Journal de bord

(maniaco-dépression)
Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 17 mars 2019, 16:23

Bon jour,

Peu dormi, il a fait beau aujourd'hui à Chandler, gros soleil mais un vent assez fort a rendu la journée inintéressante pour marcher. Trop froid. Le fait de pas avoir beaucoup dormi me rend frileux. Je sortirai un autre jour.

Malgré ma condition, j'ai le goût d'écrire MES conditions, je vise la sérénité. Kossé? Ne pas être troublé par quoi que ce soit. Point.
C'est une job à temps plein.

J'essaye de dire au mieux possible ce que je ressens, ce que je pense.
Je n'ai jamais connu personne qui ait une vie stable. Toujours la vie nous met des bâtons dans les roues. N'empêche, la vie c'est PAS quelque chose de stable. Il faut se battre pour pas tomber à la moindre petite résistance.

Il y a comme un point de fragilité quelque part comme si on devait baisser les bras, plus capable de lutter. Je suis sur le bord de cet état. Mon état ne s'améliore pas, il stagne. Je fais plus d'anxiété que "d'habitude". (comme si j'avais des habitudes..)

Je réussi à vivre des moments de satisfaction chaque jour. C'est positif comme état. Je m'active dans des petites obligations et lorsque je les complète je suis satisfait. Je pose une question: est-ce que TOUS vous vivez de la satisfaction quotidiennement?
Est-ce un avantage? Je ne sais pas.
Est-ce un état à privilégier? Sais pas.
C'est un état intéressant à vivre à tout cas.
J'aime cet état. Satisfait. Il ne s'agit pas de se contenter de quelque chose mais bien d'être presque content. Vaisselle, balai, lavage, j'ai sorti les détritus tout à l'heure, doit aller dehors, marcher un peu, hop, retour à la chaleur, petite satisfaction d'avoir bien fait la chose.

Je ne suis pas rassasié, encore moins comblé et de loin je ne suis pas heureux. Les nuages intérieurs qui tourbillonnent dans une cacophonie infernale sont fait de craintes de toutes natures. Je suis craintif ces temps ci. À la limite de la peur. Je deale comme je peux avec ces forces extérieures. À l'intérieur je cherche le calme. Je cherche, un meilleur verbe serait j'aspire au calme. Et à tant d'autres choses. Je ne parlerai pas de mes rêves. J'ai appris de la vie que les rêves de l'un sont parfois (souvent) les cauchemars de l'autre.. Celles et ceux qui sont en couple peuvent me contredire, peut être pas..

Je cherche à comprendre ceux et celles qui disent qu'on doit apprendre à s'aimer soi-même. Même à vivre entouré de gens il y a cette solitude nécessaire à l'épanouissement. Mais là, plusieurs fois par jour, j'imagine que ma vie serait plus épanouie s'il y avait des gens qui vivent autour de moi. Mais je suis pas entouré de gens. Et cet amour que j'aimerais donné aux autres je fais quoi avec? Comment prendre soin de soi sans dépenser d'argent, sans sortir au restaurant, s'acheter des vêtements, prendre un bain chaud avec des chandelles etc.. c'est quoi cé ça s'aimer? J'ai toujours pensé que s'aimer soi même c'était narcissique. Aimer la vie oui, ça je comprends, ... enfin, je comprends je comprends, c'est vite dit, façon de parler.

Tantôt je suis allé m'étendre 15 minutes. Mon chat est monté dans le lit, s'est couché près de ma main, a ronronné. Moment magique de respiration. De bien être. De satisfaction. La paix profonde et le silence dans l'appartement, le calme de l'instant et la richesse de cette présence animale m'ont fait le plus grand bien depuis longtemps. J'aimerais vivre en continu dans cette énergie là. Je ne vis que des fragments de bien être. Quelques secondes par ci, quelques minutes par là, entouré de bruits d'erreur........

En moi, pas si loin que cela, tout près de mon centre, je n'ai pas peur de mourir. Je trouve ça plate de penser à ça. J'ai peur des conséquences que cela aura sur mes proches. Mais j'avoue que j'ai peur de souffrir. Se savoir pris du cœur est un stresseur particulier pour un gars comme moi: un bipolaire qui a de la difficulté à gérer le stress. Shht.. Mon système nerveux central a été détérioré par la vie, par les nombreuses épreuves que j'ai du traverser. Caput. Là, j'aimerais compter sur lui pour m'aider à placer correctement ce qui m'arrive: cette nouvelle épreuve.

Je me demande jusqu'où cette nouvelle condition de santé influence ma dépression. Subtil.
C'est pas mal pour ca que je me satisfais de peu de choses.
On a tous un fardeau, j'en suis conscient. Chacun, chacune a le sien. <
Je partage le mien mais je ne veux pas en faire mon sujet principal d'échange sur le forum.
Ici sur le forum je vais me concentrer davantage sur la condition bipolaire de ma santé. Depuis quelques messages je parle de mon anévrisme aortique mais là, maintenant que c'est dit, je vais passer à autres choses.

Je vais rester dans le sujet.

;)

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 18 mars 2019, 09:54

Bonjour et bon début de semaine tout le monde,

Aujourd'hui, à part le mal de dos, ça va bien.
Pas de peur, pas d'anxiété, calme plat.
Content.

Il fait -8°C ce qui donne -15° avec le facteur vent. Mais il y a de beaux éclaircies.
Je dois absolument sortir jusqu'à la pharmacie pour aller chercher mes médicaments, ce qui va me faire prendre de l'air et me faire du bien. Je vais en profiter pour faire une petite épicerie et me gâter dans les sucreries. Du genre une palette de chocolat :P . Aussi, je prévois faire du magasinage juste pour me désennuyer. Ne rien acheter, juste regarder ce qu'il y a dans les magasins. La dernière fois que j'ai fait cette activité là c'était l'été dernier. On verra ça tout à l'heure. Une douche, un peu de ménage et je suis prêt.

J'ai passé les dernières semaines (mois?) à un niveau d'humeur que je dirais - moyen-bas - . Ce matin c'est moyen. Une légère amélioration. Est-ce qu'il y a un lien avec ma nouvelle attitude? Je pense que oui. Le temps le dira. Ne plus accepter de ruminer. Penser à autre chose.
Toutte va ben n'aller!..

J'ai dormi une douzaine d'heure, c'est pas si mal. Une fois dehors je ne suis pas porté à dormir, le froid me tient réveillé. Je devrais être revenu pour l'heure du souper. On verra ça tantôt.

C'est moins opaque en moi.

Ouena
Messages : 1824
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Journal de bord

Message par Ouena » 18 mars 2019, 10:00

3.14R a écrit :
18 mars 2019, 09:54
Du genre une palette de chocolat
J'approuve, on cultive le plaisir!!!
3.14R a écrit :
18 mars 2019, 09:54
Ne plus accepter de ruminer
J'aime beaucoup cette formule, c'est pas facile de ne pas accepter de ruminer mais c'est essentiel.

Toujours aussi combattif 3.14R, beau programme pour toi aujourd'hui, c'est l'fun de faire les magasins même si on achète rien, aussi ça va te faire un petit peu d'exercice. Bonne journée! a+

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 22 mars 2019, 20:55

_______

Quand les autres ont besoins de nous
versus
Quand nous avons besoin des autres
_______

Le mieux c'est d'avoir besoin de personne non?

Au fardeau d'être bipolaire et de porter les souffrances que la maladie nous impose il y a le fait qu'on doive "paraître" normal.
Ce jeu? Ombres Chinoises.

Avoir l'air de ceux et celles qui sont dans la salle. Change de salle = change d'ombres... 'stie... C'est déjà assez dur d'être qui on est qu'en plus le bien paraître nous force à avoir l'air de... quelqu'un de normal. C'est quoi être normal??

Dans ma décision de venir en Gaspésie il y avait le fait de faire du social avec des gens plus chaleureux qu'ailleurs. Illusion. Je suis pourri dans les "small talk" et on m'étiquette à partir de là. J'en suis à me dire que je serais mieux dans la grande ville de Montréal, entouré de millions de gens, j'aurais l'air plus "normal". :ugeek: :geek: :mrgreen: :| :arrow: :idea: :?: :!: :roll: :twisted: :evil: :cry: :oops: :P :x :lol: 8-) :? :shock: :o :( ;) :) :D

Mille petites questions sans réponse qui ne font qu'augmenter mon niveau d'anxiété. Je file pas fort. Ça commences tu à paraître?

L'hôpital de cardiologie a annulé mon opération, mon anévrisme est limite mais à l'intérieur d'une limite "sécuritaire". Bonne nouvelle paraît-il. Bon, je note: c'est une bonne nouvelle.

Le cours de photo est terminé, c'était limite poche mais j'ai aimé car on m'a presque pas posé de question, résultat, je connais personne de plus qu'à mon arrivé il y a un an. J'avais rêvé d'une Gaspésie différente, illusion qui s'effrite. Je suis un bon rêveur. Attente, déception, illusion, réalité, et une valeur sûre: solitude. Je devrais la baptiser ma solitude et lui donner un nom tellement elle est présente.

Ma solitude - Georges Moustaki

La solitude - Barbara

Des fois c'est drôle mais d'autres fois, je vous jure, intolérable est un mot d'enfant rendu là. Il y a pire. Toujours pire. Mais de savoir que d'autres ont vécu cela me réconforte qu'on peut vivre la solitude et en faire des chansons. C'est donc tolérable, d'autres ont vécu pire que moi et s'en sont sorti.

Virgule
Messages : 266
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Journal de bord

Message par Virgule » 24 mars 2019, 15:03

Pour ce qui est de la solitude, ici à Montréal c'est aussi facile de se sentir seul. Seul dans la foule du métro, seul dans ma rue des maisons toutes collées, seul dans la file interminable.
Même entouré de ma famille, dans ma maison, je me sentais seul devant ma dépression, devant mes épreuves, devant mes décisions.
Je t'envie un peu dans ton coin de pays, l'univers doit y être plus calme, avec moins de stimuli, plus de beauté, plus de fleuve.

Izaza
Messages : 468
Enregistré le : 25 sept. 2017, 20:30

Re: Journal de bord

Message par Izaza » 24 mars 2019, 15:24

Moi aussi j’ai toujours pensé qu’en Gaspésie les gens étaient plus chaleureux... comme aux îles de la madeleine aussi... des bons vivants comme ont dit... mais ça existe aussi ailleurs... la solitude.... wein... en effet ont peut la ressentir partout... surtout en dépression c’est un sentiment qui prend trop de place malheureusement... je pense que l’humain a profondément besoin de l’autre, peu importe qui est l’autre dans sa vie... il n’est pas fait pour être seule... c’est ce que je pense... j’aime et j’haie la solitude... mon coté bipolaire, peut-être...heureusement il y a ce forum qui nous permet de partager et de se sentir un peu moins seule.... ;) je te souhaite une belle soirée, qu’ell Soit douce...

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 25 mars 2019, 14:58

Virgule a écrit :
24 mars 2019, 15:03
l'univers doit y être plus calme, avec moins de stimuli, plus de beauté, plus de fleuve.
Tu marques un point Virgule,
À Chandler il y a l'espace, la beauté étant dans l’œil du spectateur on y va avec ça.. le fleuve ressemble à la mer, en fait c,est le golfe du st laurent.. mais c'est tout comme.
J'ai hâte à l'Été pour y retourner me faire bercer par le son des vagues.

La solitude, entouré de monde, c'est intérieure non?
Me sens comme ça: incompris, isolé, arranges toi avec tes troubles pi achale moi pas.
Capable de faire avec,.. mais c'est un monde revisité, plate à parcourir!
Izaza a écrit :
24 mars 2019, 15:24
je pense que l’humain a profondément besoin de l’autre, peu importe qui est l’autre dans sa vie... il n’est pas fait pour être seule... c’est ce que je pense...
Bonjour Izaza, ton commentaire me fait réfléchir et je suis d'accord avec tout ce qui n'est pas en gras, haha

_______

Hier j'ai participé à une rencontre entre photographes amateurs, une rencontre d'environ deux heures, puis j'ai eu des échanges trippants avec deux gars qui maîtrisent l'affaire pas mal plus que moi, j'ai adoré recevoir, mais je suis pris avec les pensées parasites comme quoi j'ai été inadéquat. L'estime de moi est faible. Je me dévalorise beaucoup. C'est une blessure de jeunesse qui ne guérira plus je crois. Comme une fracture mal guérie.

Image

Les activités photos réclament d,avoir une voiture. J'en ai pas. Têter un lift pour tout ne me ressemble pas alors je prévois que d'ici peu il n'y aura plus d'activité photo de groupe pour moi. La prochaine ville dans laquelle je vais aller vivre aura des transports en commun, ce qui limite mes possibilités mm?

Revisiter l'isolement.
Ma réserve d'énergie est dans le rouge.
J'attends un appel pour des prises de sang, en avoir le coeur net pour la glande thyroïde.
Ensuite on pourra ajuster les meds en périphérie, lithium et lamotrigine.
En attendant il y a moyen de vivre en paix, je dois accepter ma situation telle qu'elle est. Pas autrement.
Je me lève, je vis trois heures, je me couche je dors trois heures, un rythme lancinant.
C'est ça qui est ça.

Je pourrais marcher jusqu'au Rossy et là, me choisir un puzzle à faire.
Je pourrais colorier.
Écrire un peu, comme ici en ce moment.
Regarder des émissions sur le web.
Écouter de la musique, on dit que ça aide. J'en écoute pas, je suis inculte en musique (comme en plein d'autres choses)
Me botter le derrière et faire des clichés, j'aime les photos de nuit. Je fais de l'insomnie parce que je dors comme le font les chats. Horaire irrégulier.

L'être humain traine son ombre partout avec lui, où qu'il soit.
Izaza a écrit :
24 mars 2019, 15:24
heureusement il y a ce forum qui nous permet de partager et de se sentir un peu moins seule.... ;) je te souhaite une belle soirée, qu’ell Soit douce...
Merci Izaza pour tes pensées

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 26 mars 2019, 08:34

Bonjour la gang,

Ce matin je me suis relu sur le Journal de bord.
J'écris mais je ne me relis pas souvent.
Je me trouve lourd et pesant.
Full introspections, questionnements existentiels, psychanalyse de pacotille et philosophie artisanale fraîchement inventée. J'aurais pu étiqueter mon post: Jardin en friche que cela aurait été peut-être plus approprié. Jardin parce qu'il y a quand même des paragraphes prometteurs, de petites fleurs magnifiques où quelques phrases embaument l'air d'un certain parfum de fraîcheur. Mais tout cela pousse dans un fumier mal odorant. C'est le prix à payer il faut croire, mais que je peux plomber le forum parfois.. Désolé!!!

Je me complique tellement la vie avec mes réflexions que je pense à devenir un autre. Pensée fugace.

Je partage un texte de Jean Gabin, je file comme ça ce matin.

Depuis quelques années je tente de discipliner mon sommeil, d'avoir un horaire de coucher entre 22h et minuit, idéalement 22h. J'y suis parvenu par bout. Depuis quelques jours je tourne autour d'un horaire de chat. Dormir quand je suis fatigué, quelques heures, vivre quelques heures dans mes activités, dormir quelques heures, éveillé quelques heures, tantôt par exemple je me suis couché à trois heures du matin pour me lever à 7h30, je vais me coucher en plein milieu du jour pour me lever en soirée, c'est du grand n'importe quoi. Cela me fatigue davantage, on verra bien où cela va me mener.

J'ai besoin d'isolement et je le trouve dans le sommeil et le silence. Mes oreilles bourdonnent encore de ma rencontre de photographie de dimanche. Trop de monde et de possibilités, après la rencontre photographie il y avait une rencontre pour les jeux de société, une trentaine de personne dans une petite salle. Je suis demeuré dans mon coin à feuilleter un bouquin.

Pas encore de nouvelles pour mes prises de sang. C'est, je crois, la prochaine étape pour mes médecins avant d'agir au niveau de mes meds.
J'attends

En attendant, cliquez ici, full énergie

Ouena
Messages : 1824
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Journal de bord

Message par Ouena » 26 mars 2019, 10:07

C'est bien gentil 3.14R de faire un effort pour être positif, mais ton journal est là pour de laisser t'exprimer, tu en avais besoin, tu l'as fait et ce n'était pas si lourd pour nous, c'était surtout profond et authentique et ça c'est rafraîchissant. J'aime beaucoup de poème de Jean Gabin, c'est tellement vrai que plus on vieillit moins on sait.... tu as encore apporté de la beauté sur le forum! Je te souhaite une belle journée, pas trop de dodo ;)

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 28 mars 2019, 05:07

Ouena a écrit :
26 mars 2019, 10:07
... ton journal est là pour de laisser t'exprimer, tu en avais besoin, tu l'as fait et ce n'était pas si lourd pour nous, c'était surtout profond et authentique et ça c'est rafraîchissant...
J'avais pas vu ça comme ça Ouena.

Toujours tu persévères à voir la lumière dans la pénombre. Merci beaucoup pour ce regard constant et bienveillant que tu portes sur les gens ici.

Sûr que dans ce journal, je cherche plus qu'ailleurs l’authenticité. Comme je crois, tous les gens atteins de trouble mentaux, je me cherche et c'est pas en faisant semblant que ça avance. :D
_______

Ce matin, comme hier, je vais prendre des photos de navires de la région Gaspésienne qui sont mis à l'eau. En plus, aujourd'hui, un pêcheur va m'amener en mer pour une balade d'heure heure et demi. WowWow et re Wow. Je capote. J'ai jamais naviguer. Il n'y a qu'une fois une première fois. Je suis emballé et ça dégomme un peu ma déprime.

De m'activer sans me botter le derrière me fait croire que je suis en déprime plutôt qu'en dépression. En dépression je serais demeuré au lit.

Je vous ramène deux trois clichés :D

Répondre