Nouvelle hospitalisation...

(maniaco-dépression)
blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Nouvelle hospitalisation...

Message par blondebleue » 03 nov. 2019, 01:21

C’est mon deuxième automne d’affilé que je me retrouve notre les barreaux de la psychiatrie. Chaque fois après une période où je m’en demande trop ( actant de condo, vente de ma maison, gros projet au travail). C’est comme si je n’apprends pas que mon corps et ma tête ne peuvent plus vivre comme avant.

On a ajouté un AD suite à un état de ralentissement au point de stupeur, et change ma médication au sommeil. Mais visiblement c’est pas efficace pour le sommeil....

Quand l’episode à commencé, j’ai vidé un soir une bouteille de tequila en avalant des rivotril. Je voulais initialement relaxer après une journée décevante alors qu’un échéancier arrivait vite au travail. Puis j’a perdu Le contrôle. J’ai texte des amies mais c’était le nuit. Je me suis fait vomir et me suis endormi au sol. Je savais qq part que je jouais avec ma vie mais n’etais Pas partie avec une envie suicidaire.

Je suis allée à l’urgence juste une semaine après quand la stupeur s’est installée. Ils m’omt Admise comme un cas suicidaire mais j’etais Tellement ralentie que je n’arrivais pas a leur expliquer que non. La réponse était dans ma tête mais ma bouche ne pouvait pas la dire...
7
Bref, ça nous lache pas, mais surtout, j’apprends que ça se peut pu vivre comme avant. Même quand on se sent ok.

Désolée pour les fautes. J’ai pas encore réussi à dormir depuis 20:30...

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par 3.14R » 03 nov. 2019, 02:47

Oups!

Je t'échange des heures de sommeil contre des heures de veille. :lol: N'importe quand.

Sois pas trop dure envers toi même. Tu ne peux plus vivre comme avant. Avant quoi? C'est pas important, tu dois, comme pas mal tous le monde ici, apprendre à vivre à l'intérieur de balises sécuritaires. On y va à l'instinct.

Prends soin de toi comme si tu étais ton propre enfant?
Fermeté de celle qui sait ce qu'il faut faire, tendresse de celle qui a du coeur au ventre et lucidité de faire la part des choses.
Ça va aller.

Ouena
Messages : 1876
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par Ouena » 03 nov. 2019, 07:22

Bonjour Blondebleue, la prise de conscience est la première étape vers le changement, il n'est pas trop tard. Tu va t'en sortir, tu es faite forte. Viens ventiler ici tant que tu veux. Je vais penser à toi.

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par blondebleue » 03 nov. 2019, 08:12

3.14R a écrit :
03 nov. 2019, 02:47
...., apprendre à vivre à l'intérieur de balises sécuritaires. On y va à l'instinct.
.

C’est justement ça le problème. Je ne les connais pas vraiment les balises sécuritaires...et mon instinct je sais trop comment le rationnaliser autrement...

Avatar du membre
3.14R
Messages : 963
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par 3.14R » 03 nov. 2019, 08:30

Je suis content d'avoir réussi à mettre le doigt sur le problème. :o :roll:

Tu vas y arriver.. :D

guillaume1234
Messages : 107
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par guillaume1234 » 05 nov. 2019, 06:27

Bonjour,

Garde courage, ce que je trouve intéressant et beau dans ton message est que tu sembles t'observer et être consciente de tes choix et actions. Dans mon cas c'était le début "d'aller mieux" et de s'avoir mieux dealer avec mes symptômes .. Pour ce qui est de l'AD, moi je prenais de l'Effexor à haute dose pour l'anxiété/dépression à une époque (je suis aussi traité pour PTSD) en plus de seroquel/abilify/etc pour mon humeur/manie... Je l'ai pris longtemps et je me sentais toujours "wired"...comme justement si on me rushait en manie plugué dans le 240V..... Perso, c'est pas pour moi les AD ..ça se peut que ça t'énerve...ça semble être parfois le cas avec les bipos..Parles-en à ton médecin si ça arrive - peace


take care

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par blondebleue » 05 nov. 2019, 14:21

Je pense pas encore être aussi bonne que toi Guillaume à dealer avec mes symptômes. J’ai beau être consciente, je fais pas les bonnes actions on dirait. Je laisse des pressions extérieures et mon impulsivité diriger mes actions. Et en fait, je m’impose moi même ces pressions... mal foutue la fille...

Il y a longtemps que je n’avais pas utilisé d’AD mais avec mon epival mon psychiatre m’avait dit que le risque de virage était diminué.

Le premier AD essayé a l’hôpital le Zoloft celui que moi je voulais, m’a visiblement propulsée en début de manie après une seule dose. Nuit blanche et longeant les corridors le lendemain sans m’arrêter alors que j’étais en stupeur une semaine avant.

La stupeur ça fait peur quand j’y pense et que je l’anticipe parce que je sens quand ça s’en vient. Mais une fois dedans, le corps est figé, VRAIMENT figé, mais la tête est libérée quelque part. C’est un état très paisible. C’est quand j’en sors que viennent les crises de larmes.

L'état généré par le Zoloft était inconfortable. J’avais enfin l’énergie de bouger mais je pouvais pas canaliser cette énergie. Et moi qui suis habituellement très conciliante, j’ai peté ma coche avec deux infirmières. Je suis allée m’excuser après parce que ce n’était pas leur faute. J’ai vraiment reçu d’excellent soins du personnel infirmier.

Je semble tolérer l’AD que j’ai pour le moment. Je sens mon corps et cerveau en convalescence mais je peux travailler un peu. Je dose, pas à la perfection disons...

guillaume1234
Messages : 107
Enregistré le : 18 mai 2011, 13:34

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par guillaume1234 » 05 nov. 2019, 16:14

je m'impose aussi des pressions, c'est jamais stable à mon goût, je prends du seroquel et parfois du zyprexa, et ce depuis des années.... jai essayé beaucoup de pillules, benzos et autres ap comme abilify ou zeldox... cela a pris du temps quils me disent que je suis bipolaire... ils pensaient que j'étais plus psychotique au départ.... schizophrène/schizoaffectif...De plus cest que jai ete agresse il y a 10 ans et suis aussi PTSD, anxiété dû à ça.... jai rencontré mon psy hier il ma proposé épival car côté bipolarité ca swing pas mal dun mois a lautre... je me demandais
ce que tu en pensais... j'ai juste utilisé des ap comme stabilisateurs.... je te souhaite une tres bonne soirée et beaucoup de paix :)

isa456
Messages : 1542
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par isa456 » 05 nov. 2019, 17:17

Bonjour BB,

Tu avais plusieurs stresseurs en même temps (déménagement, projet au travail), le changement de saison, et un changement de médication, ça fait beaucoup.

J'espère que tu arrives à te reposer et que la nouvelle médication te fera du bien.

Je pense à toi

blondebleue
Messages : 1761
Enregistré le : 03 janv. 2014, 11:26
Localisation : Québec

Re: Nouvelle hospitalisation...

Message par blondebleue » 05 nov. 2019, 18:35

Merci Isa...

3,14R oui tu avais vu juste, je suis juste orgueilleuse et tu le sais...

Guillaume, l’epival m’a un peu sauvé la vie depuis un an. C’est pas parfait, j’utilise aussi du Lamictal, le lithium n’a pas fonctionné, mais l’epival et le Lamictal sont mieux que la tonne de AP que j’ai utilisés en 6 ans (seroquel, Abilify, latuda, Rexulti, saphrys, et j’en oublie - j’ai tjrs refusé de Zyprexa) et bcp d’AD (Zoloft, celexa, cypralex, Effexor, Paxil, Wellbutrin, desyrel, Remeron, trazodone, et qqs AD tricycliques dont j’oublie le nom et d’autres peut-être) et les trucs pour dormir, gérer l’anxiété et rester fonctionnelle.

Ça l’air pire que c’est en fait. J’ai tjrs mon travail qui me permet des heures flexibles, j’ai même pas demandé de congé de maladie parce que je gère mes horaires. Je suis chanceuse qq part. Et j’a de Belles périodes où je suis fonctionnelle. C’est quand ça dégringole qu’une partie de moi se rebelle. Je veux juste pas en être là....

Et j’en ai marre d’essayer encore autre chose, la pilule miracle du moment...

Répondre