Déprimée et découragée

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
Retrouver l'espoir
Messages : 8
Enregistré le : 30 juil. 2020, 00:24
Localisation : Montréal

Déprimée et découragée

Message par Retrouver l'espoir »

Bonsoir,

Ça ne va pas. J'ai l'impression que je replonge dans la dépression. Toujours épuisée, déprimée, pensées suicidaires.

J'ai vu mon psychiatre et ma psychologue aujourd'hui. Les 2 me disent que je ne suis pas en dépression. Le psychiatre ferme mon dossier sous prétexte qu'il y a eu un ajustement de médication et que je vais mieux (disons que certaines choses se sont améliorées, mais de nouveaux problèmes ont également débuté. Pour ce qui est de la psychologue, encore 2 rencontres et fermeture du dossier également 😢

Le psychiatre me dit que c'est ma personnalité, que j'ai toujours été comme ça (ce qui est faux ou du moins pas exaxte) et resterai toujours comme ça que le but était de rendre ça tolérable, mais justement, ce ne l'est pas.

Le psychiatre a quand même augmenté un peu mon antidépresseur et fermé le dossier en me référant à mon médecin de famille. La psychologue m'a recommandé un organisme communautaire qui offre un soutien individuel en santé mentale.

J'aurais vraiment besoin de poursuivre, mais ils prétendent le contraire. Mes assurances ne paient pas pour la psychothérapie au privé.
Avatar du membre
1Furtif
Messages : 298
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Déprimée et découragée

Message par 1Furtif »

Bonsoir,

Malheureusement ce que vous écrivez ne m'étonne pas. J'ai vécu semblable. Mon psychiatre a fermé mon dossier car je plafonnais dans ma "guérison". Mais pourtant je suis toujours fatigué. Je ne peux pas faire plus de 3 heures d'activité et pas à tous les jours. Tous les problèmes sont des montagnes à gravir. J'ai l'impression de traîner un poids lourd à tous les jours. Je vois l'avenir très sombre.

Heureusement j'ai une assurance qui couvre la thérapie avec un psychologue dans le privée. Et les services dans le privé sont de loin meilleurs que dans le publique. Au publique, on vous donne 2 ans pour guérir et ensuite vous êtes laissés à vous même avec votre médecin généraliste.

Dans le publique j'ai suivi des thérapies qui m'ont mené nul part et même m'ont d'avantage mélangé et détruit plus que je l'étais. Les psychiatres ne savent même pas les sujets traités en thérapie et prennent pour acquis que cela aide alors que ce n'est pas toujours le cas et même rarement le cas.

Je vous suggère de trouver une clinique offrant des services psychiatriques et psychologiques acceptant la carte maladie (Exemple : Clinique Cherrier à Montréal).
Retrouver l'espoir
Messages : 8
Enregistré le : 30 juil. 2020, 00:24
Localisation : Montréal

Re: Déprimée et découragée

Message par Retrouver l'espoir »

Bonjour,

J'ai parlé à ma travailleuse sociale hier (TS au CLSC). Lorsque je lui avais parlé de la fin du suivi avec la psychologue il y a environ 1 mois, elle ne comprenait pas trop et l'a contacté pour en discuter. À ce moment, la psychologue ne m'avait par contre pas parlé de l'organisme communautaire pour obtenir un soutient. Finalement, après discussion avec la psychologue, elle me dit être d'accord avec la fin du suivi si j'ai du soutien de l'organisme communautaire. Elle aurait par contre préféré que le psychiatre reste au dossier.

Hier, elle me disais qu'elle croit que j'ai maintenant les outils nécessaires pour faire un bout sans psychothérapie. Elle disait que vient un moment où poursuivre n'aide plus et que faire une pause et au besoin, reprendre plus tard est bénéfique. Ça permettrait d'assimiler ce qui a été vu. Pas certaine de ça, mais bon, on verra. Pour le moment, je continue avec la TS et j'ai un rendez-vous d'exploration avec Cyprès (voir s'ils accepterons ou non la demande) dans 2 semaines.


1Furtif a écrit : 10 sept. 2020, 01:46 Bonsoir,

Malheureusement ce que vous écrivez ne m'étonne pas. J'ai vécu semblable. Mon psychiatre a fermé mon dossier car je plafonnais dans ma "guérison". Mais pourtant je suis toujours fatigué. Je ne peux pas faire plus de 3 heures d'activité et pas à tous les jours. Tous les problèmes sont des montagnes à gravir. J'ai l'impression de traîner un poids lourd à tous les jours. Je vois l'avenir très sombre.

Heureusement j'ai une assurance qui couvre la thérapie avec un psychologue dans le privée. Et les services dans le privé sont de loin meilleurs que dans le publique. Au publique, on vous donne 2 ans pour guérir et ensuite vous êtes laissés à vous même avec votre médecin généraliste.

Dans le publique j'ai suivi des thérapies qui m'ont mené nul part et même m'ont d'avantage mélangé et détruit plus que je l'étais. Les psychiatres ne savent même pas les sujets traités en thérapie et prennent pour acquis que cela aide alors que ce n'est pas toujours le cas et même rarement le cas.

Je vous suggère de trouver une clinique offrant des services psychiatriques et psychologiques acceptant la carte maladie (Exemple : Clinique Cherrier à Montréal).
Avatar du membre
1Furtif
Messages : 298
Enregistré le : 26 févr. 2018, 00:15
Localisation : Montréal

Re: Déprimée et découragée

Message par 1Furtif »

Bonjour,

Si je comprends bien, la T.S. vous a dit que vous avez les outils pour faire un bout sans psychothérapie. Une T.S. ne peut faire de diagnostique ni donner un avis médical. C'est à vous d'évaluer votre situation avec l'aide d'un psychiatre ou d'un(e) psychologue. Mais principalement vous. Si vous ne vous sentez pas prête, vous ne l'êtes pas.

Je ne sais pas ce qui vous a emmené en dépression, mais je vous dirais de faire attention avec les thérapies avec des T.S. Ils n'ont pas la formation d'un psychologue, ni les nombreuses années d'études que les psychologues doivent faire pour pratiquer.
Résurgence
Messages : 53
Enregistré le : 11 mai 2020, 01:03
Localisation : Québec

Re: Déprimée et découragée

Message par Résurgence »

Bonjour Retrouver l'espoir,
Mais principalement vous. Si vous ne vous sentez pas prête, vous ne l'êtes pas.
Vraiment d'accord avec ce qu'a écrit 1Furtif. C'est vraiment toi qui sais le plus ce qui ne va pas. Je considère les psychologues et les psychiatres comme des accompagnateurs pour t'aider à résoudre tes problèmes. J'ai eu la chance de rencontrer un très bon psychiatre. Par contre, j'ai compris qu'en psychiatrie c'est beaucoup des essaies et erreurs en qui concerne les traitements.
t fermé le dossier en me référant à mon médecin de famille.
C'est pareil pour moi. Il m'a dit que si ça ne s'améliore pas avec le médecin de famille après plusieurs essaies thérapeutiques de retourner le voir. Il croit que m'a situation n'est que temporaire. J'aimerais le croire, mais depuis 1an et demi je perçois que de très légère améliorations dans ma situation. La plupart du temps, je n'arrive pas à ressentir les effets positifs des AD à cause de l'insomnie qu'ils me causent.

J'ai la plupart des symptômes que 1Furtif et toi ont mentionnés. Je ne suis même plus capable de courir alors que j'adorais cela. Difficultés à conduire. Fini la planche à neige. Fini les projets que j'avais. J'ai le goût de refaire tout ça, mais j'en ai plus la force. Je n'ai plus d'emploi, je vis chez mes parents alors que j'ai presque 30ans. J'ai de la difficulté à trouver mes mots et je perds la mémoire. Je n'ai même plus la force de continuer les études universitaires que j'avais commencé au mois de mai alors que j'ai eu d'excellentes notes et que je voudrais continuer. Mon cerveau est totalement dysfonctionnel. Je constate que je suis devenu une loque humaine. Quand 1Furtif dit « Au publique, on vous donne 2 ans pour guérir», j'aurais tendance a dire même moins que ça. J'ai un ami qui a été sur l’assistance sociale pour cause temporaire de maladie et son médecin l'a arrêté pour 1an. Pourtant, le ministère de l'assistance sociale l'on payé seulement pour 3mois. :o

Bonne journée à tous. :)
Retrouver l'espoir
Messages : 8
Enregistré le : 30 juil. 2020, 00:24
Localisation : Montréal

Re: Déprimée et découragée

Message par Retrouver l'espoir »

Je vois la TS pour des difficultés sociales. Évidemment, elle prend aussi en compte mon état psychologique, mais ce n'est pas pour ça que j'ai un suivi avec elle. Bon, effet dans le contexte actuel, les objectifs sont en suspends. Socialiser plus dans le contexte actuel ce n'est pas évident, surtout que je suis asthmatique, donc à risque assez élevé de complications.

Au départ, elle avait aussi des craintes avec la fin de mon suivi. Ce n'est qu'auprès avoir discuté avec la psychologue et apprit qu'elle me conseillait un organisme communautaire qu'elle m'a dit être d'accord avec elle. Les deux semblent dire que j'ai maintenant les outils nécessaires et que je suis plus autonome que je ne le crois dans mon rétablissement. Elles s'entendent par contre toutes les deux pour dire que j'ai encore besoin de soutien, mais que ce pas nécessairement d'une psychologue.
1Furtif a écrit : 13 sept. 2020, 02:35 Bonjour,

Si je comprends bien, la T.S. vous a dit que vous avez les outils pour faire un bout sans psychothérapie. Une T.S. ne peut faire de diagnostique ni donner un avis médical. C'est à vous d'évaluer votre situation avec l'aide d'un psychiatre ou d'un(e) psychologue. Mais principalement vous. Si vous ne vous sentez pas prête, vous ne l'êtes pas.

Je ne sais pas ce qui vous a emmené en dépression, mais je vous dirais de faire attention avec les thérapies avec des T.S. Ils n'ont pas la formation d'un psychologue, ni les nombreuses années d'études que les psychologues doivent faire pour pratiquer.
Répondre