Le journal de suegag

(maniaco-dépression)
Suegag
Messages : 318
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Le journal de suegag

Message par Suegag »

Aujourd'hui, ma démission a été annulée. Je n'aurai pas besoin de faire faillite et de déménager chez mes parents à 500 km d'ici avec mes kids!!!! Quel drame en perspective..
C'est vraiment difficile de travailler dans le public, mais en ce qui concerne la sécurité d'emploi, y'a pas mieux.
Merci la vie qui sait nous donner ce que l'on a besoin.
Merci ma psychiatre, la meilleure des meilleurs.
Merci à moi-même qui a su vivre au jour le jour pour ne pas anticiper le pire à chaque seconde de ma vie et empirer mon état.
J'aurais aimé fêter ça.. mais juste l'annoncer à mon entourage m'a complètement vidée.. pis c'est correct.
Reste à me rétablir. Et mon expérience en dépression me dit de lâcher prise sur ça aussi. De ne pas forcer les affaires.
Tout passe.
Itsabell
Messages : 1092
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Le journal de suegag

Message par Itsabell »

Super nouvelle! Je suis vraiment contente pour toi ça t’enlève un stress énorme. Maintenant concentre toi sur ta guérison.
isa456
Messages : 1836
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Le journal de suegag

Message par isa456 »

Bonne nouvelle Suegag ! Quel soulagement ce doit être !
Suegag
Messages : 318
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Le journal de suegag

Message par Suegag »

Ho que oui, tout un soulagement !!! Je pensais bien que le reste allait de soi... mais non, j'ai traîné ma vie encore aujourd'hui. Comme quoi la maladie n'est.pas réellement en lien avec les événements de la vie... J'ai toujours pensé ça, que j'avais des bonnes raisons d'être en dépression... Oui, y'a des déclencheurs, mais pas des causes.
Alors je me fou la paix comme jamais. Ce n'est pas évident de s'avouer impuissant, mais quel soulagement en même temps. Ça va passer. Un jour, mon plancher sera propre et les enfants retrouveront de la variété dans leur assiette. J'aurai l'énergie pour reprendre le travail et pour revoir mes amis et ma famille. Mon esprit sera libéré de ces flash macabres qui laisseront place aux projets et aux désirs...
D'ici là, 24 heure à la fois, ça paraît moins lourd et ça économise l'énergie que je mettrais à anticiper les drames qui sont générés par mon cerveau malade. Mais de moins en moins malade. Ça me semble interminable, mais je sais, je crois que je vais m'en sortir pour vrai.
johey
Messages : 116
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48

Re: Le journal de suegag

Message par johey »

Bonjour Suegag,

te lire me fait penser à quelque chose qui peut servir en quelque part.
Personnellement, il m'est arrivé un truc pas évident à assumer,
je me suis rendu compte que je devais vivre non pas dans l'attente que quelque chose de mieux pouvait m'arriver mais dans l'immédiat.

Qu'est ce que je peux faire là, dans l'instant, avec ce qu'il me reste. Si c'est rien pantoute ben c'est rien pantoute.

En allant mieux je prenais trois jours pour laver ma salle de bain de façon tout à fait correcte. Un jour le bain, un jour le lavabo etc.. Quelques minutes grapillées par ci par là étaient utilisées pour faire du ménage, tantôt du lavage, etc.

Aujourd'hui cette attitude me caractérise. Je fais ce que je peux avec ce que j'ai. C'est pas mieux, c'est pas pire, c'est juste différent et parfois c'est utile de ne pas vivre dans "l'attente" de la guérison.

En fait je dis la même chose que toi je pense mais dans d'autres mots..
Suegag
Messages : 318
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Le journal de suegag

Message par Suegag »

Exactement. C'est mon truc moi aussi. 24h à la fois. Hier n'est plus, demain n'existe pas. Quoi que présentement, les 2 se chevauchent :) insomnie oblige.
Mais certain que je suis à l'affût de la moindre amélioration. C'est ça qui m'encourage. Parce que ce que je vis au quotidien, je l'endure. Je subie ma vie. J'ai une liste très longue de toutes les merde que je gère jour après jour. Et ma priorité c'est mes enfants alors toute énergie que je peu mobiliser c'est pour eux. Et ça tourne autour de il faut manger, il faut s'habiller et il faut s'instruire. Je suis seule avec eux alors y'a beaucoup de trucs à faire. Et avec l'énergie que j'ai, c'est vraiment pénible.
Alors oui, je suis quand même dans l'attente. Parce que c'est l'enfer, ce n'est pas une vie. C'est de la survie. J'en ai marre. J'ai tout fait ce qu'il y avait de possible pour me sortir de ça. Près de 4 ans de galère.
Mais c'est du passé. Ce n'est pas garant de l'avenir. Chaque journée est un pas de plus et tantôt, j'aurai une journée neuve, comme dirait Nicole Bordeleau.
johey
Messages : 116
Enregistré le : 30 janv. 2020, 21:48

Re: Le journal de suegag

Message par johey »

Oui, une journée neuve.

Et le fait que tu persévères dans l'accomplissement de tes "tâches", de tes responsabilités alors que ton corps et ton esprit n'en peuvent plus demande des efforts hors du commun. Je sais des choses à ce sujet. Je sais de quoi tu parles.

Chaque parcelle de "normalité" devient une occasion de célébrer une micro victoire. Juste de sentir un relâchement dans l'étreinte suffit parfois à nous faire plaisir.

Continue de ventiler et de t'oxygéner dans l'écriture, dans l'espoir, l'espoir est un moteur puissant que demain ou dans un avenir imprécis, les choses vont être viables et non à l'image de tes souffrances intérieures ou physiques actuelles.

J'ai été monoparental de plusieurs enfants en bas âge durant une dépression nerveuse non traitée, j'ai bien failli abandonner la lutte. Aujourd'hui mes enfants sont dans la trentaine et je suis fier d'eux et fier de moi. Je respire librement dans une paix toute relative mais que je réussi à goûter un petit peu à chaque jour. Car je compare mon état actuel à cet état extrême qui ressemble étrangement à ce que tu supportes actuellement. Et je me dis, entre autres choses, je suis sorti de l'enfer. Sorti.

Il y a autre chose qui va venir pour toi, il y a des forces qui germent dans le fumier. Ce passage que tu traverse porte son lot de conscience et de révélation. Il te permet à court terme de devenir plus résiliente et à long terme plus philosophique de ton passage ici bas. Tu relativise plus et ces choses que tu extrait de tes expériences serviront tes enfants lorsqu'ils rencontreront des difficultés.

Je sais que mon message n'ajoute rien à tes connaissances mais je nomme différemment ce que je lis de toi. Un autre angle de vu peut servir à se positionner plus facilement.

N'oublie pas de respirer. Le faire dans une conscience volontaire.
À plus
SACHA
Messages : 3163
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Le journal de suegag

Message par SACHA »

Suegag a écrit : 10 sept. 2020, 19:05 Comme quoi la maladie n'est.pas réellement en lien avec les événements de la vie... J'ai toujours pensé ça, que j'avais des bonnes raisons d'être en dépression... Oui, y'a des déclencheurs, mais pas des causes.
ah mon doux suegag..comme tu met les mots sur ce que je vies mais moi c'est l'anxiété.. 95% du temps, ça rien à voir avec les événements de la vie.. c'est juste là..

j'espère que ta journée sois plus douce.. bon weekend
jobinr
Messages : 33
Enregistré le : 12 mai 2014, 23:14

Re: Le journal de suegag

Message par jobinr »

salut a toi

je suis nouveau a lire et intervenir . sentir la combativité comme la tienne pour ses proches et traverser un bout de vie plus difficile
belle leçon de courage ........super de te lire , ca me fait du bien !!

Ma bipolarité a été une très grosse épreuve dans ma vie . Je crois que celle ci m,a le plus appris par contre a devenir HEUREUX .

Voici en exemple : j,ai toujours rêvé de m,acheter une mustang ! ce sont des bolides assez puissante . je me comporte avec elle
comme dans ma vie . je pourrais rouler en fou (genre période HIGHT ) mais je roule doucement le toit relevé
je prend ma vie maintenant plus au ralenti , surtout quand ca va mal !! le temps arrange toujours bien les choses .

En terminant : avec le recul TOUS ET CHACUN ont leurs lot d,épreuve , mais ceux qui en sortent toujours gagnant(es)

SONT CEUX COMME TOI QUI LÂCHE PAS .............merci de m,avoir partager
Suegag
Messages : 318
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Le journal de suegag

Message par Suegag »

Le plaisir est pour moi, je t'assure ! J'aime ventiler et partager
Et je sais que tu as raison... Je suis une gagnante. Mais ça ne permet pas de perdre.
Ça me fait du bien de m'exercer à mettre un peu d'ordre dans mes idées. Et aussi, j'aime bien lire les expériences des autres. C'est inspirant. Du vrai monde qui vivent des choses semblables. Ça me fait sentir moins seule.
Aujourd'hui, je me suis sentie misérable. Pour toutes sortes de raisons. C'est l'émotion que je déteste le plus, alors difficile à gérer. C'est mon ego qui est touché. Et c'est devenu un classic ces derniers temps. J'ai pris une méchante débarque. Je suis comme polytraumatisée de l'âme.
Bon, drama Queen à l'oeuvre et hop, l'autodestructrice se ramène. Comme si j'étais un paquet de mécanismes qui se lancent la balle..
Tout ça m'amène à vouloir pousser la réflexion. Qu'est-ce que ça veut dire "se sentir misérable"?
Vulnérable, méprisable... Ouep, je vais faire face et explorer tout ça avec l'écriture automatique !! Besoin de me démêler...
Répondre