Retour au travail pénible

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
Surlaroute
Messages : 336
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Retour au travail pénible

Message par Surlaroute » 09 mars 2012, 09:56

Bonjour, j'ai fait mes deux premières journées au travail, lundi et mardi. Depuis, l'anxiété est reparti dans le tapis. Une chance que j'ai Séroquel pour dormir. J'ai eu plein de confidences au sujet du climat, des conflits non réglés, une collègue qui est arrivée à notre département dont personne ne veut. Bref, je pensais avoir maitrisé mon anxiété, mais j'ai eu la boule à la gorge les deux journées. Et depuis, j'essaie de faire retomber l'anxiété, mais c'est par moment, et pas au complet.

Cela me fait vraiment chier, je sais que ce n'est pas le travail qui cause l'anxiété, mais indirectement, il la maintient et l'exacerbe.

Je veux pas lâcher, je souhaite reprendre le dessus et retrouver mon aplomb. Mais en attendant, c'est difficile. On dirait que chaque pensée que j'ai me cause davantage d'anxiété. Mon organisme est dans un tel état d'alerte et de réactivité que j'ai du mal à retourner la vapeur.

Surlaroute

anxieuse1919
Messages : 38
Enregistré le : 20 févr. 2012, 11:01

Re: Retour au travail pénible

Message par anxieuse1919 » 09 mars 2012, 12:30

Salut Surlaroute!

pas facile. je te comprend. Mais ne te décourage pas. Tu l as dit toi meme que la retombé est par moment. Je trouve ca encourageant. Malgré que cé difficile a s en appercevoir quand on angoisse.

Je te souhaite de tout coeur de reprendre le dessus. Lache pas té capable!

Surlaroute
Messages : 336
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Retour au travail pénible

Message par Surlaroute » 10 mars 2012, 10:17

Hier, j'ai passé une heure à méditer et j'ai réussi à éloigner mon anxiété. Quel soulagement! C'est incroyable quand on est pris dans le tourbillon des pensées, de l'anxiété, comment elle se nourrit elle-même. Et parfois, il suffit de mettre un pied a l'extérieur pour que celle-ci se calme.

Ce matin, c'est mieux aussi. Je n'avais pas réalisé à quel point j'anticipais ce retour au travail. Voilà, je le sais maintenant. La peur de retomber dans la peur et de pas pouvoir y faire face.

Surlaroute

Surlaroute
Messages : 336
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Retour au travail pénible

Message par Surlaroute » 10 mars 2012, 14:14

Merci pour vos réponses. Et vos encouragements!

Surlaroute

Surlaroute
Messages : 336
Enregistré le : 28 mai 2010, 14:57

Re: Retour au travail pénible

Message par Surlaroute » 13 mars 2012, 16:16

Je reprends mon travail en neurothérapie. J'ai décidé avec l'accord de mon psychologue de m'équiper pour pouvoir continuer le travail à la maison. C'est très dispendieux l'équipement, mais je vais tellement mieux que je crois que c'est sans doute le meilleur investissement de ma vie.

Voilà!

Surlaroute

Pour ceux qui voudraient savoir ce qu'est la neurothérapie ou neurofeedback, je mets la définition.

Biofeedback et Neurofeedback (Psychoneurothérapie)
Le neurofeedback est une technique de biofeedback qui consiste à donner de l’information (du feedback) à un individu concernant l’activité électrique de son cerveau, dans le but de la modifier. Pour ce faire, l’activité cérébrale mesurée par une électrode est couplée à un signal (son, musique, animations vidéos) qui est présenté sur un écran d’ordinateur.

Ainsi, on peut apprendre à contrôler des animations par la simple pensée. En milieu clinique, l’utilisation du neurofeedback s’effectue dans le cadre d’une thérapie (ex.: lâcher-prise, relaxation, activation) et/ou d’apprentissage de stratégies spécifiques à la problématique (ex.: résolution de problème, compréhension de texte, amélioration de l’attention). Dr Paquette appelle cette approche la psychoneurothérapie.

Avant de débuter le traitement, une évaluation en EEGQ est effectuée afin d’identifier la ou les régions du cerveau où l’activité électrique est anormale. Une évaluation cognitive sommaire et/ou psychologique en lien avec les symptômes de la personne sera également effectuée. Un protocole de psychoneurothérapie sera ensuite élaboré par un professionnel qualifié dans le but de diminuer à la fois les symptômes et les anomalies neuro-électriques.
Tiré du site institut psychoneuro

Répondre