Effet médication

(maniaco-dépression)
Itsabell
Messages : 685
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Effet médication

Message par Itsabell » 13 juil. 2019, 09:42

Bonjour à tous,

Beaucoup de réflexion de mon côté. J’ai encore raté une course. J’ai été disqualifié car j’ai mis trop de temps à monter une fois et demi le mont Sainte-Anne. Ils ne nous laissait qu’un heure trente pour faire les 8 km de montée. Beaucoup de participants ont chialé. Je suis arrivée 15 min trop tard au sommet... 😢 j’ai pleuré.
Tout ça me fait réfléchir. Depuis que je prends ma médication actuelle j’ai juste des contres performance. Ça fait deux courses que je rate et ça ne m’était jamais arrivée. Avant je me classais parfois dans les top 5. Après 80 km de course. Et là je n’ai même pas réussi à faire 50 km. En plus j’ai pris un peu de poids que je n’ai jamais réussi à perdre.
Ma question est: est ce que quelqu’un d’entre vous a déjà entendu parler que ce genre de médication peut avoir un impact sur la forme physique?
Je vois mon médecin de famille mercredi (n’ayant plus ma psychiatre) et je vais lui en parler. Hier soir je pleurais. Je perds peu à peu la confiance et la motivation de m’entraîner en course à pied. Je songe à arrêter ma médication pour voir l’effet. Mais cette fois avec l’accord de mon médecin.

3.14R
Messages : 883
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Effet médication

Message par 3.14R » 13 juil. 2019, 10:05

Itsabell a écrit :
13 juil. 2019, 09:42
Je songe à arrêter ma médication pour voir l’effet. Mais cette fois avec l’accord de mon médecin.
Que tu aies l'accord de qui que ce soit, l'arrêt de tes meds est nocif pour toi. Tu l'as essayé plusieurs fois, ca se passe pas entre un médecin et toi l'affaire mais entre les meds et ton corps. Toutes les fois que tu as cessé les meds tu as flippée. Pas qu'un peu parfois. L'accord d'un doc n'y changera pas grand chose ne trouves tu pas?
Itsabell a écrit :
13 juil. 2019, 09:42
Je perds peu à peu la confiance et la motivation de m’entraîner en course à pied.
As tu songé à utiliser ton corps et à l'investir dans une autre activité intense dans laquelle tu performerais plus? Ainsi ton estime de toi augmenterait, il n'y a pas que la course qui existe. Tu as connu du succès dans la course mais là, autre chose serait peut être plus adapté à ta nouvelle condition?

FAire le deuil d'une activité que l'on aime c'est jamais facile. Mais tu pourrais trouver autre chose à faire que courir. Plutot qu'encore cesser tes médicaments pour voir ta vie basculer une fois de plus.

Je fais juste réfléchir tout haut, tu en penses quoi?

Itsabell
Messages : 685
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Effet médication

Message par Itsabell » 13 juil. 2019, 10:30

Je sais et je réfléchis vraiment.
Pour moi la course à pied c’est plus qu’un sport. C’est une passion. C’est aussi le type de sport le plus facile à faire dans le sens où quand je pars un peu partout pour le travail je peux en faire n’importe où.
Que je change de sport ne changera rien à mon cardio en fait. Je n’arrive plus à performer. Avant je courais vite. J’étais mince. J’étais hyper en forme. Même enceinte. Je courais avec la poussette et je battais quand même des records. Ça m’aidait beaucoup pour mon estime personnel.
Maintenant je me sens de plus en plus moche. La course est comme une partie de moi. Voici un article qui décrit bien ce que ça me fait quand j’arrête de m’entraîner pendant une période de temps où je suis blessée. C’est vraiment difficile.
http://plus.lapresse.ca/screens/2f7978d ... C___0.html
La course à pied m’a sauvé plusieurs fois d’une depression profonde et m’a aidé contre la dépression post partum. Je dirais même sauvé la vie...
Je ne sais plus quoi en penser. Mais je me dis qu’avec un arrêt progressif et la bonne méthode je n’aurai pas d’effets secondaires... je ne sais plus.

3.14R
Messages : 883
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Effet médication

Message par 3.14R » 13 juil. 2019, 13:28

Itsabell a écrit :
13 juil. 2019, 10:30
Pour moi la course à pied c’est plus qu’un sport. C’est une passion. C’est aussi le type de sport le plus facile à faire dans le sens où quand je pars un peu partout pour le travail je peux en faire n’importe où.
La passion c'est une énergie non?
Pour l'instant c'est la course qui a produit cette énergie, qui lui a permis de se manifester.

La passion on peut la connaître à travers un peu n'importe quoi. Je suis un passionné.
Le sens que je donne aux activités que je fais dépend de comment je pense.
Je crois que nous sommes libre de penser comme on veut. C'est le libre arbitre. On a le choix.

Tu peux toujours courir, quand l'envie t'en prends. Il n'est pas question de tout ou rien ici. Tu vas juste devoir donner un sens différent à la course. Moins compétitive et plus centrée sur ta passion justement. Si ta passion c'était de te dépasser, de compétitionner, il va y avoir un deuil à faire de ça je crois.
Mais courir dans les conditions actuelles peut être perçu comme un dépassement.
Courir jusque dans tes limites, sans reconnaissance de personne c'est un dépassement en soi.

Je cherche des pistes de réflexion pour toi.
Si j'en trouve d'autres je te fais signe :D

3.14R
Messages : 883
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Effet médication

Message par 3.14R » 14 juil. 2019, 01:14

Est-ce que les performances médiocres que tu as connues dernièrement étaient du à ta médication?

Au point que tu veux avoir l'approbation de ton doc pour cesser les meds et voir si tu peux courir avec l'intensité que tu as déjà connue.
Je crois comprendre que c'est ça ton projet.

Ça se défend, si par exemple tu voulais et pouvais faire les Jeux Olympiques...
Mais là, il s'agit de regoutter à une drive que tu as déjà vécue.
Ça se discute.

Je pense que veut veut pas, la médication amortie le corps. Évident.
Si tu coupes tes meds tu risques ton équilibre intérieur.
Ça, tu en es consciente.

Je me demande dans quel état émotionnel tu te sens pour avoir ce projet à l'esprit.

Je ne juge pas, je questionne. Je cherche à comprendre.

:D

isa456
Messages : 1444
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Effet médication

Message par isa456 » 14 juil. 2019, 07:41

La médication psychiatrique a malheureusement plusieurs effets secondaires. Dans mon cas, j'ai pris 60 lb dans les 10 dernières années alors qu'avant je restais dans mon poids santé facilement.

Par contre, quand on a un diagnostic de santé mentale et qu'on doit en prendre pour maintenir un équilibre, c'est le prix à payer qu'il faut accepter.

La course, c'est ta passion, mais peut être pourrais tu revoir tes objectifs à la baisse ? Courir des demi marathons, des courses de longueurs moindres et moins intenses. Je suis sûre que tu peux trouver.

Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d'arrêter ta médication. Tu l'as fait quelques fois et ce qui s'ensuit n'est pas souhaitable.

Itsabell
Messages : 685
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Effet médication

Message par Itsabell » 15 juil. 2019, 10:56

Je voudrais au moins valider si ce pourrait être la cause de toutes ces défaites en course à pied. Je vais chercher dans la littérature c’est certain. J’ai déjà réduit ma distance de 70km à 50km. Et je n’ai pas réussi non plus.
Je n’aime pas les demi marathon et les marathons. Dans c’est course on vise des temps précis et c’est toujours une question de performance et non pas de relever un défi. Bref, je trouve quasiment ça plus difficile car je n’ai plus la même vitesse qu’avant.
En tout point, si c’est la cause de ce problème je trouve ça ordinaire de prendre une médication qui finalement ne m’aidera pas à me sentir mieux mais va m’obliger à mettre une croix sur ce qui est ma motivation dans la vie. Difficile à accepter.

3.14R
Messages : 883
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Effet médication

Message par 3.14R » 15 juil. 2019, 15:10

Je comprends bien ce que tu dis. C'est clair. D'après moi, la prise de médicaments a fait chuter tes performances. Évident.

On a tous dit que nos meds nous alourdissent, nous ralentissent etc. etc.

Mais l'affaire là dedans c'est de garder à l'esprit le pourquoi on prends des médicaments.

J'ai choisi d'accepter de prendre des médicaments parce que sans eux, j'ai des problèmes dans mes comportements. En fait j'en ai encore mais ils sont beaucoup moins handicapants. Mon système nerveux est déboussolé, je deale comme je peux.
J'ai tout ralenti.
_______

L'idée c'est ça:

Pourquoi tu prends des médicaments?
Sans eux on peut dire que tu nous as partagé des comportements dysfonctionnels.
Vieillir c'est muer.
S'adapter.
Évoluer quand même.
C'est à l'intensité même que celle que tu as goûté dans la course.
Tu restes la même personne.
Tu mue.
Ce que tu as connu, le polissage et le dépassement extrême, c'est en toi.
N'importe quelle activité autre que la course fait l'affaire.
Les arts en premiers choix.
Quand le corps parle on l'écoute.
C'est lui qui nous tient en vie.
C'est lui nous.
Nous sommes lui.
Respect.
_______

:ugeek:

Itsabell
Messages : 685
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Effet médication

Message par Itsabell » 16 juil. 2019, 07:25

Je pense que je n’accepte pas et je ne sais pas si j’accepterai un jour.
Je ne me sens pas au ralenti par contre avec cette médication (abilify lamotrigine et latuda). Beaucoup moins qu’avec les antidépresseurs.
Par contre, j’ai fouillé rapidement dans la littérature sur tous les impacts que les antipsychotiques pouvaient avoir sur le système cardio vasculaire. Il y a énormément d’études la dessus et c’est limite inquiétant. Même si j’ai passé un ecg et tout était beau. Toutefois, il semble que mes antipsychotiques sont moins pires que certains types. Mais le fait d’en avoir deux peut peut être avoir plus d’influence. Je pourrais peut être faire le ménage et ne garder que mon stabilisateur d’humeur...
Je vais en parler à mon médecin demain. J’aurais aimé plus en parler avec ma psychiatre mais bon, c’est ça qui est ça.
Merci de tes réflexions 3.14r.

Itsabell
Messages : 685
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Effet médication

Message par Itsabell » 17 juil. 2019, 10:08

J’ai eu mon rdv avec le médecin. Je ne suis pas tant satisfaite. Elle a regardé les effets secondaires possibles de mes médicaments. Elle a parlé surtout de sédation mais je ne me sens pas au ralenti. Je suis juste toujours à bout de souffle. Et je n’ai aussi peut être pas été en mesure de m’exprimer adéquatement. En fait j’ai très peu parlé. Je ne suis pas capable de m’exprimer sur ce sujet devant quelqu’un (genre tout ceux qui me soignent).
Elle me suggère d’arrêter abilify. Elle dit que c’est lui qui peut faire prendre du poids. Elle dit qu’il rend plus amorphe alors que ma psychiatre me disait le contraire. Qu’à deux milligrammes ça donnait un boost. Je suis carrément mêlé. Je ne sais pas quoi faire 😕

Répondre