Hébergement supervisé à Montréal

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
MartinPécheur
Messages : 4
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:07
Localisation : Montréal, Québec
Contact :

Hébergement supervisé à Montréal

Message par MartinPécheur » 16 janv. 2012, 18:13

Y'a-t-il une possibilité d'avoir accès à une chambre à louer abordable dans un logement partagé avec d'autres personnes souffrant de dépression et supervisé par un intervenant psychosocial à Montréal ? Si oui, j'en aurais grandement besoin en ce moment... Merci et bien à vous...

Catnip
Messages : 202
Enregistré le : 16 juil. 2010, 15:18

Re: Hébergement supervisé à Montréal

Message par Catnip » 16 janv. 2012, 21:36

Bonjour Martin,

Je crois que les logements supervisés sont distribués par le CLSC ou les hopitaux. Généralement, pour obtenir un logement supervisé, il faut avoir une évaluation psychiatrique ou une recommandation médicale. C'est une procédure assez longue (et plate) et ce n'est pas assuré que tu sois accepté. Les places sont limités et, souvent, elles sont réservés pour des cas lourds (schizophrénie par exemple). Rien ne t'empêche de t'informer auprès de ton CLSC pour voir si tu es éligible.

Par contre, si présentement tu te sens dangereux pour toi-même, que tu as besoin de plus d'encadrement et un soutient d'un(e) intervenant(e) psychosocial, je te suggère de te présenter au centre de crise de ta région. Ceux-ci possèdent des chambres pour des gens qui ont besoin d'aide psychologique rapidement et à court terme.

Aussi, tu peux toujours te rendre au CLSC et demander à voir un(e) travailleur(euse) social en urgence. Il ou elle te pourra te diriger vers des ressources selon tes besoins.

Sinon, il y a toujours Revivre pour répondre à tes questions.

Catnips
A first visit to a madhouse is always a shock. -Anna Freud

feemystere
Messages : 3873
Enregistré le : 31 oct. 2011, 22:50
Localisation : Montréal

Re: Hébergement supervisé à Montréal

Message par feemystere » 16 janv. 2012, 21:58

Salut =) J'approuve Catnip!! De plus, je tiens à te dire que les Centre de crise sont vraiment formidables. Tu pourrais être surpris!! Je m'y sens en confiance. Bon,jsuis pas allé là pour être hébergée. Ça aurait pu et j'y pense éventuellement, je laisse la porte ouverte. J'ai comme eu un coup de foudre, moi qui suis méfiante et tout. Vraiment, je n'ai rien à repprocher.

Prends pas de chance, si t'as besoin, appelle. Tu ne seras pas déçu, parole d'honneur!! (j'ai déjà entendu ça qqpart mais je sais pas ce que ça veut dire lol).

Prend soin de toi.
«Une VRAIE RÉUSSITE inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.»

MartinPécheur
Messages : 4
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:07
Localisation : Montréal, Québec
Contact :

Re: Hébergement supervisé à Montréal

Message par MartinPécheur » 09 févr. 2012, 19:15

Merci à vous deux. Justement je suis allé rencontrer un travailleur social ce matin, et on en est arrivé à la même conclusion que vous. Le centre de crise reste la meilleure option à court terme. J'ai un rendez-vous demain matin avec quelqu'un au centre Le Transit. À suivre...

Zira
Messages : 136
Enregistré le : 30 juin 2010, 09:30

Re: Hébergement supervisé à Montréal

Message par Zira » 09 févr. 2012, 20:37

Moi aussi j'ai beaucoup apprécié mon séjour au centre de crise! Personnel chaleureux et j'ai pu vraiment beaucoup parler et ventiler mes émotions! Bonne chance à toi et bravo d'aller chercher de l'aide!
Zira

-Vous êtes un enfant de l'univers, au même titre que les arbres et les étoiles, vous avez le droit d'être ici. - Max Ehrmann

MartinPécheur
Messages : 4
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:07
Localisation : Montréal, Québec
Contact :

Hébergement supervisé à Montréal

Message par MartinPécheur » 08 juin 2012, 19:15

Salut tout l'monde ! Merci pour vos suggestions. Finalement, je ne suis pas allé habiter dans un centre de crise, mais plutôt dans un centre pour homme en difficultés à Montréal, le Centre Booth de l'Armée du Salut. Un étage du centre est réservé aux hommes ayant vécu des difficultés du genre dépression sévère, perte d'emploi, divorce, sans domicile fixe, etc. C'est pas cher, c'est paisible et propre. Évidemment, ce n'est qu'une chambrette comme celles des étudiants universitaires, mais c'est au centre-ville. De plus, on peut bénéficier d'un suivi psychosocial/socio-communautaire et/ou spirituel à l'interne. J'aurais aimé partagé un grand logement avec d'autres personnes (hommes et femmes) souffrant de problèmes liés à la dépression chronique ou saisonnière. D'ailleurs, si certains d'entre-vous sont intéressés par une idée comme celle-là, veuillez m'en faire part. Nous discuterons de ça ensemble.

Répondre