satisfaite du journal que je lui ai montré, d'autant plus que j'ai passé un scanner abdominal et qu'ils n'ont trouvé aucune lésion au pancréas. Ce qui est rassurant. Simplement je me sens inquiète de voir que je fais des hypos après du sport, qui ne sont pas liées aux repas que je prends (où je ne mange pas de sucres rapides de toutes façons). Je ne sais pas si c'est normal d'en avoir lors d'une reprise d'activité physique après de nombreux mois sans en avoir été active ? Je devrai poser cette question à mon doc, mais j'avoue en avoir ma claque des médecins et des examens, je sature.

Aussi, ce que je trouve difficile, est de tenter de mettre en place des activités qui devraient m'aider à prendre du mieux et de me retrouver avec des malaises.

Voilà, j'avais besoin d'en parler.