Écritures en folie - Étincelle

(maniaco-dépression)
Répondre
étincelle
Messages : 417
Enregistré le : 31 janv. 2012, 19:20

Écritures en folie - Étincelle

Message par étincelle » 01 mars 2012, 11:44

Avec ce nouveau sujet, je me gâte ! Et j'ose enfin! Écrire à nouveau...librement. Parce que trop longtemps j'ai gardé en dedans, que j'ai enfouie l'artiste au fond de moi, cette créativité que j'associais avec malheur à la folie. Qui à force de trop la mettre de côté, m'est revenue en pleine face en psychose délirante pleine de couleurs et de grandeurs !

Je vous invite à me lire si cela vous enchante, tant mieux si cela raisonne quelque chose en vous! Mais je vais vous avouer que je le fais surtout de façon thérapeutique pour moi. Vous me direz peut-être de le garder pour moi alors...mais non...mon besoin est tout de même de le partager!

Alors, voici des bouts de mes idées psychotiques qui s'entremêle à ma créativité...en espérant que les deux se démêle un peu et que je retrouverai le fil de mes idées :)



''Dans l'Océan de mon être, il y avait un poisson d'avril et un chien fébrile. En fait, il y avait toute forme de vie et toute forme de rêverie''

étincelle
Messages : 417
Enregistré le : 31 janv. 2012, 19:20

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par étincelle » 01 mars 2012, 11:56

1er mars. Sujet : Rien. Liberté. J'ai toujours aimé les premiers. Les commencements les recommencements, les nouveaux élans, les bouffées d'air frais, le soleil levant, l'effet miroitant de ce même moi qui se sent différent, qui se renouvelle, qui se relance, qui relance sa destinée, en quête de meilleurs sens, de nouveauté, de liberté, de meilleure santé et de prospérité.

Comme si chaque premier était un premier de l'an, était un prétexte une bonne raison pour prendre des bonnes résolutions et de mettre de côté les erreurs et les vis du passé, d'effacer les mauvaises habitudes (maudit que je me laisse influencer!)...Ne plus avoir personne à blâmer, me choisir me reconnaître, m'aimer et m'assumer...sans pour autant tout basculer.

Basculer d'un côté basculer de l'autre, la part de l'autre, même si cette autre est encore moi, ça fait bang ça fait mal à chaque fois. Le plaisir d'être en équilibre en tout complicité à se regarder aller, sourire au lèvre, le coeur léger...hum...non le coeur n'est pas léger, il bat, il cogne, il n'est pas habitué à cet équilibre, il se sens menacé, il se sent marcher sur des oeufs cassés, il sait qu'il finira tôt par tomber...mais de quel côté...de quel côté...il ne sait même pas sur quelle pied danser!

À ces mots je pleure, à ces maux je sens la douleur me couler dans les veines, comme un massage, ça fait du bien ça fait du mal, mais on sent qu'on touche de quoi. Comme Michel Ange qui touche son ange, comme Dieu nous touchant de son doigt...on sent qu'on est élu, on sent la grâce d'exister et d'être ainsi privilégié, pour un instant illuminé. L'instant d'après, la confusion, la mémoire des sens se rappelle, mais celle de la tête illumine tel un soleil...de mer...un soleil de merde...le cerveau en jell-o, tel un jelly fish...on s'en fiche, on abandonne, on n'a pu l'impression d'avoir été pêché, on se sent juste comme un poison qui a trop péché...

On a mal au coeur, on a trop de douleur, on est mêlé, pris dans notre propre filet. L'araignée peut nous capturer à tous moments. Et alors on comprend (!?)...on comprend notre petitesse. Que quelque chose est encore plus grand, mais que ce n'est peut être plus ce Dieu que nous concevions...peut-être existe-il tout de même, je n'en sait trop rien. Comment le renier après qu'il m'ait touché ? Je n'y croit plus ? Tout est fini ? Il n'y aurait que la folie? Le sol se dérobe sous mes pieds, même si je les croyais enracinés. J'ai osé croire en Dieu, et maintenant je sais que tout est possible...non ce n'est pas ce que vous croyez...tout est possible tel les monstres les fées BigBrother et la Matrice. Je me sens dirigée, épiée, je n'ose plus être, je n'ose plus croire. Je suis fâchée contre mon Dieu qui s'est joué de moi. Pourtant, si tout est possible, je pourrais bien être libre et contrôler ma vie, comme je sais si bien contrôler mes propres rêves. Je vis un rêve éveillé et je ne sais plus ce qu'est la vie...Comme dit mon ami, la vie c'est n'importe quoi!

Inception, Shutter Island, Croatoan...As-tu vu le dernier film ? The Scientologist ? Misère...J'ai ouvert une porte dans mon cerveau et elle ne se referme plus, la lumière y est trop forte. Elle éclaire au dessus de moi tel l'épée d'Héraclès. Je me sens comme un funambule qui jongle sur la corde raide. Qui sont ceux qui tiennent mon filet en bas ? Mes amis? Ma famille? Dépendrais-je ainsi d'eux indéfiniment ? Sont-ils consentent sont-ils prêts? Suis-je si lourde à porter ? Si je tombe, je veux tomber avec le plus de légèreté. Je veux ne rien coûter, ne rien porter, sinon le poids de mes propres fardeaux que j'enfouie trop dans mon cerveau.

Avec ces mots, je le libère. Je les envoie dans l'univers. En espérant qu'ils iront bien se faufiler dans ce maudit trou nwère en espérant qu'il existe bien pour vrai celui-là et à cette fin cibwère! Je ne sais plus en quoi ou qui croire sinon en l'Espoir ! Puis ça y est je me mets à aimer le vert, je m'y accroche tel un enfant à sa mère. Je délire sur le vert et sur ma mère. Marie et Caroline s'en mêlent et deviennent malgré elles ''Mary care all in''...Tous les jeux de mots m'apparaissent une vérité absolue une révélation...la révélation de l'année : La petite Étincelle! ...Mais petite étincelle ne fait pas long feu...au moins elle ne brûle pas trop...si ce n'est que par en dedans...

Car je porte en moi le monde, le cosmos, le bing bang, le chaos et le feu de l'enfer. Vous trouvez que j'ai de la misère à gérer mes énergies? J'en ressens encore davantage et je n'ai pas les mots pour vous le partagez...

Aujourd'hui le soleil brille...dehors...car à l'intérieur le chaos m’ensevelit. Je pense au petit piqueur de pierre, et je me sens mieux où je suis. Un coup à la fois et on viendra à bout de cette montagne...et peut-être pas, mais j'y trouverai peut-être des trésors...tel mon petit ange qui perd ses cornes lorsqu'elle dort...Demandez-vous pourquoi j'aime autant dormir alors!

''N'aie pas peur d'être qui tu es, d'être la mère que tu es, tu n'es pas l'amer que tu crois ...oui je suis profonde...mais dans mon coeur...pas dans ma noirceur...plonge au fond de toi et tu le verras...je suis une mer de bonheur...une mère à bonne heure.''

Waldgänger
Messages : 812
Enregistré le : 11 juin 2011, 19:17

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par Waldgänger » 01 mars 2012, 18:47

Merveilleux Étincelle,

Ton texte est plaisant et vif à lire, les traits d'esprit, l'imagerie est facilement construite à la lecture de ton texte. Un diamant aux facettes éclairés d'une magnifique lumière clair-obscur. Je ne peux que t'inviter à poursuivre la publication de tes écrits car j'y retrouve une partie des mes pensées et cela me rassure que d'autres ressentes les mêmes émotions que moi.

Un brasier n'a besoin que d'une étincelle! ;)

Bonne soirée

Wald

étincelle
Messages : 417
Enregistré le : 31 janv. 2012, 19:20

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par étincelle » 01 mars 2012, 20:36

Merci Wald, tes commentaires me vont droit au coeur. Tu as aussi une très belle plume ! Et moi ça me rassure à mon tour pour les mêmes raisons que les tiennes!

Peu importe ce qui arrive, il restera toujours cette étincelle en moi ! :)

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par feemystere » 01 mars 2012, 22:14

J'ai adoré te lire Étincelle! J'espère te lire de nouveau sous peu! Prend soin de toi et bravo, parce que tu as vraiment un don avec les mots. ;) :!: :idea:
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

Gentleman
Messages : 2290
Enregistré le : 14 févr. 2010, 07:10

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par Gentleman » 02 mars 2012, 20:48

Wow Étincelle,super , j'ai adorer te lire.Ça fesse de franchise et de sentiments profonds .Tu as bien fait de nous partagé tes écrits.De toute façons j'ai tousjours aimer lire les autres quand ils décrivent une partie de leur vie , de leur passé, de leur for intérieur.Continu ,tu as un lecteur de tes écrit avec moi ,assuré. ;)

Bye

Gentleman

étincelle
Messages : 417
Enregistré le : 31 janv. 2012, 19:20

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par étincelle » 03 mars 2012, 18:42

Merci Gentleman ! :) Ça fait tellement de bien d'écrire! Et de se faire lire je l'avoue !

Alors voici le résultat du dérrouillage #2 ! ...Je sais j'invente parfois des mots ;) Ça l'air que c'est typique des Bipolaires, le saviez-vous! lol

couleur couleuvre les couleurs coulent sur mes lèvres, elles m'élèvent et coulent coulent dans mon cou jusqu'à ce que l'heure se lève et sonne le coup...le coup de 11:11...

Quand je suis fatigué moi je mange (...) Je m'envolerais tel un ange. j'essaie seulement de me réveiller. de débloquer ma créativité.

Sujet : ça me tente pas.

Ça me tente pas de trouver un sujet, ils me semblent tous niais. Ça me tente pas de parler de ma psychose ni de ma bipolarité à faible ou forte dose. Ça me tente de me réveiller, mais je suis fatiguée. J'ai pas envie de tourner en rond car je sais que ça tourne pas rond. Vas plutôt respirer et essayer de faire en sorte qu'on voit un peu le plancher! Bouge tes fesses grosse paresse! Magne-toi le cul espèce de petite interrompue ! Bon sang ça a pas de sens! ça pu ! Fais pas les cent pas! De toute façon tu peux même pas! Y a même pu de place ! Ton linge inonde ton monde en même temps que tes méninges surchauffent au micro-onde. N'as-tu pas remarqué qu'à chaque fois que tu te perds, tu t'enterres dans tes pensées, tu enterres aussi ton plancher? N'as-tu pas remarqué qu'une fois hiberné, l'ermite que tu es se dégèle et fait sauter les termites de son terrier ? On dit que la maison est le symbole onirique de ce que l'on est...Mais le saint-cibole de hic, c'est qu'il me faudrait deux maisons, une blanche et claire, remplie de lumière et de grand air, place à toute belle invitation et aux belles émotions. Une noire ou plutôt indigo, car dans mon tableau, le noir n'existe pas en soi, il n'est que création illusoire de Picasso et son pinceau. Ainsi une maison aux côtés obscurs, rideaux tirés, linge empilé. Diogène s'y terre avec tout juste un peu d'oxygène pour se reconnaître un peu dans son miroir, puisqu'il ne fait pas tout à fait noir. Il peut pleurer délirer imaginer. Mais dans le blanc, de l'autre côté, sa voisine Sainte-Catherine, la pure, elle aussi peut être dure. D'une façon ou d'une autre, la folie est son hôte à cette maison duplexe connexe d'une connexion compliquée du plancher jusqu'au plafond. Au moins a-t-elle quelques fondations cette semblant de maison en construction. Pourquoi pas ne tout peindre en gris?...puisque la nuit tous les chats sont gris! Cela fera peut-être un peu marcher la matière grise, question de marcher un peu dans cette terre promise. Une maison triangulaire et non tripolaire. Équilibrée équilatérale...où mind body soul sont à peu près égal et sous laquelle un sous-sol règne de souvenirs heureux surtout rien de tragiques dans quelques coffres nostalgiques bleus...une maison bien centrée qui rayonne de l'intérieure et capable de contenir toutes les couleurs et les grandeurs, puisqu'elle sera toute spacieuse dans son petit coeur bien allumé, son petit coeur capable de tolérer toutes les lumières et les noirceurs, toutes les nuances et les souffrances qu'elle soufflera d'un vent tout doux qui de son ventre fera place à un vent nouveau, un nouveau-né, une nouvelle vie. Sans rien effacer, elle sera mise à nue et elle pourra danser en toute liberté, le rythme de la vie, le même qui l'a créé. Ce sera l'harmonie, la danse de la Vie...

Astrid
Messages : 1241
Enregistré le : 06 déc. 2011, 18:59

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par Astrid » 03 mars 2012, 19:16

I like!

enore encore!
:D

plume
Messages : 46
Enregistré le : 01 nov. 2011, 15:31

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par plume » 03 mars 2012, 20:07

C'est très beau ce que tu écrits étincelle! Et oui, je m'y reconnais aussi.
Continue! Ce que tu partages est précieux!

Waldgänger
Messages : 812
Enregistré le : 11 juin 2011, 19:17

Re: Écritures en folie - Étincelle

Message par Waldgänger » 04 mars 2012, 07:48

Magnifique Étincelle,

Tu magnifies les mots comme une magicienne, j'adore ton symbolisme onirique de la maison et pour ce qui est du noir, vois-le comme une note celui-ci te paraîtra moins sombre, moins solitaire car il y a de l'harmonie dans la noirceur! ;)

http://www.youtube.com/watch?v=LlvUepMa31o&feature=fvsr

Bonne journée et j'espère que les prochains jours chaud qui s'annonce seront réconfortant.

Wald

Répondre