Le Café

(maniaco-dépression)
Avatar du membre
Carlu
Messages : 216
Enregistré le : 21 déc. 2020, 10:39
Localisation : Montérégie

Re: Le Café

Message par Carlu »

Tu sais Sacha, personne ici ne juge qui que ce soit, alors sens-toi libre de partager ce que tu vis ma chère. Nous avons tous nos démons et je te trouves très courageuse d'en parler, tu as le droit au respect à propos de tes comportements. Je te comprends et tu n'es vraiment pas la seule à t'auto-mutiler, peu importe ce que tu fais, comment tu le fais, il s'agit d'une grande souffrance intérieure et pas mal tout le monde ici vis la souffrance intérieure, le mal-être, donc ne te sens pas mal et n'aies jamais l'impression que quelqu'un pourrait juger ce que tu écris.

Aussi, si je peux me permettre de te donner un conseil, c'est hyper important la transparence en psychothérapie, c'est fait pour tout dire ce que l'on est pas capable d'exprimer à nos proches. Cette personne qui t'aide, elle est là pour toi et si tu veux qu'elle t'aide, si tu veux régler des trucs, tu dois faire preuve de transparence. Je sais que ton anxiété est bien présente, mais n'est pas peur de recevoir de l'aide professionnel, tu vas te remercier un jour :)

Voilà! Je tenais à t'écrire un petit mot
Douceur pour toi Sacha

xx
Suegag
Messages : 434
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: Le Café

Message par Suegag »

Bonjour les amis virtuels!

Est-ce qu'on peut aller plus mal que mal. Hé bien oui, ça se peut. Je sombre dans la dépression de plus en plus chaque jour. J'ai de tous petits objectifs les mêmes chaque jours (balais, lunch, ramasser cuisine, souper, débarrasser le souper). J'ai des objectifs secondaires, que je réalise difficilement (épicerie, douche, rangement). On ne parle donc pas des autres objectifs. Je dors mon 10 heures par nuit et mon 3 heures le matin Je suis encore apathique et je situe le début fin novembre début décembre. Ça coïncide avec le début du latuda. Je ne veux plus prendre ça, ma vie ne fait plus aucun sens. Ça se peut un médicament qui aggrave une dépression?
SACHA
Messages : 3444
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Le Café

Message par SACHA »

Ah non Suegag ..je suis peiné d'entendre ça.. si tu demande si un médicament peut aggraver une dépression je dirais oui.. moi le latuda augmentait mon anxiété..donc j'imagine que ça puisse faire le contraire.. en as tu parlé à ton pharmacien .. il est le mieux pour te conseiller..
Avatar du membre
Carlu
Messages : 216
Enregistré le : 21 déc. 2020, 10:39
Localisation : Montérégie

Re: Le Café

Message par Carlu »

Bon début de semaine

Suegag, si désolée pour toi :( Tiens bon!
En lien avec ta question je peux affirmer, par expérience, qu'effectivement un médicament peut ne pas convenir et aggraver l'état d'une personne. Idéalement, ce serait bien de t'informer auprès de ta pharmacie (comme suggéré par Sacha) ou directement mentionner à ton médecin que tu ne te sens pas bien.

Par ici ce matin ça va molo, après 4 jours sur le high, j'aime mieux les highs que les deep down, mais câline que c'est pas facile. J'ai pas super bien dormi, j'ai diminué de moitié le Seroquel parce que franchement j'ai beaucoup lu sur ce médicament, les dangers, les effets secondaires et ce n'est pas la meilleure option pour moi, donc je vais le cesser définitivement. Je communiquerai avec mon psychiatre pour l'informer de ma décision et je veux qu'il me prescrive plutôt un anxiolytique. Je veux simplement passer au travers ce tabarouette de sevrage de Venlafaxine (effexor) sans replonger dans l'anxiété paralysante du TAG.

J'aimerais savoir s'il y a des personnes parmi vous qui ont le même diagnostic que moi et qui ont trouvé l'équilibre par une bonne hygiène de vie et de la médication? Aussi, quel type de psychothérapie vous a vraiment aidé dans votre cheminement?
Mon diagnostic est TAG + Bipolaire type II et j'ai l'impression que ça ne finira jamais cette montagne russe et cette spirale, je suis en arrêt de travail depuis fin 2019, je ne fonctionne qu'à l'essentielle, le temps commence à me peser vraiment lourd.

Bon, malgré le temps gris, je vais sortir marcher et ensuite m'entraîner question d'augmenter mon niveau d'énergie du mieux possible :)

Une belle journée à vous tous & toutes,
Carlu
SACHA
Messages : 3444
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Le Café

Message par SACHA »

Salut Carlu,

j'ai le même diagnostique que toi sauf qu'on rajoute trouble panique et un léger TOC

pour répondre à ta question si un jour on trouve l'équilibre... j'en sais pas trop.. moi ça fait 6 ans que j'ai le diagnostique de bipolaire 2 et 16 ans TAG.. et je ne suis toujours pas stable..

prend pas peur :lol: .. j'ai appris à vivre avec et à peu près gérer mais pour ma part j'ai accepté la médication.. oui j'ai une bonne hygiène de vie, je manges bien avec des gâteries, je vais des exercices.. mais on est jamais à l'abri.. 2 semaines passé, j'ai atteint le ''bout du rouleau'' coté dépression.. donc j'ai du avoir un ajustement de mon antidépresseur..c'est la vie.

pour mon anxiété, j'ai de l'ativan et j'hésite pas à la prendre quand je vois que ça fait 1 heure que je me bat avec et qu'avec toute la respiration, la méditation etc.. n'a pas fonctionné.. je souffre pas pour rien.. je prends mon cachet.

un jour, mon médecin généraliste m'a dit.. la maladie bipolaire est une bataille quotidienne.... il faut juste accepter et apprendre à vivre avec sans trop nous taper sur la tête.

concernant la médication, il faut essayer... faire des essaies/erreurs.. moi je me passerais jamais de mon seroquel xr.. c'est en quelque sorte mon régulateur d'humeur, mon calmant..

il faut juste être patient.. allez courage..

sacha xx
Itsabell
Messages : 1185
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Le Café

Message par Itsabell »

Bon matin à tous,

Ca fait longtemps que je n’ai pas écrit. C’est un peu le rush dans ma vie et je me demande si je n’ai pas fait une petite hypomanie. Ou je ne sais plus trop. Je ne suis pas stable. J’ai pogné un moment d’euphorie. Je me suis inscrite à l’université à la maîtrise. J’étais toute énervée. Après gros down. Après ça va mieux. Et la gros down ce matin. Je ne comprends pas ce qui se passe. C’est difficile de vivre ça.

Et je suis complètement débordé au travail. Temps supplémentaire toutes les semaines. Au début ça me drivait mais là je pars à moins milles ce matin. Calvaire.

Ca vous est tu déjà arrivé d’osciller continuellement entre hop et down rapidement de même?
SACHA
Messages : 3444
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Le Café

Message par SACHA »

Itsabell a écrit : 22 févr. 2021, 11:12 Ca vous est tu déjà arrivé d’osciller continuellement entre hop et down rapidement de même?
je pourrais dire que ça fait parti de ma vie.. j'ai un cycle rapide.. vendredi j'ai commencé un état d'euphorie qui a continué jusqu'à samedi soir..
samedi j'étais debout avant 4hre am et j'ai roulé ça jusqu'à ce que je me couche vers 10hre .. j'étais même pas fatiguée..

dimanche je suis revenu plus à la normal avec une petite euphorie... ce matin.. je suis revenu sur le plancher des vaches :shock: avec anxiété comme amie..
Itsabell
Messages : 1185
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Le Café

Message par Itsabell »

Merci Sacha pour ton témoignage.
Ca se peut tu que mon dernier épisode dépressif est déclenché des cycles rapides? Je suis super de bonne humeur quelques jours, après je suis sur le neutre et down. Après super high pleins de projets. Après j’ai des idées noires. Calvaire! C’est un vrai calvaire!
SACHA
Messages : 3444
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: Le Café

Message par SACHA »

Ça se peu Itsabell

tu devrais en parler à ton psy ou ton infirmière psy.. mais je te comprends.. c'est rushant..
Itsabell
Messages : 1185
Enregistré le : 21 août 2016, 23:25

Re: Le Café

Message par Itsabell »

Merci Sacha pour les recommandations. J’avais justement écrit à mon infirmière. Je ne comprends pa ce qui se passe mais je me sens tellement inefficace au travail en ce moment.

Début de la semaine dernière j’étais en déprime totale. Je me suis automutilé. J’ai eu une crise épouvantable. Grosses idées suicidaires. Je pleurais complètement détruite. Alors que la semaine précédente j’étais au ciel avec pleins de projets. Jeudi vendredi dernier, j’étais une bombe. Et la depuis hier ça redescend. Et mon chum se demande ce que j’ai. Calvaire j’en sais rien je capote...
Répondre