Comment fait-on pour apprendre à s'aimer?

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
Répondre
litteraire
Messages : 66
Enregistré le : 03 mai 2014, 06:29

Comment fait-on pour apprendre à s'aimer?

Message par litteraire » 04 mars 2019, 14:48

Je me trouve laide et stupide tous les jours. J'évite surtout de me regarder dans un miroir parce que mon reflet m'est insupportable ! Personne ne s'intéresse à moi parce que c'est pas long que je les ennuie. Je me sens comme une cancre. Je me déteste. Je suis en dépression actuellement et je ne vois pas la lumière. Je me demande si je m'en sortirai. Je me demande surtout si je devrais pas cesser de me battre. Je ne suis pas suicidaire mais je suis tannée de mon état.

Corto
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 10:11

Re: Comment fait-on pour apprendre à s'aimer?

Message par Corto » 05 mars 2019, 09:45

Bonjour litteraire,

C'est LA grande question: Comment on fait pour s'aimer quand on se déteste autant? Je me suis déjà sentie comme toi, pendant au moins 20 ans. Des fois, aujourd'hui, j'ai des journées où je ne file pas bien. La différence, c'est que j'ai appris quelques ''trucs'' qui m'aident à changer de registre et j'arrive à arrêter de focuser sur le négatif. Voici une liste de choses qui ont marché pour moi. Peut-être que ça va t'inspirer. :)

1-De manière sporadique, je tiens un journal intime. J'écrivais 10 à 60 minutes par jour. Je me défoulais complètement! J'écrivais toutes les choses que je détestais de moi-même ou des autres. Après, je suis comme un peu fatiguée, défoulée et je suis capable de passer à autre chose pour la journée. Des fois, je relis mes écrits et je suis consciente que s'aimer implique de la douceur et de l'empathie envers soi-même. Des fois, en alternance, je tiens un journal de gratitude. Je nomme 3 choses de bien à tous les jours: J'ai de la bonne nourriture, j'ai un logis, j'ai eu du plaisir à prendre une marche au soleil....

2-Aimes-tu lire? Il y a des livres qui parlent du sujet et peuvent vraiment aider à mieux cerner cet exercise de rumination sans fin mais qui ne donne pas grands résultats positifs.

3-Peux-tu trouver un groupe d'entraide? Hier, je suis allée pour la première fois dans un groupe d'entraide et ça m'a beaucoup aidé. Des fois, le dire à voix haute, de manière anonyme, on dirait qu'on arrive à enlever un poids des épaules et à relativiser.

4-Tu es en dépression, donnes-toi un peu de temps....Ce n'est pas rien une dépression. Penses à une personne que tu connais. Cette personne vient te voir et te dit ''Je suis en dépression et je me déteste tous le temps, je me trouve moche, etc'' - Que dirais-tu à cette personne? Et bien, donnes-toi le même niveau d'empathie et d'amitié.

5-Essaye de trouver une activité pour penser à autre chose. Bénévolat, club de marche, de lecture, de tricot...Ça, j'ai trouvé ça plus difficile. On dirait que je procrastinais beaucoup. Finalement, je fais du bénévolat auprès des personnes âgées. Ils sont tellement contents de me parler et ça me fait sortir de mon état négatif.

6-Un ami m'avait raconté ce truc. Je trouvais ça tellement ridicule mais je le fait encore de temps en temps. Quand je me lève et je ne me sens pas bien, en faisant ma toilette dans le miroir, je me fait des sourires stupides, je me fais rire par le ridicule :) Je ne sais pas c'est quoi qui se passe dans le cerveau, mais je file mieux après.

7-On est tous des personnes humaines, on fait de notre mieux à tous les jours.

Bonne chance litteraire

Répondre