Un traitement sans fin

(maniaco-dépression)
Avatar du membre
Judith333
Messages : 57
Enregistré le : 03 juin 2011, 18:53
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re: Un traitement sans fin

Message par Judith333 »

Bibine a écrit :
Une chose déstabilisante aux toilettes c'est quand t'as fini et que tu te rends compte que la personne qui est passée avant a fini le papier de toilettes! :lol:
Hahahaha très drôle Bibine!!!! :lol:

J'ai pas ce problème, j'habite seule alors c'est moi la coupable si ça arrive mais disons que je suis assez discipliné pour ça parce que c'est tellement plate quand ça arrive!

J'ai justement une anecdote au sujet du papier de toilette, je viens d'accueillir 2 nouveaux chats chez moi et quand je suis aller au toilette l'autre matin, imagines-toi donc que l'un d'eux avait mis le rouleau en pièces avec ses dents!!! :lol:


Au sujet de l'activité physique, bien je viens de m'y mettre. J'ai commencé le Yoga grâce à une âme charitable qui donne des cours de Yoga gratuit aux personnes dans le besoin! Je suis super fière de moi, ça faisait longtemps que j'avais envie d'essayer ça. J'avais pas de tapis pour pratiquer chez moi mais là je viens de trouver un bon deal pas cher et je m'en suit acheté un. J'ai fait ma 1ère séance ce matin et ça m'a donné un peu de pep pour débuter ma journée. J'ai bien fière de moi car j'ai réussi une posture que j'arrivais pas encore à faire à mon dernier cours mardi! Une p'tite victoire, ça s'est plaisant! :)
Il y a ceux qui voient les choses telles quelles sont et qui se demandent pourquoi.
Moi je les vois telles qu’elles pourraient être et je me dis pourquoi pas!
cleopatre
Messages : 140
Enregistré le : 05 avr. 2010, 18:30
Localisation : Longueuil

Re: Un traitement sans fin

Message par cleopatre »

Salut Jeff,
Je suis présentement à lire le livre ''Il y a toujours de l'aide; il y a toujours de l'espoir'' de Eve A. Wood. Ce volume indique justement qu'il ne faut pas se limiter uniquement à la médication, mais à plein d'autres initiatives qui vont nous permettre d'être mieux avec nous même.

Tel qu'indiqué par d'autres membres du forum, je crois énormément en l'activité physique et l'importance d'un sommeil récupérateur. Je suis présentement en arrêt de travail évidemment pas pour une hypomanie, mais pour une période dépressive. Je viens de débuter une thérapie comportementale cognitive, je crois en la luminothérapie, les omégas 3, les bananes, les activités manuelles (même si j'en ai pas envie, je me force à en faire, je laisse plutôt le ménage de côté). Je me force à sortir dehors et à voir des gens, même si je vais très mal et que mon corps tremble comme une feuille au vent.

Je veux croire en des périodes de rémission qui se voudront de plus en plus longues et tout comme toi, je n'ai plus du tout envie de vivre des hauts qui m'amènent toujours irrémédiablement à des bas toujours plus bas. Je crois que ton approche est bonne, mais je crois que tu fais aussi comme moi, à savoir ''Tu ne te crisses pas patience bien souvent!''. J'ose espérer qu'avec ma thérapie je vais recommencer à vivre et à parfois oubier que cette maladie m'habite en même temps que l'hypothyroidie.

Je crois aussi en l'unité des membres de revivre, dans le sens où les actions qui portent fruits pour chacun d'entre eux sont très souvent éprouvées par moi afin de valider si l'effet est le même.

Côté médication, tout est à réviser de mon côté, j'attends ma date de rendez-vous chez le psychiatre et j'ai très hâte. Je dors présentement 12 heures par jours avec comme médication: 1000 mg d'épival, 200 mg de séroquel, imoval pour dormir et synthroide pour glande thyroide. Moi qui n'aimais pas prendre d'aspirine avant ce diagnostique! Je capote à chaque fois que je prépare mon pillulier pour la semaine!

Faut juste pas lâcher! Se tenir les coudes serrés! Et croire en des thérapies plus douces! C'est ce que j'ai mentionné à mon généraliste, la seule chose qui me garde encore ici est que je crois que je vais trouver ce qui me convient sous peu!

Bonne chance à tous dans vos démarches!

Cléo
Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: Un traitement sans fin

Message par Jeff »

Salut,

ça va vite, les trucs fusent de toute part! Là, maintenant, faut mettre le tout
en application. :? Je suis pas tellement bon pour me discipliner et planifier des tâches à
faire. :cry: Mais là, j'en ai assez, je veux que les choses marche! :twisted:

J'ai décidé d'être plus sévère. Je vais me conditionner à certaines habitudes.

J 'entend parler de bananes et de kiwis. Ben, je suis allé voir et ce sont des
aliments qui favorise la bonne humeur! :D

http://www.regimesmaigrir.com/actualite ... php?id=634" onclick="window.open(this.href);return false;

Je pense que les oméga 3 ( riche en EPA ) sont la première affaire à faire à
cause de la facilité du geste. Je vous tiendrai au courant dans le sujet des
omégas 3 d'ici un délais raisonnable. J'ai pris les Joy à la dose maximum recommandé.

Je commence à lentement attaqué l'alimentation. Le sport va attendre encore un peu.

Je me dis qu'on vit avec un handicap mais qu'on peut, avec l'expérience, gagner en
habileté pour y faire face. Je me dis aussi que plus le trouble bipolaire est maîtrisé,
moins on est stressé. J'ai l'impression que les deux sont en quelque part lié.

Pour la thérapie, je vais attendre. Je recherche un type de thérapie orientée vers
le passé. Je crois que la plupart des troubles mentaux proviennent de traumatismes
des premières années. Je trouve que le ici et maintenant est vraiment intéressant et
peut aider mais je veux m'attarder au passé. Je me dis que celui qui oublie son
passé est condamné à le reproduire. :o

Je suis vraiment motivé. Je pense qu'on peut vraiment se permettre de rêver même
si le chemin est difficile. Je m'imagine souvent dans mes belles années où j'étais très
en forme et je me dis, pourquoi pas! Je peux me refaire. :P

Cléopâtre: ''Tu ne te crisses pas patience bien souvent!'' Ça ne s'améliore pas
avec le temps. :lol: En fait, devant l'ampleur du problème, j'ai décidé de dédier
une grosse partie de ma vie à la maladie mentale. Malgré tout, j'ai beaucoup de
plaisir, c'est un sujet qui me passionne!

Jeff
Bibine
Messages : 1540
Enregistré le : 28 févr. 2011, 19:07
Localisation : Victoria, C.-B.

Re: Un traitement sans fin

Message par Bibine »

Salut à tous les co-équipiers et co-équipières de cette mission vers quelquechose de mieux!

C'est vrai que c'est vraiment le fun que nous soyons ici sur ce forum. Merci d'être là! Merci d'avoir passé à travers vos passes difficiles, ça valait la peine! :D

Je retire beaucoup de ce forum et c'est grâce aussi à vous tous qui venez lire et qui répondez. Je me rends compte que vous avez pris une place importante dans ma vie ces derniers mois et je suis honorée de votre présence! Merci infiniment! :D

Chacun des efforts que vous faites, vous me le faites aussi...ça me fait immensément de bien juste de voir qu'il y a des personnes qui veulent s'en sortir et qui se prennent par la main...tous ensemble! Vous êtes réellement beaux et belles à lire! :D

C'est très cool de savoir que les bananes et les kiwis c'est bon pour l'humeur! :D
J'ai bien rit quand j'ai lu ça! J'avais écrit ça "out of the blue", sous l'inspiration du moment! :lol:
Je sais que Cléo aussi mange des bananes par instinct...aime-t-elle aussi les kiwis? ;)

Pour la luminothérapie, j'ai essayé ça à l'hiver 2006, et je suis tombée dans une méga manie, j'ai fait des choses que je n'aurais jamais fait le reste du temps et ça m'a mis vraiment dans le trouble. :cry:
J'en ai parlé de cet épisode à mon psychiatre actuel, et il m'a dit que la luminothérapie est recommendée dans les cas de dépression saisonnière mais pas pour les personnes bipolaires. :roll:
Donc attention! Il m'a parlé de cas de psychoses causées entre autres par ces lampes, toujours chez les sujets bipolaires. :?

Par contre, prendre simplement 1000 UI de vitamine D par jour (la dose recommendée) aide comme la lumière, mais dans des mesures plus acceptables pour nos petits systèmes hypersensibles.
J'ai appris l'autre jour de mon pharmacien que la crème solaire empêche la peau de synthétiser la vitamine D!!! Avant j'en prenais juste l'hiver, mais là j'en prends aussi l'été...j'ai la peau d'une rousse alors je dois me beurrer partout chaque fois que je sors, sinon je reviens comme un homard!!!

Je pense qu'il faut bien s'informer d'abord à plusieurs sources d'information différentes, quelque soit la démarche. C'est ce que je n'avais pas fait pour la luminothérapie...et j'ai eu des conséquences en masse. :?

Bonne Chance dans vos aventures personelles respectives!
cleopatre
Messages : 140
Enregistré le : 05 avr. 2010, 18:30
Localisation : Longueuil

Re: Un traitement sans fin

Message par cleopatre »

@Jeff: Ton tître est très bon, c'est un traitement sans fin. Là où je m'approche de toi, c'est que je rêve moi aussi des périodes lorsque j'était plus jeune où j'avais de longs mois à être bien dans ma peau et où j'avais réellement l'impression de vivre ma vie. C'est pourquoi j'ose encore espérer qu'il existe pour moi une recette qui me permettra de revenir dans cet état d'âme, dans cette symbiose de l'être en son entier.
@Bibine: Je n'ose plus pour les kiwis parce que j'ai développé des allergies alimentaires pour les fruits exotiques. Je tiens encore à la vie malgré toutes les vissicitudes qu'elle me présente. Mais attache ta tuque avec mes régimes de bananes, je serais prête à mordre les personnes qui veulent me voler ma porte de survie!
On va parvenir à quelque chose de très bien en groupe, j'en suis convaincue!
Continuez à partager, vous me faîtes un bien énorme à moi aussi!
Bonne soirée
Cléo
Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: Un traitement sans fin

Message par Jeff »

Bonjour,

j'étais un peu frustré par une impression que j'avais que tout était centré sur les
médicaments et que le reste était secondaire pour les instances qui gèrent les troubles
mentaux. Également, l'éviction du mot «guérison» du langage psy est pour moi très
traumatisant. :shock: Je trouve que ça coupe l'espoir. Vouloir se stabiliser est un beau
projet. Pourquoi ne pas viser encore plus loin vers la guérison? Difficile mais on ne sait
jamais... tout d'un coup que...

La maladie mentale est très complexe. Plusieurs facteurs d'intensités variables entre
en ligne de compte. Heureusement pour nous, la science avance à grand pas et
maintenant grâce à internet, tous et chacun peut apporter sa modeste contribution au
savoir globale qui nous rapproche sans cesse de la solution. :D On a plus le fardeau
d'être seul face à la montagne. :)

Je sais que probablement plusieurs personnes qui lisent ce paragraphe sont fatiguées,
déprimées, écœurées... par la maladie et que même certains pensent au suicide tellement
qu'ils sont exaspérés par leur vie de ma[BIP]. Dites-vous que tout n'a pas encore
été essayé. Ça fait des années que je navigue sur internet et que je lis des livres.
Ils y a beaucoup de stock à découvrir et à essayer avant d'abandonner. :o

De mon côté, je continue. Je fais des recherches présentement sur une thérapie
qui semble très prometteuse. J'ai pas encore osé en parler parce qu'elle n'est
pas reconnue par la médecine officielle. Je veux m'assurer de ne pas trop spéculer
sur telle ou telle approche. Sinon, pour l'instant, c'est l'alimentation. Donc,
si vous notez clairement un effet bénéfique d'un aliment ou de toute autre chose,
gênez vous pas de le mentionner à la planète par l'entremise de Revivre!

Jeff
DonaldB
Messages : 62
Enregistré le : 22 mars 2011, 11:09

Re: Un traitement sans fin

Message par DonaldB »

Salut

J'ai trouvé ton point de vue super intéressant. C'est vrai qu'on nous parle jamais de guérison.

Mais moi personnellement j'ai accepté cette état de chose dès qu'on mis sous médication il y a de cela 12 ans.

J'ai poser la question, est-ce que c'est pour toujours?, est-ce qu'un jour je pourrais ne plus en prendre? La réponse n'a pas été un non catégorique, mais j'ai vite compris que oui ce serait a vie.

Un peu avant de commencer le Lithium, j'avais lu un article qui disait, que ca permettait au gens de vivre une vie ``a peu près normal``....et ben pour moi c'est déja merveilleux ca..une vie a peu près normale...parce que dans les mois précédent j'avais vécu une une vie..très très anormale.

Tu disais dans ton billet, Avec la médication, je suis malade mais c'a parait pas....moi c'est pas comme ca que je le vois....je suis malade, quand ca va pas bien, quand je fais une rechute...sinon je suis pas malade...j'ai une maladie...mais je suis pas pas toujours malade.

Je respecte profondément ton opinion, et je salut ta recherche d'alternative a la médécine tradionnel, mais tel que je suis fait je n'hadère pas rapidement aux nouveaux traitement...la preuve juste pour la médication, je prend du lithium et on m'a déja proposé autre chose....j'ai refusé parce que je trouvais que c'a allait bien comme ca, et pourquoi changer quand ca va bien.

Salut :)
Jeff
Messages : 243
Enregistré le : 13 févr. 2010, 23:37

Re: Un traitement sans fin

Message par Jeff »

Bonjour,

merci Donald de ton commentaire.

"Donc, je serai toujours malade mais ça paraîtra pas. :shock: "

J'ai une façon particulière de voir ma maladie. J'essaie de m'adapter tant bien
que mal aux autres quand je parles de troubles bipolaires. À tord ou à raison,
j'ai une vision différente que celle qui est véhiculé officiellement et je finis
par me trahir. :lol:

Grosso modo, officiellement, on a définie le trouble bipolaire comme étant une
maladie qui provoque chez le sujet des périodes de manies et de dépressions. Pour
soigner la maladie on prend des stabilisateurs. Voilà c'est réglé, on peut se sortir
une p'tite frette et profiter de la vie. 8-)
.
.
Mais :o

L'affaire c'est que je vois les choses un peu différemment. Pour moi, ma maladie,
c'est plus que ça. La bipolarité n'est que le nom d'un groupe de symptômes apparents
et dérangeants. Ma maladie est plus profonde et plus large. Ma bipolarité n'est
qu'une partie visible de celle-ci.

Cette maladie est partout dans la psyché. Elle impacte dans la personnalité, dans
l'énergie, dans l'humeur, dans le raisonnement... partout, partout, partout.

Donc même si les manies, les dépressions, les psychoses... sont éliminées, la
maladie continue d'agir dans l'inconscient et impacte quand même dans ma vie
avec certes des symptômes plus faible mais dérangeant quand même.

C'est pour ça que je continue à chercher. Bien que je bénéficie d'un bon soulagement
de la part des médicaments, pour moi l' enjeux est beaucoup plus poussé que ça.

Voilà, en gros, c'est vraiment une question de point de vue. On a pas tous la même
image de la maladie. C'est pour ça qu'on a un forum comme Revivre pour discuter. :D

J'espère que je vous ai pas fait peur avec ma façon de la concevoir. :lol:
Je pourrai me reprendre dans d'autres messages. :lol:

Jeff
DonaldB
Messages : 62
Enregistré le : 22 mars 2011, 11:09

Re: Un traitement sans fin

Message par DonaldB »

Salut Jeff

Si ca parait jamais...c'est que t'a pas la la maladie, c'est que t'a eu le mauvais diagnostique.

Quand tu dis que la maladie c'est plus qu'un trouble de l'humeur, je suis pas d'accord n'ont plus....la Bipolarite c'est un trouble de l'humeur qui peut te porter a faire, a penser, a imaginer des choses de facon distortionné...mais a la base c'est un débalancement biochimique dans le cerveau qui affecte ton humeur.

Le fait d'etre bipolaire ne vient pas changer ta personnalité en général...elle la change en temps de crise. Si t'a un trait de personnalité X....ben en crise il sera peut-etre emplifier, mais en temps normal t'auras quand meme ce trait de personnalité...c'est pas un trouble de la personalité, c'est un trouble de l'humeur.

Moi aussi y a des choses de ma personnalité qui me dérange et que j'aimerais changer...mais j'attribut pas ces travers a la Bipolarité.

Tu disait aussi quand on élimine manies, dépression et psychose la maladie continu d'impacter ma vie....c'a c'est une vérité de LaPalice....Le diéabétique aussi est impacté toute sa vie par le diabete, meme s'il est pas en Coma diabétique a toute les semaine..c'a impact sa vie parce qu'il doit suivre un régime strict, prendre son insuline et surement plein d'autre chose...ben c'est pareil pour nous...si on fait attention a nous on va minimiser les attaque de la maladie...mais on les élimera pas...c'est incurable.

Mais quand je suis 6 mois, 1 ans sans épisode, ben c'est une victoire et j'essaie de profiter de chaque minute en sachant très bien qu'une bonne journée je vais feeler moin bien

Encore une fois je salut ta quête, si y avait pas de gens comme toi, y aurait pas de progres en recherche.


Salut :)
lavande
Messages : 446
Enregistré le : 10 mars 2011, 21:54
Localisation : Montréal
Contact :

Re: Un traitement sans fin

Message par lavande »

Jeff je vais dans ta même ligne de pensée.. ;)

Coté diagnostic,,,
j'ai de très grande réserve :ugeek: (là-dessus)

Car à la base, ce que l'Individu a besoin =
c'est d'accepter 'qui il est' en tant que personne
(accepter tout ces cotés)
et de répondre a ces besoins de base.

*Et de parler sur ces blessures, ces inconforts,
ces déceptions , ces inquiétudes.... (ce qu'il a sur le coeur)
Et s'il n'a pas la force, :? pas la parole facile..
a une personnalité hyper-sensible....etc ….
Et garde tout cela pour lui. :(
Bien c'est le corps qui se charge....'à l'exprimer'....
par des malaises,maladies physiques et maladies 'dites' mentales.....
~*~
Et la personne qui serait à voir en premier..
:shock: c'est pas le psychiatre...
MAIS c'est de voir 'quelqu'un' qui a
une 'BONNE ÉCOUTE' :ugeek:
(et qui sait poser les bonnes questions)
pour détecter nos besoins à cet instant!

Et là!...lui peux nous référer (diriger vers)
des ressources donc on a de besoin
….
comme ateliers, cours, organismes etc.

Pour pouvoir trouver nos propres outils....
pour retrouver notre 'Estime de soi'
et comment répondre à nos besoins.

~*~
Comme exemple pour le dit 'bi-polaire'....
c'est de savoir gérer ces hauts et ces bas...
pour pas que cela viennent excessif.....
trouver son équilibre....
car tout le monde a des hauts et des bas ,on en conviens. :roll:

Et on peux avoir besoin de médications,,
si cela se chamboule trop dans notre tête,,,
pour pouvoir décompresser
(mais temporairement serait l'idéal, à mon avis)

Quand la personne est diriger aux bons endroits,,,,
et qu'il a trouver ces propres outils pour cheminer,,,
cela devrait se replacer....
et lui permettre de s'enligner sur une autre voie. :)

*
On a de besoin comme d'un 'Guide'
...par moment dans notre vie.
Et si on n'a pas été guider par nos parents.. :(
cela part mal.
Et on cherche quelqu'un en qui faire confiance,
pour nous guider
....

Ceci dit … :| par rapport ...
au chemin tortueux que j'ai emprunter...
et de mon expérience qui m'a été traumatisante
au travers de ce chemin.
"Il ne faut juger personne, sans avoir marché 2lunes dans ces mocassins" Proverbe Amérindien
Image

Lavande
Répondre