Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

(maniaco-dépression)
lermite
Messages : 30
Enregistré le : 13 déc. 2011, 15:57

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par lermite » 12 nov. 2012, 00:01

À propos, il y a eu un changement dans la loi, au Québec, il y a 2-3 ans, qui permet maintenant à un psychologue de poser des diagnostiques qui étaient réserver aux médecins ou psychiatres.


Pour un enfant, il existe des équipes diagnostiques multi-disciplinaires, mais pour un diagnostique pour adulte, comme le syndrome d'asperger, un psychologue ayant une spécialité dans ce domaine et appliquant le protocole de diagnostique internationnal, ca risque d'être plus facile à trouver.

Je vais essayer de vérifier où on peut avoir de l'information à ce propos (le protocol et la spécialisation).

Pour mélaniecoeur:

"Ermite, tu as les deux diagnostics? Bipolaire et Asperger! Comment ca cest passé pour avoir les diagnostics? Les as tu eu en même temps, à la même hopital?"
J'ai plus de 40ans, j'ai eu le diagnostic non officiel d'Asperger il y a 4 ans, par une spychologue, mais ce n'était pas encore légal, avant le changement de loi. Mais cette personne a appliqué un protocole en vigueur en Autralie où elle a été faire un stage avec Attwood de plusieurs années. Il faudrait que je fasse officialiser ce diagnostique, mais après la lecture du livre d'Attwood, je SAIS. POINT.
Pour le diagnostique de bipolaire, c'est décembre 2011. Bipolaire type 2 avec épisodes mixes. Mais jamais d'épisode maniaque.

Moi, ma passion est le magasinage, j'adore cela, je peux dépenser près de 1000$ dans quelques jours au printemps. J'ai remarqué que je suis dépressive en hiver et en mai environ, le linge d'hiver est moins cher, j'en profite et le linge d,Été sors, alors, j'en achète aussi. J'ai plus de l'énergie, bonne humeur, disons que je me sens mieux que d'habitude. Le temps gris m'affecte énormément.
Je ne suis vraiment pas un spy, mais ca ressemble vraiment à un high. Pas un épisode maniaque, là ca aurait été 50 000$ ou l'achat du magazin. Mais peut-être un high. Est-ce que 6 mois plus tard (pas 3 jours, 6 mois), tu pense que tes achats valaient vraiment la peine? En high, sur le coup, ca semble totalement logique, réfléchi et génial. Mais en dehors du high (c'est pourquoi je parle de 6 mois de délai), revérifie le prix et la dépense totale est demande toi si c'était vraiment génial ou pas. Pendant cette même période de magazinage, est-ce que le reste de ta vie était aussi extraordinaire (projet, estime de soi...)... pour reprendre un niveau normal... en y repensant 6 mois plus tard. Est-ce que le nombre d'heure de sommeil avaient diminué ?

J'ai beaucoup d'idées dans mes high. Certaines sont objectivement bonnes, mais moins géniale ou moins réalisable que je ne l'avais crus, quand je ne suis plus high.

Par exemple: en 2001, j'ai imaginé le iPhone (bien avant qu'il n'existe): un écran de 4"x3", un disque dur de laptop (standard 4"x 2.5" x 1/4") et une pile plate au milieu et un touch pad comme sur les laptop en dessous. Cela aurait permi de glisser les doits sous l'appareil pour déplacer les objets sur l'écran et sans que les doigs ne cache l'image (actuellement, le "touche pad" est vraiment sous l'écran, pas au dessus, mais les doigs sont au dessus). Un cable usb qui lui permet d'être comme une clef USB, mais de 200go. Mais ce qu'il n'ont pas encore fait, c'est que si tu va dans le répertoire de cette "clef", tu clique sur un fichier "calendrier.html" et ca te permet d'utiliser, sur ton PC, le calendrier de ton "iPhone". Même chose pour la majeure partie des applications (courriel, textes...). Je sais que c'est en 2001, parce que j'ai perdu ma job cette année là. Je l'ai imaginé, mais je n'avais pas les moyens techniques de fabriquer un prototype.

-----------------------------

J'ai une drôle de fascination, les textures de poils d'animaux. Je demande toujours si cest rude ou doux. Aux iles de boucherville, il y a des animaux empaillés et il faut toujours que j'ailles y toucher.
J'ai dormir, à chaque fois que je vois quelqu'un ou un animal dormir, je deviens toute énervée contente car je trouve cela réconfortant. Je suis visuelle aussi. Je pense en image. Je n'aime pas le changement. J'ai du mal aussi à me mettre à la place des autres au niveau des émotions. Je suis dans mon monde. J'aime les jeux de mots ou double sens, ca me fait rire. Je prend beaucoup de choses au pied de la lettre. J'ai eu plusieurs dépressions dans le passé, jai un trouble anxio dépressif. Un tpl. Je suis comme un extra terrestre!! HI, hi, hi!

En tout cas, si ce n'est pas Asperger, c'est regrepsA (lire à l'envers, le mots Asperger, mais sans diagnostique officiel). Regarde le film sur la vie de Temple Grandin, une femme Asperger http://www.asperansa.org/prob_sensoriels.html.

Pour moi, la texture d'un vêtement passe avant l'apparence. J'aime le coton, mais je déteste les chemises en synthétiques et ce qui pique la peau. C'est probablement du à cette hypersentibilité des Asperger. Les lumières trop vives, les salles avec trop de bruit ou de nombreuses conversations... me rendent "saturé" et je doit m'isoler pour récupérer. C'est seul que je "récupère" bien mieux que quand je suis avec quelqu'un. Après m'être calmé, là je peut revenir vers les gens.

Une vrai blague d'asperger: "Ne vous sauvez pas, être asperger n'est pas contagieux, même si vous êtes arperger en plein visage". Un mauvais jeu de mots, mais qui prend au pied de la lettre, un mot ou une expression.

P.S. Il semble que d'avoir des TED dans la famille, bien qu'ils soient différent, augmente énormément les chances d'être Asperger. On sais que l'Autisme est générique (4 fois plus d'enfant autismes chez les ingénieurs de Californie (nerd) que dans la population en général).

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 13 nov. 2012, 20:05

Et oui, je sais maintenant que les psychologues peuvent diagnostiquer l'austisme. Une chance car il manque de psychiatres pour le faire.

Je cherche un psychologue pour qu'il me réévalue pour mon syndorme Asperger. Quel était le nom de la psychologue qui t'a diagnostiqué Asperger?

Pour ton diagnostic de Bipolarité, comment l'a tu obtenu? Étais tu dépressif, en hypomanie? C'est a quel hopital? Moi, je n'ai pas de d'épisodes maniaque, ni de psychoses.

Je me questionne si je serai bipolaire type 2, a cause de mes dépressions, mes crises de magasinage, de bonne humeur, envie de fêter, boire, de trouver le monde plate p.c. q. ils sont sérieux. Je suis irritable, agitée, je peux rire exagérément. Je me surprend a parler plus qu'a l'habitude avec les autres. Moi, qui est tranquille et sauvage. Ces périodes dure quelques jours.

Et oui, pour répondre a: Je ne suis vraiment pas un spy, mais ca ressemble vraiment à un high. Pas un épisode maniaque, là ca aurait été 50 000$ ou l'achat du magazin. Mais peut-être un high. Est-ce que 6 mois plus tard (pas 3 jours, 6 mois), tu pense que tes achats valaient vraiment la peine? En high, sur le coup, ca semble totalement logique, réfléchi et génial. Mais en dehors du high (c'est pourquoi je parle de 6 mois de délai), revérifie le prix et la dépense totale est demande toi si c'était vraiment génial ou pas. Pendant cette même période de magazinage, est-ce que le reste de ta vie était aussi extraordinaire (projet, estime de soi...)... pour reprendre un niveau normal... en y repensant 6 mois plus tard. Est-ce que le nombre d'heure de sommeil avaient diminué ?

Oui, en y repenssant, je trouve que ca n'a pas d'alllure, cest pourquoi, j'en ai parlé au psychiatre. Je trouve que j'exagère. Mais sur le moment NON. Et oui, pour le reste, je me sens invincible, plus forte estime de moi. J'ai moins le goût de dormir.

C'est bon pour ton imagination, tu vas peut être inventer quelque chose! MOi, je trouve qu'il serait temps qu'on invente les autos volantes ou des planches a roulettes flottante. Les cremes glacés aux pêches. Ou bien la crème glacée au lait d'amande, du yogourt au lait d'amande, il y a du lait d'amande. Des autos avec une toilette intégrée au siège. Pas besoin d'arrêter a une halte routiiere pour aller a toilette.

C'est drole, le mot Asperger a l'envers. Les jeux de mots me font rire. J'ai vu des séquences du film de Temple Grandin. J'aime les poils d'animaux. Chez moi, j'ai une grosse image de lapin et une peau douce de poils. Ca me calme en regardant la peau et le lapin. C'est doux. J'ai la flanelle. Je déteste les étiquettes de vêtements, je les arrachent, et il y a des trous dans mes vêtements. J'ai du mal avec le bruits, les paniers d'épiceries qui rentre les uns dans les autres, quand une serveuse échape des ustensiles, les restos ou party ou il y a beaucoup de monde et ca parle fort. Je dois me retirer quelques moments et moi aussi je peut revenir après m'etre calmé.

Le pire c'est que je l'ai eu le diagnostic Asperger pendant 4 ans et j'ai bénéficié des services en CRDI. Mais, vu que j'étais trèes dépressivie ma T.S m'a envoyé en psychiatrie a Riv des prairies et ils m'ont mis : Trouble de personnalité limite et j'ai perdu Asperger. Maintenant, je me bas pour le réavoir, mais en même temps, j'attend des réponses pour la bipolarité. Je cherche un mot pour comprendre mes souffrances passées. Ensuite, je vais pouvoir cheminer et je vais suivire le même psychiatre pendant longtemps. Avant, je n'ai jamais eu un suivi en psychiatrie. Que maintenant, j'en ai trouvé un.

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 13 nov. 2012, 20:08

J'oubliais

Merci de t'intéresser a mon sujet! Je suis contente de voir des phrases qui ont été réécrite. J'ai écrit les réponses plus bas.

Je me questionne beaucoup en ce moment et je suis contente de voir que je ne suis pas seule qui connait le syndrome Asperger et que on parle aussi de bipolarité.

Pour l'instant, je suis Bordeline, TDAH. Mais ca se peut plusieurs diagnostics.

rosie
Messages : 13
Enregistré le : 27 mars 2011, 16:32

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par rosie » 14 nov. 2012, 17:12

Ce n'est pas mon cas mais je suis certaine que je connais quelqu'un qui est comme ça. C'est la personne la plus intelligente et créative que je connaisse, la plus innovatrice et productive aussi. Je sais qu'il a déjà eu une période de dépression mais je l'ai connu sur un high je crois bien. Je suis Bip moi-même alors j'ai reconnu les symptômes et il m'a parlé de son autisme léger qui date de l'enfance. Il n'est pas diagnostiqué bip mais pour moi c'est évident. Je lui faisais peur à cause de ma maladie et il m'a rejeté malgré qu'il m'aimait. Cette personne est incapable d'être trop près des gens et les rejette quand ils entrent trop dans l'univers tellement personnalisé et investi de toutes ses idées créatives. J'adore cet homme qui est un phénomène en soi mais impossible de vivre une histoire d'amour ...
(Je suis bien avec quelqu'un d'autre maintenant. )

Pour ta situation, je vais aussi dans le sens de créer un lien de confiance à long terme avec un psychiatre. Je pense que c'est tout à fait possible que l'Asperger et le trouble bipolaire coexistent car on parle pour la maladie bip de chimie du cerveau et pour l'autisme je crois que ça se passe à un autre niveau, ceci dit sous toute réserve. Tu sais, je ne te connais pas mais si j'en juge ma rencontre avec cette homme et ce que j'ai lu ici, ça fait de vous des personnalités souvent marginales et très uniques, spéciales (dans le bon sens des mots)

Bonne suite ! J'espère que tu écriras encore, ce que tu vis m'intéresse vraiment!
Au plaisir!

Rosie
Pour entendre l'autre il faut d'abord se laisser toucher par soi.

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 15 nov. 2012, 12:24

Merci de t'intéresser a mon sujet! Il y a de plus en plus de personnes qui ont le syndrome Asperger et qu'ils ne le savait pas avant. Ca commence a être plus connus. Et oui, l'autisme ou syndrome Asperger date de l'enfance. La personne que tu as connu avait problablement les deux. MOi, j'ai eu une enfance et adolescence surtout très difficile. Je me suis fait écoeurer en masse a l'école, intimider par les autres élèves p.c.q. j'étais différente d'eux. j'avais peur de jouer avec eux. J'étais dans mon coin. Tu peux imaginer l'anxiété que je vivais. Je dinais dans les toilettes pour ne pas me faire harceler au diner a la cafétéria. Je marchait près de 2 km a pied en campagne pour ne pas prendre l'autobus. J'en garde des séquelles aujourd'hui. J'ai un stress traumatique partiel. Merci de nous trouver des qualités, comme unique, spéciales. Ca fait du bien a lire.

Je trouve dommage que les personnes différentes soient mises de côté. Effectivement, l'autisme peut ammener a être dans notre bulle. Je suis comme cela. Je suis sauvage. Enfant, je me cachais dans les gardes robes lorsque il y avait de la visite. Il ne fallait pas me toucher, je criais. J'ai du mal avec le bruit, les changements. Comprendre les blagues, je prend tout au pied de la lettre. J'arrive a avoir un copain, mais ca été dur au début quand il a commencé a me toucher.

Au moins, tu as quelqu'un d'autre maintenant. J'ai rencontré un psychiatre le 26 octobre dernier et je vais le revoir le 15 janvier. IL voyais mes traits Asperger, Troubles personnalité limite. Je lui ai remi des notes sur mes humeurs aussi au niveau de la bipolarité. Alors, je vais voir rendu la. J'ai hâte. Ce que je décrivais dans mon autre texte, est-ce que tu vis cela, des hauts comme moi, mes folles dépenses de linges, humeurs élévées, irritable, besoin de bouger, bonne humeur? Et des dépressions? Est-ce que tu vie cela? Ca m'intéresse aussi ton sujet de 3eme ligne a Douglas. J'aimerai peut être aller la. Comment ca se passe, c'est quoi les démarches? Tu y vas pour ton trouble bipolaire? J'ai eu des mauvaises expériences a HLHL. Je trouve que Douglas a l'air mieux réputé.

Encore merci de t'intéresser a mon sujet! bonne journée!

melaniecoeur

rosie
Messages : 13
Enregistré le : 27 mars 2011, 16:32

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par rosie » 15 nov. 2012, 18:24

Bonsoir Mélanicoeur,

J'ai lu ton mot et je vais répondre à tes questions de façon générale sur ma bipolarité car je ne me sens pas bien dans le moment. J'y reviendrai plus tard. Mais tout ce que tu as mentionné, oui, je vis ça et plus encore...

Je suis contente que mon acceptation et mon appréciation de tes "différences" te fassent du bien!!!

À bientôt,

Rosie ;)
Pour entendre l'autre il faut d'abord se laisser toucher par soi.

mélaniecoeur
Messages : 880
Enregistré le : 17 avr. 2012, 13:41

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par mélaniecoeur » 16 nov. 2012, 16:26

Bonjour Rosie,

Je tiens a te dire BON COURAGE, LÂCHES PAS! ON N'EST LA! Merci de m'avoir lu!

Prend le temps de prendre soin de toi! Je me sens moins seule dans le vécu de la bipolarité. Je ne suis pas diagnostiquée, mais j'attend des nouvelles en déc ou janvier. Toi aussi, tu es Bordeline, je crois?

Je trouve cela important de se sentir accepté avec nos différences.

Bonne soirée et portes-toi bien!

melaniecoeur

steveLachance
Messages : 64
Enregistré le : 04 janv. 2013, 23:32

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par steveLachance » 05 janv. 2013, 13:16

mon nom est steve lachance, j'habite montreal. je suis bipolaire depuis l'an 2000
je recherche des gens pour échanger ou faire des activitées...

steve lachance

a bientot

Cabotine
Messages : 474
Enregistré le : 14 févr. 2010, 18:32

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par Cabotine » 23 févr. 2015, 04:22

Intéressant comme sujet. Dommage qu'il soit vraiment trop tard pour rédiger quelque chose de tangible!

Mes doutes ont commencé à poindre l'année dernière, quand j'ai lu une chronique sur le SA.

Depuis, un ami à moi a corroboré la piste. Puis, sont venus les déboires au travail... manque de communication et malentendus au menu. Pourtant, ce n'est pas dans mes habitudes (non? oui?)

Je ne sais pas trop. M'enfin. La situation a rapidement dégénéré et mon copain m'a chicanée: trop pessimiste, trop de mauvaise humeur, il suspectait un début de dépression et a glissé, par deux fois, le mot maniaco-dépression dans la discussion. Il en avait déjà parlé à une amie commune de longue date, de toute évidence.

L'anxiété au travail a rejailli sur ma vie affective. Je me suis trahie. Il m'a dit qu'il n'hésiterait pas à partir vivre ailleurs, le temps que les choses se tassent, s'il le fallait, histoire de se préserver. J'ai allumé. J'ai démissionné et ça va mieux. Je sais maintenant que je ne peux compter sur personne pour m'aider dans tout ça. Et que si je devais retomber dans la dépression, il ne faudrait surtout pas que ça se voit, même dans l'intimité... je ne suis pas à l'aise avec ça. Avant, j'avais ma solitude pour vivre ça, en cachette, en attendant d'avoir l'énergie suffisante pour affronter le monde. Avec la vie de couple, je n'ai plus cette marge de manoeuvre: je dois être performante (et de bonne humeur) à tous les instants. Et deviner beaucoup, beaucoup, beaucoup.

Toujours est-il que je me suis demandé s'il valait mieux pour moi de reprendre le suivi et les pilules. Mais ce doute, oui, gros doute sur ma santé mentale ressurgit: bipolaire? HQI? Autiste?

Les trois se peuvent. Se peuvent-ils en concomitance? Le forum Revivre cachait une petite discussion sur le sujet!

Très intéressant comme discussion, je comprends que je ne suis pas la seule à me poser ce type de question ou, encore, à vivre ce type de difficultés. Et que ça se peut.

Alors je ne vais pas désespérer. Sincèrement, je crois que rien de tout ceci n'est réellement de ma faute: mon enfance, mes difficultés relationnelles, l'intimidation à outrance, le rejet, les difficultés à me faire des amis, l'impression de ne jamais savoir quoi dire ou quoi faire et le stress que cela engendre. J'ai appris à bien socialiser entre 23 et 27 ans, environ. Avant cela, j'imitais. Maintenant, je m'en tape!

Alors, bon, c'est décidé! Je remets ce fil en haut de la pile et je fais un pseudo coming out à quatre heures du matin: il se trouve que je suis peut-être (fort probablement) autiste Asperger et assez ''smatte'' pour me fondre dans la foule, sachant toujours qu'un truc cloche chez moi mais que (fiou!) ça ne paraît pas.
No human

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Syndorme Asperger (autisme léger) et trouble bipolaire

Message par feemystere » 23 févr. 2015, 12:42

Cabotine, un clin d'oeil juste pour toi: ;)
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

Répondre