Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

(maniaco-dépression)
mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 16 août 2012, 11:58

Bonjour,

Je me demandais si parmis vous, il y a des personnes que vous connaissez qui sont atteinte du Syndrome Asperger et de trouble bipolaire en même temps, un double diagnostic?

Est-ce que ca se peut avoir les deux?

Merci de vos réponses!

Kays.

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Kays. » 17 août 2012, 20:08

Oui c'est possible d'avoir les deux diagnostiques.

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 18 août 2012, 10:34

Ah oui, cest quand même intéressant. Où as tu entendu ou vu que ca pouvait être possible? Connait tu des personnes qui sont atteinte des deux à la fois? Bipo et Asperger?

J'ai eu le diagnostic du syndrome Asperger pendant 4 ans. Et ils l'on enlevé pour me mettre tpl.

Alors, cest sûr que je suis un peu mêlée dans le moment. Si le 24 août peut arriver bordel de merde!

Bonne journée!

Kays.

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Kays. » 18 août 2012, 11:06

Dans les médias il y a plusieurs mois on n'a exposé le cas d'un jeune homme qui était autiste et bipolaire et qui avait frappé une infirmière. De plus, je fréquente d'autres forums que celui-ci, oui il est possible d'avoir les deux diagnostics.

Je trouve qu'on t'a donné bien des diagnostics. Ils viennent tous du même psychiatre? J'ai du mal à comprendre pourquoi, ça t’emmêle plus qu'autre chose....

Kays.

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Kays. » 18 août 2012, 11:14

Est-ce que quand tu allais voir ces 6 psychiatres différents tu tentais de les influencer dans la pose du diagnostic ou tu les laissais s'exprimer selon ce qu'ils observaient par eux-mêmes?

Tu sais, il y a des maladies qui se ressemblent beaucoup entre elles et qui ont des symptômes en commun.

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 20 août 2012, 08:18

Bonjour Kays

Et non, il ne viennent pas du même psychiatre. Ce sont 6 différents. Alors, cest sûr et pour cela que je suis mêlée. Je me pose beaucoup de questions, je ne sais plus trop qui a raison. En même temps, ce sont des diagnostics qui se ressembleent en effet. Alors, j'ai hâte d'avoir l,heure juste. Cest pas clair mon histoire. Trouble anxio dépressif, TAG, phobie sociale, dysthymie, humeur labile, tdah.

Ah, tu communique tu avec la fédéreation québecoise de l'autisme? Moi, je vais voir de temps en temps.

Je l'ai laissait faire et en même temps, je leur palais de mes symptomes lorsqu'ils me posaient des questions. Alors, je suis peut être encore Asperger, tpl et peut être bipolaire.

Je vais tout ammener mes questions au psychiatre vendredi.

Kays.

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Kays. » 20 août 2012, 18:54

N'as-tu pas pensé développer un lien de confiance avec un seul psychiatre au lieu d'en voir autant? Par exemple, tu pourrais décider de voir celui qui te connait le mieux, qui t'a vu évoluer pendant des années, qui connait de fond en comble ton parcours...

Je pense que ça devrait t'aider à être moins confuse..

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Catnip » 20 août 2012, 19:03

Kays. a écrit :N'as-tu pas pensé développer un lien de confiance avec un seul psychiatre au lieu d'en voir autant? Par exemple, tu pourrais décider de voir celui qui te connait le mieux, qui t'a vu évoluer pendant des années, qui connait de fond en comble ton parcours...

Je pense que ça devrait t'aider à être moins confuse..
Je suis tout à fait d'accord avec Kays. Ce n'est pas extra de recommencer à zéro à chaque fois. Comme Kays le mentionne, vaut mieux en voir un seul et développer un lien de confiance, kit à ce qu'il change de diagnostic en cour de route que d'en voir plusieurs et changer de diagnostic et de traitement à chaque nouvelle rencontre. Il faut avoir une certaine stabilité pour que les thérapies fonctionnes.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 21 août 2012, 11:21

Bonjour Katnip et Kays.

Vous avez raison les deux. Cest sûr que j'aimerai bien avoir une stabilité à ce niveau là.

Ca à commencé en 2004, j'ai consulté une psychiatre, mais elle était dans un bureau privé et elle m'a suivie pendant environ 4 ans, soit 2008. Mais entre cela, elle me référais en thérapie dans d'autres hôpitaux, faire évaluer si j'étais asperger à Douglas, ils faisait juste l'évaluation pas de suivi par la suite. Ma psychiatre ne faisait pas ce genre de diagnostic. Elle était une psychiatre générale. Ensuite, j'ai consulté pour une thérapie pour l'anxiété et l'humeur à HLHL. Pour travailler les habiletés sociales. Ensuite, elle m'a référé en médecin psychosomatique à Sacré-coeur où j'ai encore vu un psychiatre. En 2011, j'avais une t.s. et elle trouvait que j'étais très dépressive et anxieuse. Alors, on n'est allées dans un autre clinique qui se spécialise en Asperger (autisme) et là, j'ai perdu mon diagnostic et je suis tpl. Maintenant, j'ai un psychiatre que je vais voir vendredi, que je n'ai jamais vu. L'autre qui était là avant était un résident stagiaire. Alors, je souhiate àvoir l'heure juste, car là cest vrai que ca fait pas mal de psychiatres. Je suis un peu tannée de me promener. Je veux de la statibilté, avoir le même pour quelques années.

lermite
Messages : 30
Enregistré le : 13 déc. 2011, 15:57

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par lermite » 28 août 2012, 23:06

C'est tout à fait possible d'avoir le syndrome d'asperger et d'être bipolaire. C'est mon cas et j'ai entendu que c'est fréquent. Beaucoup font de l'automédication (Pot ou autre drogues ou alcool) sans avoir de diagnostique de dépression ou de Bipolarité.

C'est très fréquent d'avoir des dépressions et s'avoir le syndrome d'Asperger. Dans l'enfance, le simple fait d'être différent (parler mieux que les autres, comprendre mieux ou être un petit professeur) et d'avoir de la difficulté à comprendre les émotions... fait de nous de bonne victimes du "bulling" (tête à claque, souffre douleur ou simple victime). C'est en soit, un terrain propice aux dépressions.

Les "passions" que les Aspergers ont pour certains sujets, peuvent être proche d'un épisode maniaque ou hypomaniaque (enthousiasme?).

Pour ce qui est du diagnostique, puisqu'on parle de Syndrome d'Asperger, le mot Syndrome indique qu'un ensemble de symptômes peuvent être présent, partiellement ou complètement. Par exemple, certains Asperger ont une fascination/obsession pour les chiffres et c'est même l'une des questions du test diagnostique. Mais dans mon cas, les chiffres ne m'intéressent pas, mais j'ai une fascination pour les mécanismes (horloges, serrures, machines...). Quand j'ai découvert la programmation, à ma 1ere semaine au CEGEP, j'ai découverts une passion. Pour moi, un programme, c'est un mécanisme/une machine. J'ai passé à travers la matière du cours en 2 semaines et au bout de 3 mois, je maitrisant, par moi même, des structures de donnée qu'on apprend qu'à l'université. Quand je passe devant les pièces de quincaillerie d'un magazin de rénovation, je vois des milliers de mécanismes dans les pièces devant moi. Une penture devient un ajustement angulaire si j'introduit un boulon entre les deux pans, un morceau de métal devient une pièce plié... c'est difficile à expliqué, parce que c'est une pensé à 100% visuelle, en 20-30 secondes et il me faudrait des heures pour décrire à quelqu'un, ce que j'ai visualisé. Le film sur Temple Grandin's est très intéressant. Elle se qualifie d'autisme, mais il me semble qu'elle ressemble d'avantage aux personnes atteintes du syndrome d'asperger que d'autisme, même si le SA fait partie du "Spectre" de l'autisme. Elle a réussi à faire un Doctorat. Je me suis arrêté après ma maîtrise (A de moyenne), pour des raisons économiques.

Il m'est difficile d'imaginer ce que les gens ressentent (théorie de l'esprit) et c'est l'une de mes sources d'axiété scocial. Dans une conversation, je trouve difficile de savoir à qui c'est le tour de parler.

Je ne prend pas toute expression au pied de la lettre, mais pour chaque expression, au même moment où je comprend le sens de l'expression, j'ai aussi l'image du pied qu'une lettre pourrait avoir... Pour moi, je peux faire ce genre de jeu de mots en temps réel, il me suffit de ne pas me retenir (désinhiber) et je joue sur les doubles sens d'une expression. Je ne trouve pas cela drôle, mais plutôt étrange, mais ca fait souvent rire les gens (qui réalise parfois, 2-3 secondes après, le double sens). On appelle cela de l'humour d'Asperger. En passant, ceux qui ne sont pas Asperger, on les appelles les "neurotypiques" (leur neurones sont "cablé" comme la majeure partie des gens, alors que les Asperger utilisent leur cerveau autrement).

Le meilleur livre que j'ai lu sur le sujet est le livre d'ATTWOOD : "Asperger Syndrome", 3de édition (hélas, seule la 2e édition, moins complète, existe en francais). Il y décrit très bien les symptômes, des cas vécus...

l'aspect bipolaire hypomaniaque, dans mon cas, pouvait parfois être déclenché par cet enchaînement d'idées... et là, pendant des semaines, je dormait peu, mais les idées défilaient rapidement, très créatives.

Répondre