mal, écrit

Répondre
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: mal, écrit

Message par ardens »

Salut Clau, tu sais quoi c'est Aramis qui m'a guidé sur comment écrire. J'avais déja pensé écrire sur ce que j'avais vécu et je ne savais comment faire pour ce soit intéressant a lire.
Merci Aramis et tous les autres :lol: :lol: :lol:
Clau9

Re: mal, écrit

Message par Clau9 »

:!:
Modifié en dernier par Clau9 le 06 déc. 2011, 11:18, modifié 1 fois.
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: mal, écrit

Message par ardens »

Salut Clau, tu me donne le goût continuer. Si ça n'intéresse personne et bien ça m'aura fait du bien de l'écrire.
Merci pour ton commentaire...
Clau9

Re: mal, écrit

Message par Clau9 »

:!:
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: mal, écrit

Message par ardens »

Avant d'écrire ce que je veux écrire :lol: Je mets cette note pour que se soit plus compréhensible surtout pour les plus jeunes.
Au début des années 1960 le gouvernement Libéral avec comme premier ministre Jean Lesage. Ont commencé une modernisation du système scolaire. Comme fournir les volumes scolaire gratuitement et fermer les école de rang. Ces écoles avec un professeurs pour les sept paliers du primaire de la première année a la septième année. Vous comprendrez qu'il n'avait pas trente élèves par palier.
Mais de trois a quatre élèves par palier. Vous comprendrez aussi que si j'écrit ça c'est que j'ai fait mes quatre premières années du primaire dans une petite école de rang.

Mère supérieure.

Je viens d'avoir dix ans nous sommes le 16 mai 1962. Notre professeur que appelions maîtresse d'école dans ce temps la.
Notre maîtresse nous dit a tous les élèves que nous aurions la visite de la mère supérieure dans la prochaine semaine et qu'elle avait quelque chose a nous apprendre.
Donc nous avions tous hâte de voir de près cette religieuse que nous voyons le dimanche a la messe. Avoir une religieuse dans notre école tout un honneur.
Quand le jour tant attendu arrive je suis déçu. La mère supérieure est supérieure et elle le démontre très clairement. Elle n'a aucun sourire et elle a l'air fâché et pas contente de nous voir. Je me dit cette religieuse n'est pas gentille. Je ne savais a ce moment la a quel point je ne me trompais pas dans mon jugement.
Ce qu'elle a nous annoncé c'est qu'a partir de septembre 1962 nous n'irons plus en classe dans cet école. Mais a la grande école du village et que nous ferions nos examens de fin d'année a l'école du village :cry:
En entendant ça mon anxiété a grimpé j'ai peur de ce qu'y va se passer. Je suis très gêné et allé dans une grande école que je ne connais pas. Si ma grande soeur Lise pouvait venir avec moi je serais rassuré. Mais c'est sûr que nous ne serons pas ensemble. Je ne serai quand même pas tout a fait seul mon grand ami de mon âge, Pierre sera la lui aussi :P

Aujourd'hui est le jour ou nous allons au village faire nos examens de fin d'année. Je suis très anxieux j'ai peur de l'inconnu que je devrai affronté aujourd'hui. Nous prenons l'autobus moi, mon frère Jacques et ma soeur Lise. L'autobus arrête a chaque maison ou il y a des enfants qui vont a l'école. Mais quand elle arrive chez mon ami Pierre il n'a personne qui attend au bord du chemin. Je me dis mais il va manquer son autobus s'il n'arrive pas. Un enfant dans l'autobus nous dit, je lui ai parlé hier soir il ne vient pas faire ses examens. Il n'a pas assez de beau linge pour aller au village. HEIN il ne vient pas parce qu'il n'a pas de beau linge? Manquer son année parce qu'il n'a pas de beau linge!!! Mon anxiété ne fait que continué a monter. Jai de la peine pour lui et je serai seul pour aller dans cette nouvelle classe comme cela aurait été beaucoup plus facile s'il avait été la.
Mais les surprises ne sont pas terminées. Je sais dans quel classe je dois allé. Tous les jeunes du village me regardent comme si j'étais une bête de cirque. Je sais j'exagère un peu mais pour moi c'est la réalité.
Les surprise comme je disais. Sont que j'ai deux examens dont je n'ai jamais apprisentendu de la matière. C'est normal notre maîtresse ne pouvait pas tout enseigner. Donc les matières moins importantes comme la bienséance et l'autre je me souviens plus le nom. Mais je sais que c'est cette matière que les filles apprennent a bien s'occuper de leur mari. Je trouve ça bien que les filles apprennent a bien s'occuper de nous les garçons plus tard quand nous serons mariés :lol: :lol:
Mais le hic c'est je n'ai aucune idée quoi écrire. J'ai mal au ventre. J'ai mal au coeur. Je vais avoir l'air fou quand la maîtresse va me corriger :oops: :oops:

Nous sommes maintenant le 21 juin 1962. C'est aujourd'hui que nous aurons nos notes d'examens. Notre maîtresse commence a nous dire un après l'autre nos notes. Arriver a moi elle a l'air triste. Je comprends qu'elle n'a pas une bonne nouvelle pour moi.
Elle me dit Ardens tu n'as pas la note de passage tu as 59%. J'ai tout fait pour qu'il te donne le point qu'il te manque. Tu es capable de faire ta cinquième année sans problème. Je le sais et tu le sais. Mais mère supérieure ne veut pas te donner ce point. J'ai en ai parlé avec l'inspecteur d'école et il est d'accord avec moi que devrait monter en cinquième année. Mais la soeur supérieure ne veut absolument pas.
Je suis décu que cette religieuse ne veuille pas m'aider. Pourquoi elle ne veut pas en plus si je ne passe c'est parce que j'ai fait deux examens que je n'avais jamais appris la matière.

Une petite consolation je serai avec Pierre pour reprendre ma quatrième année.
papillon70
Messages : 240
Enregistré le : 03 oct. 2011, 12:44

Re: mal, écrit

Message par papillon70 »

J'aime te lire Ardens.
Tes histoires ressemblent à des contes
d'une grande tristesse toutefois, mais toujours empreinte
d'une perspective qui donne espoir en la vie!

merci de te raconter ;)
ardens
Messages : 1717
Enregistré le : 15 févr. 2010, 19:44

Re: mal, écrit

Message par ardens »

Salut, merci de me lire. J'avoue que j'avais peur un peu de la réaction des membres :P
Aramis
Messages : 223
Enregistré le : 25 sept. 2011, 05:57

Re: mal, écrit

Message par Aramis »

Picolo

J’ai un toutou éléphant, il s’appelle Picolo. C’est mon tout premier toutou de toute ma vie… je me le suis offert à l’âge de 40 ans, environ, sur un coup de cœur déchiré!
Il m’est précieux, Picolo.
Parfois, je le prends dans mes bras et je le serre contre moi… et je pleure un peu! Je pleure mon petit Aramis qui n’a jamais eu de toutou, ni de doudoune, ni rien de doux, d’où les larmes!
Il y a des bouillons qui refont surface… des millions de bulles d’incompréhensions d’enfant, autant de questions laissées sans réponses!
Le vide s’est comblé de lui-même… de remords et de culpabilités… la perfection demandée était sévère, exigeante.
Combien d’échecs enregistrés, camouflés ou carrément occultés?
La dureté de la vie!
Picolo, c’est mon toutou et je l’aime. Mais il me fait pleurer.

aramis
Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: mal, écrit

Message par Bibine »

Un toutou!
Mon toutou a moi il s'appelle Biscuit.
Répondre