Journal de bord

(maniaco-dépression)
Répondre
An_Ne
Messages : 308
Enregistré le : 14 mars 2018, 09:43

Re: Journal de bord

Message par An_Ne »

Je lis aussi hp 1!! ☺ Je me dis que je dois recommencer à lire plus et surtout avant le sommeil.

Nancyhola
Messages : 15
Enregistré le : 17 févr. 2017, 00:01

Re: Journal de bord

Message par Nancyhola »

Bonjour Pierre...
Je suis contente de te retrouver...avec ton journal je me sens moins seule et ca me fait du bien de te lire.
J ai vue mon doc aujourd hui...bipolaire type 2...augmentation du lithium et ajout du seroquel
Hiiiiii boboy pas très enchantée de l ajout ...je viens de lâcher effexor ouffffff j ai beau être dans la phase dépressive mais, à la question voulez vous mourrir....le sevrage fut tellement difficile que je croyais que je ne survivrais pas.😳
Comment arrives tu à être aussi serein face à toute la game d émotions que cette maladie fait vivre. Ta façon d être et d expliquer tes états d âmes m encourage à continuer. Mes passes temps qui sont très ressemblant aux tient pour ne pas dire un copier coller. J ai juste un petit bug au niveau de la lecture....pour lire je lis ....5 fois la même page avant de comprendre ce que je lis... J estime environ à 1 ans pour 300 pages hahahaaaa pas près d avoir fini.😀
J ai une demande spécial....pourrais tu me parler de à quoi peu ressembler la stabilité du bipolaire quand on prend la médication, en fait quand on fait tout pour être stable....se sent on encore vide, un peu plus lent, etc
En fait j ai la chienne de ne jamais me retrouver ou plutôt j ai peur d être déçu de ce que je vais devenir....😒
Je te souhaite une belle Année 2019
Merci, d avoir croisé ma vie
Nancy

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R »

Salut, An_ne,

On a le même objectif face à la lecture et le même horaire aussi. Je veux lire avant le sommeil, c'est ma plage lecture privilégiée. Et nous lisons Harry Potter #1. Haha, trop drôle le hasard, je te souhaite de pouvoir réaliser ton projet.
À bientôt

Itsabell
Messages : 896
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Journal de bord

Message par Itsabell »

J’ai commencé Harry Potter il y a environ 3 ans. J’ai lu la moitié du premier livre. J’ai décroché ensuite car je passais déjà mes journées à lire au travail donc je n’étais pas motivé le soir venu. Faudrait je recommence. Je n’ai lu aucun de ces livres et visionné aucun des films... je suis inculte 😆. Vous me donnez envie de recommencer. Je pourrais lire ça au lieu de livres sur l’autisme. J’en ai lu 10 en deux mois 😳

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R »

Haha, nous avons tous un petit compte à régler avec la lecture.

Moi aussi, Nancyhola, je devais relire sans arrêt la même page, c'est le pourquoi j'ai arrêté de lire. Pas de concentration, sauf que je ne sais pas quel meds fait cet effet là.

Itsabell, tu te souviens de ce que tu lis, c'est pas assuré pour moi. Ce soir j'en serai à ma troisième période de lecture de l'année. Page 16 du premier tome d'Harry.

On pourrait tous lire le même livre, ce serait drôle.
C'est une belle similitude dans nos parcours.

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R »

Nancyhola a écrit :
03 janv. 2019, 14:34
J ai une demande spécial....pourrais tu me parler de à quoi peu ressembler la stabilité du bipolaire quand on prend la médication, en fait quand on fait tout pour être stable....se sent on encore vide, un peu plus lent, etc
En fait j ai la chienne de ne jamais me retrouver ou plutôt j ai peur d être déçu de ce que je vais devenir....😒
Nancy
Salut Nancy,
Je ne peux parler qu'en mon nom, je ne sais pas comment se passe précisément les choses pour chacun, chacune.

Pour avoir fréquenté la dépression et ses petits rejetons, la stabilité pour moi c'est une alarme sur mon cellulaire qui buzz à heure fixe, le matin et le soir. Je prend mes médicaments. Il fut un temps où j'avais 4 alarmes par jour. Meds à des heures différentes. À deux fois par jour je trouve ça fatiguant mais ça fait la job. Je ne nourris pas la pensée qui m'invitent à être écœuré de prendre des pilules. Je suis rigoureux là dedans. Malgré la présence des alarmes, il arrive que je niaise à les prendre et je passe tout droit. Cinq ou six fois par année je dirais.

Là, mon psy a trouvé un bon cocktail, alors depuis quelques années déjà je suis stable. Ça veut dire pas de fébrilité excessive comme en génère la manie. Pas de tremblement et de débit accéléré de la parole, pas d'idée de grandeur (c'est à dire vouloir vivre en dehors de ma réalité comme voyager, acheter une voiture, m'acheter de nouveaux vêtements ou des trucs utiles pour aménager mon logis, etc...) Pour moi, mon corps ne peut pas vraiment dormir en manie. La fébrilité me tient éveillé.
Tout le temps qu'a durer ma quête d'un bon cocktail, je ne m'endurais pas. Maintenant je me suis d'agréable compagnie. Je me sens bien dans ma vie, (c'est relatif) même si j'ai eu pleins de deuils à faire sur le plan: capacité physique. Je ne me sens pas vide. Oui plus lent, mais de cette lenteur qui fait pousser les arbres.

On jase là, je ne crois pas que se retrouver soit une bonne chose. Se rencontrer tel que l'on est, ça oui. Accepter les différences entre ce qu'on est versus ce que l'on voudrait être. J'ai fait des deuils autant que nécessaires et les choses se sont placée pour moi. J'ai mué. Je suis ce que je suis et deviens ce que je dois, ce que je peux être. J'essaye. Alors ta phrase:
j ai peur d être déçu de ce que je vais devenir....😒
permet de formuler des questions motivantes, stimulantes: Qui veux-tu être? Quel genre d'être humain? Quel style de personnalité? On ne pourras pas se remodeler jusque dans l'essence de notre être, mais évoluer, mûrir, ça je crois que oui. Selon nos ambitions. Faire avancer dans des sentiers de clarté cette ombre lourde qui nous retient presque constamment.

C'est une attitude. Il y en a d'autres. Chacun a la sienne. Je dirais que mon monde intérieur est plus riche depuis que j'ai accepté les processus de guérison qui viennent avec la médication. Je pense autrement, je bouge autrement, je projette autrement. Pour des raisons de santé qui n'ont rien à voir avec la bipo, je me choisis des activités très légères. J'imagine facilement ma vie avec mon corps de 45 ans. Mais j'en ai fait un deuil de cette vie là. J'imagine que chacun y va à sa manière.

Vivre c'est aussi un processus intérieur. S'organiser autour de soi même. Organiser notre soi même. :? :mrgreen: :geek: :ugeek:

DemiLiard
Messages : 826
Enregistré le : 01 juin 2014, 07:46

Re: Journal de bord

Message par DemiLiard »

Je voulais seulement souligner cette phrase:

"Oui plus lent, mais de cette lenteur qui fait pousser les arbres."

Wow! Tu devrais définitivement intégrer ça à ton écriture personnelle, si ça peut fitter quelque part :)

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R »

Merci DemiLiard, j'apprécie ton regard. ;)

Nancyhola
Messages : 15
Enregistré le : 17 févr. 2017, 00:01

Re: Journal de bord

Message par Nancyhola »

Merci, pour ta transparence pour ton ouverture, cela me permet de poser un regard différent sur ce que je vie...disons que j'ai tendance a amplifier les embûches....ce n'est pas une montagne c'est le kilimanjaro :lol:
Je me promets de faire le nécessaire pour vivre et accepter ma maladie...lentement mais, sûrement.
Je suis au repos congé sans retour prévu au travail car j'ai remis ma démission....je repart en neuf...je dis repart car j'ai été en congé maladie 3 fois en 9 ans, là je fais ca en grand pas de stress de retour au travail.

Je te remercies pour ton témoignage sa me permet de me questionner sur mes attentes....ouffff j ai de l ouvrage :D
A+Nancy

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R »

Bon.
Oui, d'accord.
J'ai tendance à compulser.

Mes activités de retraité je peux les faire jusqu'à la fatigue extrême. Je dois donc faire attention à ça. Hier j'ai commencé à mettre en pratique le fait qu'après deux heures dans la même activité je passe à autre chose. Prendre soin de moi un bon 20-30min avant de faire une AUTRE activité addictive. Haha.

Je ne change pas ma nature profonde. Je continu d'être un passionné. Quand je fais quelque chose je m'investi. Là, j'ai passé un bon deux heures à peinturer ma cuisinette, au pinceau svp, pas de rouleau. J'ai ranger le pinceau dans un sac en plastique au frigo.
Il me reste quelques armoires à laver à fond puis le 2/3 de la cuisine à peinturer au primer. J'ai nettoyé, dégraissé le tour du poêle, sablé, lavé, puis peins. Je trouve le résultat propre et valorisant. Un peu chaque jour et même s'il y a des jours où je ne peindrai pas, c'est pas un drame. J'essaye, j'essaye, j'essaye de garder mon âme dans la paix. L'ombre est là, quelque part à rôder. Je ne veux pas passer l'année 2019 du côté sombre de la vie. Je m'occupe à de petites victoires plutôt qu'à tenter de faire de grande chose. C'est pas plus mal.

La section bipolaire du forum est tranquille mais il y a des souffrances quand même.

J'ai le goût de programmer. C'est, avec l'écriture, l'activité la plus addictive pour moi. Mais je vais faire une boucle aujourd'hui. Je me suis installé pour colorier. Programmer ce matin, peinturer ce midi, colorier en fin d'après midi et finir avec l'écriture et la programmation. En vrai je ne vise pas du tout à faire un peu de tout chaque jour. Je vise plutôt à faire de tout durant ma semaine. Je trouve ça plus réaliste.

J'avais laissé pousser mes cheveux et ma barbe, je ressemblais au père Noël en titi. Hier soir je me suis rasé les cheveux 1/32ième de pouce et je n'ai plus de barbe du tout. Qui a dit que je vivais dans l'excès? Haha. Je m'amuse avec ce que j'ai. J'avais une barbe de Viking avec une grosse moustache en pointe, naturelle. Je me sens plus propre comme je suis maintenant.

La limite de vitesse dans ma tête c'est 100km/heure, je roule à 115. Point.
Je me sens un brin dépressif encore, l'étouffement de mes émotions par celles d'un proche. Comment vivre heureux et en paix quand on a un enfant dans le pétrin? Pi qu'on peut rien y faire? Je ne peux pas faire l'autruche et faire semblant qu'il ne se passe rien. Ça m'affecte. Mais avant les Fêtes cela a faillit me détruire. Comme un feu de paille peut mettre le feu à la grange j'ai réussi à l'éteindre avant que la grange y passe. De la chance? De la détermination à ne pas me laisser détruire? Une job assurément. J'ai hâte de revoir mon psy, il a une présence positive dans ma vie. J'aime son approche envers moi et ses conseils sont pertinents. Je les ai adoptés et cela m'a permis de traverser cette épreuve plus sereinement. D'éteindre le feu de paille.

Coloriage...

Répondre