L'importance du forum pour moi

(maniaco-dépression)
Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Merci Brigadier,
Tes mots m'ont beaucoup touchée.
C'est vrai que mon imagination peut m'emmener à créer de belles choses...mais elle peut m'amener aussi à me créer des scénarios et des inquiétudes dont je n'ai pas besoin...qui grugent mon énergie...
Merci de croire en moi... Ça me fait un bien immense...j'ai souvent besoin d'être rassurée... :?

Oui Isa, j'ai vraiment le sentiment que c'est le retour au travail qui me stresse à ce point là..tout .je suis partie en catastrophe voilà 3 ans...et tout le monde sait pourquoi...les parents, mes collègues de travail, ma direction qui n'a jamais travaillé avec moi...c'est un très petit monde ici, tout le monde est presque parenté...j'ai eu un accrochage avec ma collègue de 2e année et ça garder des froids entre nous deux...on est supposé travailler en équipe...

Bref...je me pose bien des questions ...dois-je retourner enseigner ? Que pourrais-je faire d'autres qui seraient plus plaisant pour moi et surtout moins stressant... Et je n'ai plus grand temps pour me virer de bord...le 27 juillet va arriver assez vite merci....il faut que j'apprenne à respirer par le nez...et à me détendre...à stopper le flots de pensées qui s'accumulent et circulent dans ma tête...

Cela fait deux matins que je prends plus de pilules séroquel court terme...ça m'aide à être plus insensibilisée je trouve face à mes émotions, plus sur le radar... Mais je sais bien que ce n'est pas la vraie vie que de vivre comme ça... J'essaie de laisser faire le temps...

Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Merci tout le monde pour vos encouragements... La médication fait son effet...j'arrive à me calmer le pompon...et à essayer de voir plus clair en moi...c'est pas évident les montagnes russes aussi rapides et aussi hautes et basses en peu de temps...j'avais jamais eu ça avant...les phases étaient plus longues, surtout les basses... Ça t'apprend des choses sur toi-même ça...à une vitesse incroyable...

Je m'accroche...je veux mieux aller et mieux me sentir...je cherche des moyens pour y arriver...je connais la pleine conscience mais je n'y arrivais pas...j'aurais besoin de cours pour m'aider...il me faut stopper mon hamster et focusser sur des bonnes choses de la vie, des bons souvenirs, des bonnes sensations déjà vécues pour me grounder...la massothérapie m'aidait beaucoup avec ça...j'y crois énormément...ça m'aidait à me recentrer en moi-même, et, juste ressentir les bienfaits du massage...je vais calculer mon budget pour voir si je peux me le permettre...je connais deux excellentes massothérapeutes dans mon coin...

Bon...je recommence à écrire comme avant... ;) ça doit être un bon signe pour moi... :)

Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Chaque jour est différent... Aujourd'hui c'est plus difficile qu'hier et je me demande bien pourquoi...
Est-ce parce que c'est une journée de fête et de congé au Canada...Est-ce que parce qu'il y a trois belles journées de fin de semaine de congé, tout le monde est en famille ou s'amusent entres amis... Et que moi le moral n'est pas de ce côté là présentement...je devrais plutôt chercher toutes les raisons qui me font sentir que je suis chanceuse...en faire une liste des points positifs de ma vie présentement...mes pensées penchent trop de l'autre côté de la balance....il faut que j'arrive à rééquilibrer ça... Pourquoi j'ai de la misère à le faire présentement...j'ai comme besoin d'être nourrie par quelqu'un d'autre...Ayoye....à mon âge, c'est gênant...il faut que je m'en sorte de cette dépression majeure...et c'est pas quelqu'un d'autre qui va m'en sortir...c'est moi qui doit y arriver toute seule...j'ai de très bonnes spécialistes qui m'aident...j'ai un gros bout de chemin à faire encore pour m'en sortir...je ne lâche pas prise...je combats toujours dans ma tête pour que les pensées positives remontent à la surface et écrasent les pensées négatives...le manque de confiance semble toujours revenir à la surface...croire en la vie et croire en moi...à me graver dans le front...jusqu'au cerveau...

Bon...c'était mon défoulement du vendredi 1er juillet 2016 fête du Canada...j'avais besoin de ventiler...probablement suite au téléphone de mon cher papa... Qui doit se faire opérer au coeur pour se faire changer une valve...il a 81 ans et il ne contrôle pas bien son diabète de type deux à l'insuline en injection deux fois par jour... Le cardiologue attend qu'il soit prêt à l'opération...mais avec mon père, ce serait mieux de le rendre inconscient et de le rentrer à l'hôpital pour se faire opérer...je ne tiens pas des voisins... Et mon grand frère est très inquiet pour mon père, il veut être avec lui et l'emmener en auto à l'hôpital...et attendre à l'hôpital jusqu'à ce qu'il sorte du bloc opératoire...ce que moi j'ai fait pour ma mère lorsqu'elle a été opérée pour sa deuxième sorte de cancer...j'étais toute seule à l'hôpital à attendre, mon père et mon frère travaillaient, ils sont venus le soir...ils avaient confiance parce que j'étais là... Et là, j'ai dit à mon père et à mon frère, que je n'étais pas encore assez solide pour me rendre à Montréal...pour voir ma famille...je ne gère pas bien mon anxiété, alors je ne peux pas aider les personnes de ma famille à calmer leurs craintes...j'ai fait ça tellement souvent autrefois...j'en suis plus capable...je ne veux plus qu'on se fie juste sur moi parce que moi, je n'ai pas d'enfants et pas de chum...que j'ai plus de temps...très bizarrement je calme mieux les autres que moi-même...j'ai parlé au téléphone hier à mon père, j'ai tenté de calmer son anxiété...je lui ai dit de dire à son chirurgien qu'il avait besoin d'être sous calmant avant même d'être anesthésié pour être opérer...mais mon père c'est un homme...et il n'aime pas demander de l'aide et montrer son côté plus fragile, pourtant tout son entourage sait à quel point il est anxieux et on l'aime comme ça car il est très charmant mon papa...

Bon...j'ai rallongé mon défoulement...je vais encore battre des records de longueurs de texte...mais j'en avais de besoin...pour ventiler tout ce qui se passe dans ma caboche...

J'aime mieux l'écrire...que de faire un black out délirium pendant deux à trois jours...

Bonne journée ! XXX

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Hedwig »

Jo t'as assez à t'occuper tu penses pas ? Ton père est un homme comme tu dis. Il est adulte et Dieu merci tu n'es pas sa mère ni sa femme.

Gère toi d'abord !! Tu passes en premier aujourd'hui, tu es passée à côté de toi même suffisamment longtemps. C'EST TON TOUR !

Ce n'est pas de l'égoïsme, c'est du bon sens . Ce n'est pas à toi de gérer la santé de ton père (tu l'as fait pour ta mère et ce n'était déjà pas ton rôle)

Concentre toi sur toi !!
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Quand je t'ai lu Hedwig, j'ai eu une image dans ma tête...ma mère...j'agis avec mon père comme ma mère agissait avec moi, mon frère et mon père...avant de tomber une deuxième fois malade avec une autre sorte de cancer différent du premier quand j'étais bébé...ma mère était celle qui voyait à ce que tout le monde soit bien dans la famille...et en prenant soin d'elle pendant neuf mois jusqu'à son départ pour l'autre monde, j'ai joué son rôle dans la famille...et je ne suis pas ma mère...c'était une femme solide, un pilier sur lequel on pouvait compter, elle avait un sens de l'organisation inné...lorsqu'elle était dans ses derniers milles, elle s'inquiétait pour mon père qui faisait des montagnes russes avec son diabète et son insuline...et moi ça me choquait...je me disais qu'on avait assez à s'inquiéter pour ma mère...

Et là...je m'aperçois que je fais pareil...pareil comme ma mère...mais aussi pareil comme mon père...je lui ai dit désolée papa mais je ne peux pas être là en personne car j'y arrive pas avec moi-même présentement...il me dit qu'il a bien hâte de me savoir mieux et de retour au travail...moi je lui ai répondu que moi itou j'avais bien hâte qu'il soit mieux...il m'a répondu qu'à son âge ce n'est pas vers le mieux qu'il s'en allait...surtout avec son diabète incontrôlé...

Bref...j'aimerais bien avoir un Jules moi itou pour me changer les idées...pour penser à autre chose...pour m'aider à rire de mon côté Drama Queen quand il a trop le piton collé pour les gens que j'aime... Ça fait du bien de ne pas être seule avec ses ruminations dans ce temps là...

Mon plan du jour était de sortir de la baraque aujourd'hui, d'aller plus loin que ma cours arrière...
Pour l'instant, je ne suis pas du tout dans ce mood là ... Je feel hamster dans son état d'ermite dans sa caverne... La dernière fois que j'ai combattu ce feeling et que je suis sortie de la maison pour rencontrer ma meilleure amie avec sa famille dans un endroit que j'aime beaucoup, c'est dimanche passé...et je suis revenue en larmes...j'avais essayer de retenir mes larmes devant ses enfants, mais j'ai éclaté, j'étais pu capable...j'absorbais trop leurs émotions sans être capable de gérer ça en-dedans de moi...il y avait plein de distorsions...j'ai supposé plein de trucs...je ne comprenais pas qu'elle m'invite à les retrouver et que lorsque j'arrive, je sente un gros froid...je me demandais ce que j'avais dit ou fait pour que je ressente ça...et c'était très fort comme sensation...pas agréable pantoute...j'ai éclaté en sanglots et je suis partie chez nous...depuis je reste seule chez moi pour ne pas avoir d'autres mauvais feelings...j'ai assez des miens... J'ai senti que ma meilleure amie, celle à qui je me confiais le plus, me trouve plus bizarre cette semaine...je ne l'appelle pas...je dois prendre du recul pour ne pas revivre ça...

Bref...je suis vidée... Si je pouvais dormir toute la journée ça ferait ben mon affaire...j'ai pris mes médicaments du matin plus tard aujourd'hui...j'espère que lorsqu'ils vont faire effet, je vais avoir le goût de faire quelque chose de ma journée...je tente de me dire que c'est temporaire...je suis tellement montagnes russes depuis mon black out...je passe vite aux larmes, à la colère mal exprimée, à sourire tout d'un coup quand je lis quelque chose de drôle...l'humour m'aide à dédramatiser les moments creux de vague...

Bon...je vais essayer de faire une sieste...peut-être que lorsque je vais me réveiller, je serai dans un meilleur état...enfin je l'espère ben... XXX

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Nath2727 »

Salut ma Jocarlie,

C'est plus fort que toi, il faut que tu t'inquiètes pour tes proches, tu m'épates, mais tu me désespères en même temps. Comme dit Hedwig, ton père est un adulte responsable. Je suis certaine qu'il a très hâte de te voir mieux, mais il peut s'occuper de lui tout seul pendant que toi, tu te concentres pour guérir. Il faut maintenant que tu penses à TOI, et ça personne d'autre que TOI peut y arriver le mieux. Sois égoïste pour une fois, tu me feras plaisir.

Il ne faut pas culpabiliser si tu vois que tu reproduis des comportements de tes parents, on est la chair de leur chair, c'est tout à fait normal qu'on adopte des attitudes qui se rapprochent de celles qu'ils ont eu car c'est le modèle que tu as eu depuis ta naissance. Mais à présent que tu es adulte, tu comprends très bien d'où viennent ces patterns et tu dois lutter pour ne pas retomber dedans. Et ça, ça se travaille très bien avec un psychologue.

Tu as parlé de distorsions, c'est quelque chose qui arrive très souvent lorsqu'on est en dépression, on imagine toutes sortes de choses, que les gens pensent plein de choses négatives de nous, on devient un peu parano. Mais tu l'as dit, ce sont des distorsions de ton cerveau malade et non pas une réalité. Parle avec ton amie, explique-lui pourquoi tu es partie en larmes, elle saura te comprendre.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Chère Nath,

J'ai lu ton dernier message...merci pour l'éclairage par rapports aux patterns de nos parents qu'on a transféré sur soi même so ne voulait pas ça...j'ai adoré mes parents, ils ont vécu des moments difficiles avec la maladie grave et beaucoup d'anxiété...ils nous ont donné à mon grand frère et à moi la benjamine, tout ce qu'ils ont pu nous offrir en faisant plein de sacrifices pour y arriver...mon frère est pareil avec sa petite famille, il a deux beaux enfants que j'adore...
Alors pourquoi autant s'en faire et se virer le hamster patraque comme je le fais...j'ai eu beaucoup d'amour de mes parents, ils ont toujours été là pour m'encourager dans mes projets...souvent ils me transféraient leurs peurs et leurs craintes à trop vouloir me surprotéger...mais j'ai appris jeune à dire ce que je pense...après avoir été un grand bout plutôt muette jusqu'à l'âge de 5 ans...c'est en maternelle que mon professeur avait avisé mes parents de mon côté très solitaire et réservée et avait conseillé une orthophoniste pour m'aider à développer mon langage verbal...ce fut ma période des : pourquoi... Une longue période de questionnement pour moi... Et après, j'étais la fille qui arrivait à la maison et qui racontait toute sa journée dans les détails et avec les émotions...spontanément, parfois trop... Et je regrettais ce que j'avais dit...je ne voulais jamais blesser quelqu'un...mais ça arrivait...

Depuis une semaine, c'est ce foutu pattern avec lequel je me bats, je n'arrête pas de me dire que je devrais faire attention à ce que je dis et à qui je dis ces choses, car à part mes parents, il n'y a pas d'amour inconditionnel dans ma vie...surtout depuis le décès de ma mère...et ça remonte à 20ans... Ayoye...

La plupart des moments de toute ma vie, j'avais réussi à apprendre à contrôler et gérer ces peurs, ces barrières qu'on me transmettait et que je ne voulais pas voir, pas ressentir, je voulais faire mes propres erreurs, faire mon chemin et je m'en suis toujours sentie capable...j'étais même un peu révolutionnaire en éducation dans mon travail...j'aimais confronter mes idées aux autres et tenter de nouvelles techniques pédagogiques...mais la confrontation je l'aimais en discussions afin de voir les points positifs et l'envers de sa médaille...mais pas en conflits avec des collègues de travail...et dans ce milieu de femmes, les conflits dûs aux différentes personnalités fortes des profs, étaient assez courant...
Moi, je ne gère pas bien lorsqu'il y a de la colère, des mots dits sans réflexion qui peuvent blesser...je suis très spontanée mais pas dans les conflits...à moins qu'on attaque verbalement quelqu'un que j'apprécie beaucoup, là je peux devenir une tigresse à faire attention... Tout ça fait partie des raisons qui me font voir mon retour au travail avec mes anciens collègues d'une façon amplifiée par l'anxiété...

Je dois apprendre des trucs pour renverser la vapeur...le stress...la pression...le jugement des autres...
Pour mieux réagir lorsque j'ai un bogue...me décoller le piton et me virer de bord...avec le sourire et de l'humour... Je suis à la recherche de moyens, de trucs que je suis capable de faire avec peu d'énergie...
Je sais que je suis dans un cercle vicieux...bouger, m'activer, faire de l'exercice, prendre une marche, tout cela m'aiderait...mais je manque de motivation à le faire seule, l'ermite est revenue dans ma caboche...je pensais avoir réussi à le tasser celui-là...mais il réapparaît assez vite... :shock: :( :?

Ce que je compte comme une petite victoire personnelle : c'est de me coucher chaque soir en espérant que le lendemain sera meilleur...

Bon plan de match à tout le monde pour demain ! Bon dimanche et passer une belle journée :) XXX

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Nath2727 »

Salut Jocarlie: tu as déjà un bon bout de fait dans ta réflexion. Un psychologue pourrait t'aider à démêler tous tes noeuds émotionnels. Mais il ne te donnera pas de réponse: toi seule peux le faire. Et je sais que tu en as les capacités, tu es très articulée et très rationnelle. Tu sais déjà d'où viennent certains de tes soucis, maintenant tu dois vaincre cette peur du jugement de l'autre, et la TCC est efficace pour ça.
Et il y a toujours le forum pour te remonter le moral quand ça ne va pas!
Bisous.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Jocarlie
Messages : 721
Enregistré le : 11 nov. 2015, 13:51

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Jocarlie »

Bonjour,

Je voulais savoir ce qu'est le TCC ... Est-ce ce que les gens appellent la thérapie cognitive comportementale ? Je ne sais pas si c'est ce que je fais en thérapie avec ma psychologue... Je sais qu'on travaille à dénouer les noeuds émotionnels semaine après semaine... Parfois il y en a beaucoup à dénouer et des très tendus... je lui raconte mes ressentis et elle me fait l'effet du miroir...est-ce ça la TCC ? Je la vois mercredi à 13:00... Et j'ai bien hâte de pouvoir parler avec elle...

Aujourd'hui, j'ai eu un téléphone du CLSC, une éducatrice spécialisée. C'est ma psychiâtre qui a fait la demande...je m'attendais à ce que ça prenne plus de temps pour avoir cette aide... C'est plutôt très gênant, c'est quelqu'un qui t'aide à organiser ton quotidien... Moi le prof qui organisait des projets, sa gestion de classe avec ses élèves... J'en suis rendue là... On s'est fixé un rendez-vous, je la rencontrerai au CLSC mercredi après ma rencontre avec ma psychologue... On se connaît, on a déjà travaillé ensemble dans une marina l'été... Je l'ai connue, elle avait à peu 16 ans et moi 29ans... Je pense qu'elle s'est aperçue que je n'étais plus la même fille...

Ce sera un autre immense défi, de la faire rentrer dans ma caverne pour qu'elle puisse m'aider... Wow... Moi qui a appris à faire du ménage avec des parents maniaques du ménage... Moi qui faisait une tornade de ménage avant la visite de mon père... Mais là j'ai pas cette énergie là... Faut que j'arrive à accepter de l'aide pour réorganiser ma vie au quotidien... Méchant lâcher-prise pour moi ça...

Bon...je me défoule...je ventile...

C'est idiot d'avoir de la misère à accepter de l'aide pour ce que je trouve lourd présentement...je devrais être ben contente à la place...sacré orgueil que j'ai...

Plus qu'un jour pour voir ma psychologue...

Bon lundi soir à vous tous et toutes XXX

Nath2727
Messages : 3439
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: L'importance du forum pour moi

Message par Nath2727 »

Non Jocarlie, ce n'est pas idiot. On a tous une certaine vision de nous et de ce qu'on devrait être et faire. Mais en dépression, on ne se reconnait plus, on change et on a l'impression d'être diminuée à nos yeux mais aussi à ceux des autres. On a peur du jugement, de ce que les autres peuvent bien penser de nous. Il faut faire une croix sur cette peur, elle ne mène à rien de bon. On est comme on est, et il faut bien le prendre en riant parfois. Ça fait du bien de rire de soi, de ses petits défauts, ça dédramatise. Qu'est-ce que ça peut bien te faire qu'elle pense que tu es désorganisée? Rien, absolument rien. Ce qu'elle pense de toi ne te regarde pas à la limite. Moi, je crois que si elle fait ce métier-là, c'est justement parce qu'elle voit le meilleur des gens, et comment les aider quand ils en ont besoin. Je n'ai jamais entendu de psychiatre se moquer de son patient, et pourtant parfois, on s'entend que quelqu'un de normal en aurait le goût... Mais non, ces gens-là ne pensent pas comme ça.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Répondre