Le coin lecture

Avatar du membre
Carlu
Messages : 180
Enregistré le : 21 déc. 2020, 10:39
Localisation : Montérégie

Re: Le coin lecture

Message par Carlu »

Mentra a écrit : 25 déc. 2020, 15:28 L'Albatros
Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.
À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.
Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.
— Charles Baudelaire
Ahhhhhh Mentra c'est super de partager cette magnifique poésie de Beaudelaire, ça me donne envie de lire de la poésie, merci :)
Belle journée en douceur à toi
isa456
Messages : 1977
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Le coin lecture

Message par isa456 »

Merci Mentra pour ce beau poème,

Ici j'ai terminé Yoga, une belle lecture

Là j'ai vu que David Goudreault faisait une vente d'après Noël, je viens de commander un livre :)
Voir : https://www.facebook.com/Goudro/

Les Désarçonnés ça me dit rien finalement, trop sérieux
Ouena
Messages : 2248
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le coin lecture

Message par Ouena »

Quel livre as-tu acheté Isa?

Un partage poésie pour vous:

Harmonie du soir

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Charles Baudelaire - Les Fleurs du mal - Spleen et Idéal

Je suggère également Le crépuscule du soir tiré de Spleen de paris. J'ai toujours adoré le crépuscule du soir:

XXII

LE CRÉPUSCULE DU SOIR

Le jour tombe. Un grand apaisement se fait dans les pauvres esprits fatigués du labeur de la journée ; et leurs pensées prennent maintenant les couleurs tendres et indécises du crépuscule.

Cependant du haut de la montagne arrive à mon balcon, à travers les nues transparentes du soir, un grand hurlement, composé d’une foule de cris discordants, que l’espace transforme en une lugubre harmonie, comme celle de la marée qui monte ou d’une tempête qui s’éveille.

Quels sont les infortunés que le soir ne calme pas, et qui prennent, comme les hiboux, la venue de la nuit pour un signal de sabbat ? Cette sinistre ululation nous arrive du noir hospice perché sur la montagne ; et, le soir, en fumant et en contemplant le repos de l’immense vallée, hérissée de maisons dont chaque fenêtre dit : « C’est ici la paix maintenant ; c’est ici la joie de la famille ! » je puis, quand le vent souffle de là-haut, bercer ma pensée étonnée à cette imitation des harmonies de l’enfer.
Le crépuscule excite les fous. — Je me souviens que j’ai eu deux amis que le crépuscule rendait tout malades. L’un méconnaissait alors tous les rapports d’amitié et de politesse, et maltraitait, comme un sauvage, le premier venu. Je l’ai vu jeter à la tête d’un maître d’hôtel un excellent poulet, dans lequel il croyait voir je ne sais quel insultant hiéroglyphe. Le soir, précurseur des voluptés profondes, lui gâtait les choses les plus succulentes.

L’autre, un ambitieux blessé, devenait, à mesure que le jour baissait, plus aigre, plus sombre, plus taquin. Indulgent et sociable encore pendant la journée, il était impitoyable le soir ; et ce n’était pas seulement sur autrui, mais aussi sur lui-même, que s’exerçait rageusement sa manie crépusculeuse.

Le premier est mort fou, incapable de reconnaître sa femme et son enfant ; le second porte en lui l’inquiétude d’un malaise perpétuel, et fût-il gratifié de tous les honneurs que peuvent conférer les républiques et les princes, je crois que le crépuscule allumerait encore en lui la brûlante envie de distinctions imaginaires. La nuit, qui mettait ses ténèbres dans leur esprit, fait la lumière dans le mien ; et, bien qu’il ne soit pas rare de voir la même cause engendrer deux effets contraires, j’en suis toujours comme intrigué et alarmé.

Ô nuit ! ô rafraîchissantes ténèbres ! vous êtes pour moi le signal d’une fête intérieure, vous êtes la délivrance d’une angoisse ! Dans la solitude des plaines, dans les labyrinthes pierreux d’une capitale, scintillement des étoiles, explosion des lanternes, vous êtes le feu d’artifice de la déesse Liberté !

Crépuscule, comme vous êtes doux et tendre ! Les lueurs roses qui traînent encore à l’horizon comme l’agonie du jour sous l’oppression victorieuse de sa nuit, les feux des candélabres qui font des taches d’un rouge opaque sur les dernières gloires du couchant, les lourdes draperies qu’une main invisible attire des profondeurs de l’Orient, imitent tous les sentiments compliqués qui luttent dans le cœur de l’homme aux heures solennelles de la vie.

On dirait encore une de ces robes étranges de danseuses, où une gaze transparente et sombre laisse entrevoir les splendeurs amorties d’une jupe éclatante, comme sous le noir présent transperce le délicieux passé ; et les étoiles vacillantes d’or et d’argent, dont elle est semée, représentent ces feux de la fantaisie qui ne s’allument bien que sous le deuil profond de la Nuit.
isa456
Messages : 1977
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Le coin lecture

Message par isa456 »

Merci pour ce partage de belle poésie Ouena!

J’ai commandé Ta mort à moi https://www.leslibraires.ca/livres/ta-m ... 12620.html

Tu l’as lu?
Ouena
Messages : 2248
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le coin lecture

Message par Ouena »

Oui, je l' ai lu, j' ai aimé. Je sais pas si tu as vu il a sorti un album de musique: Le nouveau matériel. J' aime beaucoup! A+
isa456
Messages : 1977
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Le coin lecture

Message par isa456 »

Oui, j'ai vu qu'il avait sorti un disque. J'ai moins aimé l'extrait que j'ai entendu mais je devrais l'écouter au complet pour me faire une meilleure idée.
Ouena
Messages : 2248
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le coin lecture

Message par Ouena »

J'avoue que c' est particulier, j'ai écouté Pleurer des soleils et je ne sais trop quoi en penser, il y a des bouts de la chansons bons et d'autres moins bons, ça dépend de notre mood aussi je crois... Mais je suis trop fan, je ne suis pas objective du tout. J'aime le slam J'en appelle à la poésie qui clos l'album, il dit que cette version est un peu l'inhumation de ce slam car il ne le fera plus sur scène. Si vous écoutez ce slam, dites moi ce que vous en pensez. Merci de ton intervention Isa.

Je suis en train de lire Il est avantageux d'avoir où aller de Emmanuel Carrère que j'ai découvert grâce à Yoga, suggestion de Isa. J'avais besoin de me chauffer un peu les neurones et je l'ai trouvé sur la bibliothèque numérique. Ce sont des chroniques qu' il a écrit dans diverses revues au cours des années. Le mot qui me vient c'est force concernant cet auteur. Bref, il parle de la Roumanie, la Russie, de personnages insolites, ex d' un homme qui a réellement vécu en imposteur comme médecin etc. Vraiment très intéressant, j' ai pas hâte de le finir. En même temps, je traîne Océantume, j' achève, je commence tout juste à m' habituer au style de ce livre, je ne suis pas sûre du tout d'aimer. Désolée M. Ducharme.

Et vous que lisez-vous dans ces temps-ci?
Avatar du membre
Carlu
Messages : 180
Enregistré le : 21 déc. 2020, 10:39
Localisation : Montérégie

Re: Le coin lecture

Message par Carlu »

:) Je suis en révision pour mon examen alors j'ai le nez dans le manuel d'études depuis hier. Je ne peux lire très longtemps en ce moment, mais j'adore la matière, je fais mon possible sans me mettre de pression.

Sinon, j'ai délaissé la lecture depuis un mois, et là avec les biblios qui sont fermées j'aurais envie de lire quelques bandes dessinées mais je dois patienter. La lecture numérique je trouve ça ennuyant et ça me fatigue rapidement, j'aime beaucoup mieux tenir un livre dans mes mains. J'ai adoré la série "Retour à la terre" de Manuel Larcenet, super bien illustré, une histoire touchante et hyper humoristique à la fois :)

Bonne lecture!
Ouena
Messages : 2248
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Le coin lecture

Message par Ouena »

Wow, ça a l' air intéressant cette bande dessinée! Je la mets sur ma liste. Moi aussi je préfère un bon livre papier, mais je trouve bien l' fun de pouvoir louer ou acheter des livres sans me déplacer. Est- ce trop indiscret de te demander un examen en quelle matière tu prépares Carlu?
Avatar du membre
Carlu
Messages : 180
Enregistré le : 21 déc. 2020, 10:39
Localisation : Montérégie

Re: Le coin lecture

Message par Carlu »

Je suis d'accord avec toi Ouena, c'est tout de même pratique le numérique :) En septembre dernier, je me suis inscrite à la TéluQ au programme court de Psychologie Sociale, j'ai 3 cours à compléter, cet été j'aurai terminé ce petit programme et je m'inscrirai au certificat en Psychologie. À 45 ans je me suis choisis, j'ai mis cette peur des études universitaires en psycho derrière moi. Maintenant, j'ai confiance de bien réussir et d'avoir un emploi valorisant en aidant les gens.
Répondre