C'est tellement dur

Dépression majeure - Dépression saisonnière - Dépression post-partum - Dysthymie
Répondre
misskarne
Messages : 1
Enregistré le : 06 avr. 2016, 15:21

C'est tellement dur

Message par misskarne » 06 avr. 2016, 15:41

Bonjour, j'ai 36 ans, trois enfants et j'ai été diagnostiqué en dépression majeure au début du mois de mars.

Pour moi ça été un choc et un terrible échec, je me sens tellement impuissante. Moi qui a toujours plus ou moins le contrôle de ma vie habituellement, je dors sans cesse plus de 10h par jour maintenant(14 au début), j'ai de la difficulté avec mes enfants le soir, je suis incapable de faire des tâches dans la maison, j'aimerais tellement retourner au travail, j'ai l'impression de n'être plus moi même à la maison, j'oublie tout, la bouffe me répugne même les plats que j'adorais, je perd du poids sans cesse, mon cerveau m'a abandonné, j'ai même oublié mon rdv avec la psy, je me sens tellement nulle, j'ai honte de lui téléphoner...

J'aimerais tellement un lieu de répit pour pleurer jour et nuit sans cesse, me retrouver, m'aimer, c'est tellement dur à la maison, je dois me lever pour mes enfants et aller les chercher à l'école le soir en souriant, faire la routine du soir puis je retourne me coucher en pleurant...malgré les dizaines de livres que je lis et ai lu sur la dépression et la croissance personnelle, je ne suis pas capable d'avancer sans retourner dans mes anciens pattern, la gentille petite fille qui dit oui et qui veut bien paraitre...

en fait, je ne sais pas trop pourquoi j'écris tout ça mis à part que ça me fait du bien, maintenant il va falloir sécher mes larmes et aller à l'école.

merci juste pour votre écoute, c'est décousu et vague mais il fallait que ça sorte.

Surlaroute
Messages : 336
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: C'est tellement dur

Message par Surlaroute » 06 avr. 2016, 17:26

Salut à toi! Cela fait du bien d'écrire, alors ne lâche pas et donne des nouvelles!

isa456
Messages : 1468
Enregistré le : 19 janv. 2016, 10:05

Re: C'est tellement dur

Message par isa456 » 06 avr. 2016, 18:08

:(

La vie avec de jeunes enfants est fatigante, même quand on est en pleine forme, alors quand on est plus dépressif ça nous paraît une montagne.

Je suis bipolaire et après la naissance de ma 2e, j'ai fait un épisode de dépression sévère qui m'a conduit à une hospitalisation. Je me sentais coupable et inadéquate. Tout est revenu à la normale quelques mois plus tard.

Est ce que ton conjoint est aidant ? Pour les repas, tu peux te tourner vers les plats préparés et les recettes très simples.

Courage et ne perds pas espoir, c'est un mauvais moment à passer mais il passera

Etude-Psychologie
Messages : 3
Enregistré le : 12 avr. 2016, 08:54

Re: C'est tellement dur

Message par Etude-Psychologie » 12 avr. 2016, 09:11

Bonjour,
Veuillez m'excusez pour l'incruste dans votre conversation :/ mais dans le cadre de ma troisième année de licence en psychologie à l'université Paris-Descartes, je réalise un court mémoire (9 pages) sur la dépression et le couple et plus précisément sur la représentation par le sujet souffrant de dépression de l’impact de sa maladie sur la santé mentale de son conjoint. Je recherche un maximum de participants et n'en ayant que très peu pour le moment, votre aide me serait vraiment précieuse ...
Je dois faire passer plusieurs questionnaires à un maximum de couple. Les réponses sont anonymes et confidentielles.
Je vous transmets ci dessous les deux liens permettant à chacun des membres du couple (l’un pour le sujet souffrant de dépression et l’autre pour le conjoint) de répondre.

Merci beaucoup.
Cordialement.

https://docs.google.com/forms/d/1Zz_5vG ... =drive_web

https://docs.google.com/forms/d/1_NYPZN ... =drive_web

Hedwig
Messages : 861
Enregistré le : 06 avr. 2016, 22:17
Localisation : Martinique (Département Français d'Outre-mer)

Re: C'est tellement dur

Message par Hedwig » 12 avr. 2016, 09:49

Oui, il faut que ça sorte et ça va te prendre encore du temps avant de pouvoir laisser couler et de ne plus te sentir coupable. Diagnostiquée bipolaire il y a 3 ans, j'étais une boule de culpabilité avant ça. Je me demandais comment les autres mères faisaient avec 3 enfants, le boulot, la maison parce que moi j'y arrivais pas. Éduquer mes enfants était le seul endroit avec le travail où je me débrouillais mais la maison et mon mari étaient laissés pour compte parce que plus d'énergie.

Après le diagnostic, toujours coupable en me disant que des plus malades que moi se battaient pour s'en sortir et que moi j'étais trop nulle pour y arriver. Il m'a fallu une bonne psychothérapie, des cours de relaxation et une médication pour comprendre que ce que je vivais aujourd'hui était attaché à mon histoire familiale, mon éducation, les manques de mes parents et que ce qui était fait, je ne pouvais pas le défaire mais que je pouvais en sortir. Ses schémas dans lesquels nos parents nous enferment tout petits ont peu en sortir quand on arrive enfin à se rencontrer. Pour moi ça a été surprenant. Je me suis rendu compte que j'avais accompli pleins de choses et que j'étais bien plus forte que je le croyais.

J'ai lu une citation qui a pris tout son sens : la dépression n'est pas un signe de faiblesse, c'est le signe qu'on a été fort trop longtemps.

Et c'est vrai. Nous sommes tous des battants sinon, nous ne serions pas là quand on sait ce que l'on vit. Alors garde en mémoire que ton corps te demande une pause et que tu la lui dois parce qu'il a été là pour toi pendant toutes ces années. À ton tour d'être là pour lui. De le laisser lâcher prise ENFIN !! C'est là que réside notre force. Ne plus laisser le regard des autres nous mener mais nous mêmes.

Sans notre corps, nous ne pouvons plus avancer alors donne lui le temps dont il a besoin pour dormir, pleurer, décompresser. Dis toi que ce n'est pas toi qui pleure, c'est lui ! Et que ce sont des larmes de joie parce qu'enfin tu le laisses s'exprimer.

Courage !! Ne combats pas profite de ce repos bien mérité ;)
I AM TWO AND I GET ON WELL WITH BOTH MY SELVES

Nath2727
Messages : 3440
Enregistré le : 12 juin 2015, 14:52
Localisation : Québec

Re: C'est tellement dur

Message par Nath2727 » 12 avr. 2016, 19:56

Salut,

moi, quand j'ai fait ma grosse dépression, je suis allée prier dans une église. Pourtant on ne fait pas plus athée que moi qui ne suis même pas baptisée! Mais un jour, je me suis dit que j'avais plus rien à perdre. Je me suis arrêtée dans une église sur le bord de la route et je suis entrée. Je ne sais pas prier parce que je n'ai jamais fait de cours, mais ce que je savais c'est que je devais déposer mon fardeau aux pieds de quelqu'un ou de quelque chose de plus grand que moi parce que j'étais plus capable de le porter. Je me suis arrêtée devant une statue d'un personnage quelconque, j'ai acheté un lampion et je me suis assise en face. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, je lui ai demandé de bien vouloir me donner la force de continuer et de m'aider à porter toute cette tristesse que j'avais en moi. Ça n'a pas guéri ma dépression, ça n'a pas fait de miracle non plus, mais ça m'a soulagé l'espace d'un après-midi, chose qui ne m'était pas arrivée depuis si longtemps.

Chacun a sa recette pour ne pas sombrer, tu vas trouver la tienne aussi, c'est une question de temps. Fais-toi confiance. On est tous ici pour te soutenir, tu n'es pas seule.

Bonne chance.
Le temps ne respecte rien de ce qui a été fait sans lui.

Répondre