Journal de bord

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
bavmorda
Messages : 8
Enregistré le : 14 avr. 2019, 05:59

Journal de bord

Message par bavmorda » 21 juin 2019, 03:25

Bonjour à tous.
J'ai décidé moi aussi de partager mon experience.
J ai 38 ans. J ai toujours ete de nature anxieuse. les trucs classiques, une petite diahree de stress avant un examen, ou une tendance a faire "du mauvais sang". une tendance egalement a me faire des scenarios catastrophes dans la tete assez rapidement qunad par exemple mon mari etait en retard pour rentrer.
J ai eu une enfance heureuse, malgre le divorce de ma mere et mon geniteur a 5 ans (geniteur car je ne le considere par comme mon pere, ce n est pas lui qui m a elevee et il est devenu fou quand j avais 3 ans suite a un rhume mal soigné qui a dégénéré en méningite et trépanation)
j ai fait mes premieres crise d anxiete a 32 ans, a l anaissance de mon deuxieme enfant 'une fille, le premier qui a 4 ans de plus est un garcon)
son accouchement a ete catastrophique, nous avons failli y rester toutes les deux. je suis restee 9 jours a l hopital avec elle et j ai ete en etat d anxiete extreme permanent. bien sur a l epoque personne n a ete capable de comprendre ce que j avais, et on m a "diagnostiqué" une depression post partum. je n arrivais pas a m occuper de ma fille, j ai passé 3 semaines chez mes parents et ma mere s occupait de ma fille la nuit.
mon generaliste me conseillait de prendre des AD pour "sortir la tete de l eau" mais je les refusais categoriquement, pendant que j allais devenir folle, et ayany entendu des horreurs sur les AD
Finalement a bout de souffle et d ernergie j ai accepte. et releve la tete.
ca a duré 6 mois puis sevrage ( ama demande)
pendant 4 ans, les choses se tassent. je travaille dans la grande distribution, 55h/semaine, avec mon mari. un jour je me rends compte que je ne vois pas la vie passer, et mes enfants grandir. je les depose chez la nouonu a 7h du matin et les recupere a 20h 6 jours/semaine. meme si la nounou est une perle et que j adore mon metier, je commence a avoir des gros soucis physiques a cause du stress: barre dans le dos pendant des jours qui m empeche de lever le bras, je dois me faire enlever la vesicule biliaire suite a des calculs, gastrites a repetition....
ma fille a 18 mois et ne parle toujours pas. mon fils a 5 ans et demi.
nous partons tous deux mon mari et moi sur rupture conventionnelle. nous habitons alors dans l est de la France. 9 mois de chomage ou nous nous donnons le droit de nous retaper tous les deux physiquement et profiter de nos enfants. au bout de 9 mois mon mari decide de retrouver du travail dnas la grande distri et nous atterissons en region PACA. il part 6 mois avant moi et je fais les cartons, gere les deux enfants, et attend que mon fils ne finisse son annee de CP pour qu on aille tous rejoindre papa.
2017, voila un an que l on vit dans le sud. mon mari bosse comme un dingue, de 5h a 20h. il bosse meme le dimanche. on le voit en coup de vent. moi je suis toujours au chomage, et j arrive en fin de droit. ca commence a me miner, je ne sais pas quoi faire ensuite, je sais juste que je ne veux pas retourner dans la grande distri. mai 2017 je recommence a avoir des TOC comme la laxophobie. je suis d humeur morose. je dors mal, je m ennuie chez moi quand les enfants sont a l ecole alors je regarde la tele. j ai pas envie de grand chose. mon mari les rares fois ou il ne travaille pas part faire du velo epndant 3h (son exutoire)
debut juillet 2017 je retourne chez le generaliste lui redemander la sertaline. je vois bien que ca ne va pas du tout et que j ai des crises d anxiete.
3 semaines plus tard, je pars en suede avec mon mari et passe la nuit precedente a me vider et je ne dors pas. s en suit une crise d anxiete de 36 heures. je passe 4 jours chez mes amis a me coucher a 22h pour me lever a 10h30 completement zombie.
puis on rentre, l AD fat effet, je me "detends" je reprends confiance doucement. je prends la sertraline pendant un an et les choses "reviennent"
entre temps je me suis installee comme traductrice independante ce qui m epermet de concilier mon amour pour la langue anglaise et des horaires modulables pour m occuper de ma maison, mon mari, emmener mes enfants a l ecole etc....
mars 2019, une personne que je croyais un "ami" nous dit a mon mari et moi que nous demandons trops d amitie et qu il n a pas le temps. je le prends comme une reellee trahison car je me confiais beaucoup a lui et qu on s entendait vraiment super bien. sans aucune autre idee bien sur.
mon mari prend tres mal la chose. il a fait un burn out en decembre 2017, est parti de son boulot qui n allait pas du tout et a cettte fois decidé de s istaller en micro entreprise dans le detailing auto. ca cartonne, il est tres bon dans ce qu il fait c est une passion et du coup nous le voyons beaucoup plus. notre famille s en trouve mieux, notre couple aussi. mais ce gars faisait le meme boulot que lui , certes a 5h de chez nous, mais mon mari se dit que ce gars venait pour lui piquer ses techniques de travail.
je recommence a faire des enormes crises. nous partons une semaine debut avril avec toute ma famille pour l anniversaire de mariage de mes parents en lorraine et c est la cata: je fais crises sur crise, je ne dors pas ou alors je "sur dors" je suis un zombie, j ai peur d avoir la diahree des que je m eloigne des toilettes..... bref je finis par appeler mon generaliste en pleurs et livide. cette fois ci il me donne Brintellix 5mg en m expliquant que ca va agir "vite" au moisn pour que je profite de ma seamine en famille. et qu en plus cet AD nouvelle generation n a pas besoin d un sevrage pour etre arreté.
je le prends et la horrible: direct nausees pendant 3h et je me vide. la nuit je me reveille plein de fois. le matin je suis un zombie.
je tiens quand meme 9 semaines avec cet AD. j ai des douleurs d estomac atroces la nuit. mes envies ne reviennent pas ma laxophobie est a son paroxisme. je n ai envie de rien, j aai meme parfois des idees negatives et je finis par me dire que je vais faire une betise car je ne m en sortirai jamais. depuis debut avril je vois une psychotherapeute qui elle m aide pourtant bien. elle a diagnostiqué un syndrome de l abandon chez moi depuis ma naissance. toute ma vie en est jalonnée mais en plus j agis typiquement comme quelqu un qui en souffre: je m attache trop aux gens trop vite, je donne tout, je m oublie....je ne sais meme pas qui je suis.
parallelement mon mari et moi faisons la connaissance d un couple de notre village. ils ont 10 ans de moisn que nous mais les garcons s entendent super bien. moi je m entends aussi tres vite super bien avec lui. il est ouvert, il aime les gens, la vie, on discute beaucoup et cerise sur le gateau iol m aide dans mon combat contre l anxiete. je lui dis tout et lui pareil.
malheureusement ca ne dure qu un mois et rapidement sa copine devient jalouse et lui interdit de me parler et meme de me voir car "elle ne croit pas en l amitié homme femme" (je rappelle qu ils ont 10 ans de moins, que ca fait 15 ans que je suis avec mon mari, et que nous avons deux enfants)
du coup quand il me dit qu il ne peut plus repondre a mes messages a cause de ca, je rentre dans une colere noire et fait une crise (c etait il y a deux semaines). je passe des nuits quasi blanches a tourner ca dans ma tete, je ne parviens pas a passer a autre chose alors que c est debile et cercle vicieux comme je suis fatiguee je pleure et ca s aggrave.
debut de semaine, j appelle mon geenraliste et lui dit que j en ai marre du brintellix, que ca fait 9 semaines que ca me fait rien, et je demande a revenir a la sertraline. il accepte. donc la c est parti depuis mardi soir pour une semaine de sertraline 25 puis on passera a la sertraline 50
parallelement j ai deux nuits de merde et a bout, une nuit je prends un xanax 0.25. je m etais toujours juree de ne pas prendre d anxio j ai trop peur de la dependance d etre un zombie de remplacer un mal par un autre..... mais la j en pouvais plus
hier soir je me suis retrouvé face a ce mec, qui est passé voir mon mari. j ai été extremement froide mais j ai eu un debut de crise. ensuite j etais extremement enervee, j ai meme remis la faute sur mon mari de l avoir fait venir alors qu ils sont amis et que je le savais et du coup ca a pas loupé, au bout de 2h je ne dormais pas j ai pris un xanax. apres je me suis endormie sans probleme.

voila ou j en suis aujourd hui. c est un peu le foutoire mon recit car c est tres long et il manque probablement des choses.
je ne sais pas quand la sertraline va "fonctionner" car c est la premiere fois qu elle remplace un autre. j ai peur a cause du xanax de ne plus pouvoir dormir sans le prendre.

3.14R
Messages : 883
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: Journal de bord

Message par 3.14R » 21 juin 2019, 07:05

Bonjour bavmorda,

Ton témoignage se lit bien, mais dit moi, (comme tu dis il manque quelques trucs...) où en es-tu dans tes "stratégies?" pour apprivoiser l'anxiété? En te lisant tel quel, ton message ne montre que ton côté : je fais de l'anxiété, j'ai des symptômes, je prends des médocs.

Si tu as le goût, tu pourrais partager aussi où tu es rendu dans ton combat psychologique contre l'anxiété. Et tes outils physiques, comme la respiration profonde, la relaxation, genre fais tu des trucs spécifiques quand tu sens monter une crise?

Je ne suis spécialiste en rien mais je trouverais intéressant de voir comment tu gères ta problématique.
Parce que la vie, la vie ben c'est parfois sauvage, parfois apprivoisé. Le foutoir et l'ordre. L'amitié et la trahison. L'illusion et la conscience.

Merci d,avoir pris le temps d'écrire une partie de ton parcours
Au plaisir de te lire

bavmorda
Messages : 8
Enregistré le : 14 avr. 2019, 05:59

Re: Journal de bord

Message par bavmorda » 21 juin 2019, 09:21

coucou! merci de m avoir lue et répondu!

alors mes stratégies? la respiration abdominale au maximum. les musiques de detente et relaxation, une application de meditation/mindfullness (Calm en anglais mais je suis bilingue)
bien sur une hygiene de vie au top (pas d alcool pas de tabac pas de drogue mais ca c est tout le temps) moins de sucres rapides, pas de caféine (je prefere le thé toute facon)
pour les diahrees de stress eh bien Tiorfan et LDia (gellules aux plantes) beaucoup d eau
sinon de l hypnose avec ma psy

parfois j ecris, ce qui me passe par la tete.

scotch38
Messages : 258
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Journal de bord

Message par scotch38 » 21 juin 2019, 15:31

Hello, j'ai bien tout lu moi aussi. On a pas mal de points communs.
Je te laisse lire mon "journal de bord" si ça t’intéresse.
J'habite en France aussi, dans le sud-est.

Plein de techniques existent, qui réussissent sur certains, ou non. Tu as déjà posé les bonnes bases.
Il reste à démêler le reste...

Tu sembles avoir trouvé le bon psy. Tu nous parleras de ces séances d'hypnose ? ça m’intéresse.

bavmorda
Messages : 8
Enregistré le : 14 avr. 2019, 05:59

Re: Journal de bord

Message par bavmorda » 22 juin 2019, 07:24

que veux tu savoir a propos de l hypnose? elle m a fait quelques seances, ca fonctionne bien sur moi. la derniere fois j ai eu une seance d EMDR
nous sommes passées d un entretien hebdomadaire a un entretien toutes les deux semaines

aujourd hui c est pas la fete. toujours cette laxophobie dans ma tete, je suis fatiguee pourtant j ai fait une super nuit de 8h. je viens de m endormir 30 min sur mon lit. j ai envie de pas grand chose. je ne suis pas motivee par rien. ce soir c est la kermesse de l ecole de mes enfants. en plus il fait super chaud :(

je me demande quand est ce que la sertraline va commencer a faire effet, j espere que ca ne prendra pas 6 semaines

scotch38
Messages : 258
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Journal de bord

Message par scotch38 » 22 juin 2019, 12:59

je veux savoir si ça fonctionne, l'hypnose. j'ai jamais tenté, jusqu'à récemment, ça me faisait peur mais je commence à y réfléchir.

Un anti dépresseur met 3 semaines à agir. Je prends Sertraline depuis le 30 avril et ça n'agit pas comme la fluoxétine ou la paroxétine, dans mon cas.

bavmorda
Messages : 8
Enregistré le : 14 avr. 2019, 05:59

Re: Journal de bord

Message par bavmorda » 24 juin 2019, 11:08

en fait l hypnose peut fonctionner sur tout le monde mais tout dépend de comment tu es receptif
sur moi en tous cas ca fonctionne tres bien
après j ai envie de te dire essaye tu n as rien a y perdre au pire ca ne te fera rien
ce soir je prends mon dernier sertraline 25 et je passe a 50

scotch38
Messages : 258
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Journal de bord

Message par scotch38 » 24 juin 2019, 11:59

Tu sais ce qui me dérange ? C'est qu'il y a de plus en plus de généralistes ou de personnes qui n'ont qu'une petite formation qui font de l'hypnose, maintenant. J'ai du mal à croire que c'est sérieux et profond.
;)
le seul en qui j'aurais confiance habite à 500 km. ca fait loin (et cher !) la séance.
Il offre des séances par le biais de vidéos gratuites.
https://www.youtube.com/channel/UCnHD2D ... RXrglyKcjA

Darkash
Messages : 67
Enregistré le : 15 oct. 2018, 16:20

Re: Journal de bord

Message par Darkash » 24 juin 2019, 22:34

Oufff l'hypnose lol.

J'ai essayé ça une fois. Après les 5 première minutes j'ai entendu un bruit de page qui se tournait. J'ai ouvert un œil et j'ai vu que mon psy lisait. Lol Un beau texte sûrement pris sur Google. J'ai décroché assez vite. Bien que je dois dire que ça n'a pas l'air de fonctionner sur moi. J'essayais pourtant avant ce son. Mais bon... méfier vous!
Kicking butts :lol:

scotch38
Messages : 258
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Journal de bord

Message par scotch38 » 25 juin 2019, 14:30

:lol: :lol:

tu aurais du lui dire 2-3 mots, à ce "médecin" ! ça m'insupporte des gens comme ça.

Répondre