Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 28 sept. 2019, 10:43

Bonjour à tous :)

Je suis nouveau sur ce blog, et j'espère par ce texte trouver quelqu'un qui peut-être vis le même type de trouble que moi. Je m'excuse à l'avance pour les fautes d'orthographes, je préfère découler mes pensées et ne pas m'arrêter dans l'écriture de ce texte.

Je suis un jeune homme de 22 ans, 220 livres, 6 pied 2 pouce (beau garcon) étudiant de 4ième année à l'université. Je suis quelqu'un de drôle, avec beaucoup de succès dans ses études, qui est en couple depuis 4 ans et qui, avant décembre 2018, mordait dans tout les petits bonheurs de la vie. C'est simple, j'avais peur de vieillir trop vite à un certain moment de ma vie tellement j'étais sur un nuage de bonheur.

Cependant, j'ai toujours été une personne anxieuse. À 7 ans, j'ai eu de l'anxiété de séparation, à 13 ans la peur d'avoir le sida, à 16 ans le même trouble d'on je vais vous parler plus loin, et pendant 2 ans de l'âge de 18 à 20 ans, la peur de toujours être en amour avec mon ex.

Bref, malgré ces problèmes, je vivais ma vie, et j'étais parfaitement heureux ! Cependant, cela a chavirer en décembre 2018. Je travaille comme étudiant dans un grand bureau d'avocat à MTL et durant une soirée de spectacle offert par le bureau, une idée m'est venu : Et si je n'étais pas fait pour ce travail, et si ce monde professionnel n'était pas réellement ma voie ?

J'ai finis ma soirée avec un peu d'anxiété (sentiment que je connais assez bien) avant de rentrer chez moi me coucher. Mais au moment de m'endormir, j'ai eu la sensation de faire une crise cardiaque. J'ai rapidement réalisé que je ne faisais qu'une simple crise de panique que j'ai maitrisé assez vite, et je suis retourner me coucher. Cependant, ce sentiment de stress et de tension est resté durant plusieurs jours, et j'étais angoissé sans savoir pourquoi. C'est a ce moment que j'ai eu peur de retomber dans ma séquence d'anxiété que j'ai vécu à l'âge de 16 ans, soit la peur d'être un suicidaire, et qu'un jour je mette fin à mes jours.

Mon trouble se manifeste de plusieurs façon, et je ne pourrais pas dans ce texte d'écrire de mille et une facon mon trouble. En gros, je vis beaucoup d'angoisse dans mes journées, et face à cette angoisse, j'ai peur qu'un jour je réalise que cette angoisse est intolérable, et que je décide de mettre fin à mes jours. De plus, tous sujet qui concerne le suicide me mets extrêmement mal a l'aise et me fait angoisser. Par exemple, j'ai vu des textes sur ce blogue de personne qui ont souffert D'anxiété suite au suicide de leur frère ou soeur. Pour moi, ce genre de phrase me donne des frissons et me fait angoissé et me rends extrêmement pas bien en dedans. Autre exemple, dès que je vois un article sur le suicide d'un journal ou d'une autre page sur facebook, je dois masquer la publication, et je vais angoisser sur le fait par la suite. Hier matin, un collègue au bureau m'expliquait que son frère pompier à décrocher une jeune pendue de son garde-robe. Pour moi, ce genre d'information ma complètement rendu mal à l'aise, inconfortable, et j'ai pensée à ca toute la journée.... est-ce que cela pourrait m'arriver ? Est-ce que ce que je vis en ce moment ne serais pas une envie caché de mettre fin à mes jours ? Pour moi, c'est stupide, car je sais que si je ne vivais pas avec ce trouble, je serais la personne la plus heureuse de la planète.

Mon trouble se manifeste aussi dans mon sommeil et est probablement ce qui provoque certaine de mes mauvaises séquences. Je rêve énormément la nuit à des milliers de choses différentes, mais des fois viens le sujet dans mes rêves de la détresse pyschologique, de la possibilité qu'un jour, je sois au bout du rouleau, etc. Ce genre de chose m'angoisse énormément et cela me prend du temps le matin pour me remettre de mes rêves. En gros, dès que je suis dans une mauvaise phase, j'ai peur que ce sentiment de souffrance psychologique m'amène peut être un jour à m'enlever la vie: et c'ESt ma plus grande peur.

Certain d'entre vous sur le sujet de ce thème vont peut être s'inquiéter et me conseiller des ressources comme SOS suicide - ne le faite pas, car la lecture de vos inquiétudes vos probablement juste me faire stresser encore plus, et voir qu'en réalité, peut être que mes peurs pourrait se matérialiser.

Je me suis pris en mains en mai dernier. Je consulte un psychologue, qui fait de la thérapide dynamique. Celui-ci m'a indiqué que sur une échelle de 1 à 10, où 10 était un grand risque suicidiaire, j'étais à 0, et il m'a indiqué que les gens ne se suicidait pas simplement pour la souffrance psychologique, mais bien car ils n'avaient plus de raison de vivre. Cela m'a beaucoup aidé, et m'aide encore ajd.

En août dernier, j'ai rencontré le psychiatre privé (rencontre de 2h30, un luxe ! en plus gratuit) de mon frère (qui souffre d'un TAG et TOC, car il avait peur que mon père le tue). Celui-ci ma diagnostiqué un trouble obsessionnel sans compulsion. Quand je lui ait demandé si je représentais un risque face à ma crainte du suicide, il m'a répondu : "est-ce que j'ai l'air d'être inqiuet pour toi ?", en me répondant qu'il en a traité des clients suicidaires, et que je n'étais vraiement pas un risque à ses yeux. Ca fait mtn donc 2 médecins et 3 psycholoques qui ne sont pas inquies sur moi à ce sujet. Pour preuve, le psychiatre veut juste me revoir en suivie à la fin novembre, alors que pour mon frère celui-ci le suivait au semaines.

Depuis le début de mon trouble, c'est vraiment une forme de cycle. Par exemple, je vis une semaine plus difficile ou des fois je suis sur le point de craquer de larmes tellement l'angoisse est insupportable, et la semaine après je suis bien correct et je vis ma vie à fond et je suis heureux.

Celui-ci ma prescrit du Citalopram 10 mg. Je le prends mtn depuis 19 jours. Je viens de vivre une séquence extraordinaire mes 3 dernières semaines, mais j'ai fait une petite rechute dernièrement, ce qui me fait douter de l'efficacité de mes AD et m'a fait demandé si je n'ai pas juste vécu un effet placebo. J'ai un peu peur puisque j'ai peur qu'un jour, aucune solution ne s'offre à moi. Cest stupide car concrètement, je vois bien que depuis les 10 mois que je vis ce trouble, je vais de mieux en mieux.

Mercredi j'ai rencontré un docteur qui offre une thérapie cognitivo-comportementale - je vais donc commencer dans quelques semaines cette thérapie, et j'espère vraiment que cela va entrainer une amélioration.

J'écris ajd pour voir si des personnes vivent un trouble qui est semblable, car je trouve le sujet de ma crainte vraiement angoissant et je serais tellement heureux de réaliser que quelq'un d'autre à les mêmes craintes que moi. J'espère avoir aussi un message d'espoir, car moi j'y crois qu'un jour, je vais regarder en arrière et me dire que cette expérience m'a fait grandir.

Désolé pour le long texte, ca devait sortir ! Merci de vos réponse, et bon weekend les chums

scotch38
Messages : 331
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par scotch38 » 28 sept. 2019, 14:59

Je ne sais pas si je suis un chum mais je compte bien passer un bon week-end quand meme :lol:

Alors première chose qui me vient à l'esprit : tu es NOR-MAL
Juste très angoissé.
J'ai les mêmes craintes, je me demande parfois "jusqu'où je vais tenir sans me foutre par la fenêtre ?"
Moi aussi, lire un article ou entendre parler de suicide me met affreusement mal à l'aise.

En fait, tous les angoissés ont la même peur, au final : la mort. C'est ce qui nous fait le plus peur.

Alors rassure-toi, tu tiendras bon, l’être humain a de multiples ressources et tu en as des centaines au fond de toi.

La TCC va t'aider à ne plus interpréter ces pensées comme quelque chose de réel. Parce que c'est ton interprétation de la pensée qui te fait peur.. Oui ?

zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 28 sept. 2019, 15:25

Wow !

Je crois que tu es la première personne qui m'indique avoir le même type de pensées que moi. Honnêtement, c'est très très rassurant, et juste pour cela tu mérites le titre de chum :lol:

En effet, ce qui me fait souffrir en réalité est l'interprétation que je donne à mes pensées. Lorsque je suis confronté à un article par exemple sur le suicide, je me demande si moi aussi ca ne m'arrivera pas un jour, et je donne hautement d,importance à ces pensées, comme si j'étais en réalité en risque suicidaire. En lui donnant de l'importance, je solidifie mon sentiment de souffrance psychologique, je solidifie ma crainte, etc. Un foutu cercle vicieux quoi !

Tu as donc raison Scotch, j'ai bien hâte de voir où la TCC va me mener. Plus jeune, j'ai réussi à ne plus interpréter cette peur comme réelle de mon propre gré. Avec de l'aide, je devrais y parvenir encore une fois non ? C'est que logique.

scotch38
Messages : 331
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par scotch38 » 29 sept. 2019, 15:08

Je crois que tu es la première personne qui m'indique avoir le même type de pensées que moi.
J'en ai mêmes d'autres, toutes aussi gênantes et/ou culpabilisantes. ;)

Bien sur que tu vas y parvenir. Le travail en TCC sert à cela.

Une question : sincèrement, au fond de toi, est-ce que tu penses être suicidaire ? Est-ce que tu penses passer à l'acte ?
Je suis certaine que non. Alors fais toi confiance plutôt qu'à ces satanées pensées qu'on se demande d'où elles sortent pour nous pourrir la vie comme ça.

zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 13 oct. 2019, 09:39

Resalut :)

Tu as raison, au fond de moi, je réalise bien que ne suis pas suicidaire. À chaque fois que je vais mal, je me dis que la seule chose qui me sépare du bonheur, c'est ma condition présente, et je me dis à quel point je serais heureux si je ne souffrais pas d'anxiété.

Mon psychologue m'a expliqué il y a quelques semaines le fait suivant; il m'a indiqué que les gens qui se suicide sont des personnes qui non seulement souffre énormément, mais qui aussi n'ont plus aucune raison de vivre. Ce sont des personnes n'ayant rien qui les rattache à la vie. De ma part, malgré ma souffrance qui peut être importante, tout plein de chose me rattache à la vie, et tout les professionnels que j'ai rencontré ne sont pas inquiet pour moi. Il a même finalisé notre rencontre en m'indiquant qu'il a travaillé avec énormément de suicidaires dans sa carrière, et que heureusement pour lui il n'a jamais perdu un de ses clients.

Je viens de passer un superbe 2 semaines depuis mon dernier message. Je me sentais parfaitement bien, je vivais mes activités, j'avais hâte a plein de chose, et tout était normal dans ma préparation pour mes examens.

Cependant, je me suis réveillé ce matin et rien n'allait. J'ai rêvé toute la nuit à une sensation d'angoisse, je me suis réveillé complètement angoissé et désespéré. J'ai peur de cette sensation, car c'est fou comment je me sens quelques fois vide d'espoir et sans possibilité de rémission. Après 1 mois à 10 MG de cipralex, je me demande si l'AD fait effet ou si je ne suis tout simplement pas le type de personne qui réagis aux médicaments. Je me demande si je ne suis pas en réalité dépressif, car j'avais le sentiment ce matin qu'un détraqueur (belle référence à Harry Potter) à sucé tout espoir et espérance de mon corps.

Bon, au moins ca a pris seulement une heure de ma matinée, je me sens pas parfait, mais je peux recommencer à étudier ce matin. Cest fou car même quand je vais bien, je suis incapable de me remémorer le sentiment de détresse que je vis lorsque je vais moins bien et je le banalise. Une fois dedans par contre, c'est la qu'on réalise a quel point ce sentiment la est épouventable et insoutenable.

Peut importe, je garde espoir !

scotch38
Messages : 331
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par scotch38 » 13 oct. 2019, 14:02

Je viens de passer un superbe 2 semaines depuis mon dernier message. Je me sentais parfaitement bien, je vivais mes activités, j'avais hâte a plein de chose, et tout était normal dans ma préparation pour mes examens
Quand ça ne va pas, pense à ces moments là. Qui reviendront et se multiplieront.
J'ai peur de cette sensation, car c'est fou comment je me sens quelques fois vide d'espoir et sans possibilité de rémission. Après 1 mois à 10 MG de cipralex, je me demande si l'AD fait effet ou si je ne suis tout simplement pas le type de personne qui réagis aux médicaments. Je me demande si je ne suis pas en réalité dépressif.
J'ai les mêmes pensées, celles dues au doute.
Quand je vais bien, je suis incapable de me remémorer le sentiment de détresse que je vis lorsque je vais moins bien et je le banalise.
Pour moi c'est le contraire. Jamais je n'oublie à quel point c'est souffrant et à quel point j'ai souffert. ça me permet d'apprécier chaque moment, chaque seconde quand je vais bien, j'aspire comme une affamée les petits bonheurs, comme le soleil, une odeur de parfum, un sourire...

zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 14 oct. 2019, 16:59

Je réalise que au fond, j'ai comme en réalité depuis la dernière année trois types de séquences :

1. La séquence ou tout va bien : Je suis capable de faire mes activités, je n'ai pas de problèmes, et j'ai a peine quelques pensées intrusives dans la journée, et rien de plus.

2. Séquence moyenne : Je rêve la nuit, des fois je tombe angoissé dans ma journée et je suis plus fatigué et moins volubile. Je suis beaucoup plus pensif et je me laisse allé dans mes craintes. Cependant, je suis fonctionnel.

3. Mauvaise séquence : J'ai dans mes journée des moments où l'angoisse est insoutenable et je vis avec un constant sentiment de stress et d'angoisse au fond de moi. Heureusement, cela dure par toute la journée, et cette mauvaise séquence dure en moyenne 3-5 jours. Je réussi tout de même à faire mes activités. Quand le sentiment est dans son pic, la sensation est affreuse, cest vrm la sensation de détresse psychologique épouventable. Je me demande si je suis le seul a sentir sa et si cest normal en quelque sorte que sa puisse se faire ressentir.

Pour vrai, des fois je me demande si je susi le seul a autant souffrir de mes séquences au point 3. Pour les gens qui sont médicamenté, est-ce que on sens quelque chose quand le médicament commence à faire effet ? est-ce que vous sentiez que le médicament a un certain point ne fonctionnait pas et, avec l'augmentation de la dose, cela a commencé à faire effet ? Je suis curieux.

zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 14 oct. 2019, 17:04

J'en rajoute !

Avez-vous le sentiment quelque fois que vous avez fait énormément de progrès, que tout va bien, vous êtes extrêmement positif, et la soudainement vous retombez dans une mauvaise séquences qui s'apparente drôlement à vos premières angoisses du début de vos rechutes ?

Des fois, dans mes mauvaises séquences, j'ai limpression de revivre mes sentiments d'angoisse et de souffrance du début de mon trouble, comme si je n'avais fait aucun progrès, et ca minquiete d'autant plus de voir que je suis capable de retomber, et de voir que peut être je nai pas avancé du tout dans ma rémission.

Est-ce déja arrivé a quelqu'un davoir ce sentiment la ?

scotch38
Messages : 331
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par scotch38 » 16 oct. 2019, 09:25

Si ça peut te "rassurer", je suis dans ce que tu appelles la phase 3 depuis plus d'un an.
:cry:
Cependant j'assure mon travail, un peu de sport mais je limite mes sorties.

j'ai déjà vécu ça par le passé, avant de prendre des anti-dépresseurs. Or, là, depuis la rechute, l'AD ne fonctionne pas.

zythum
Messages : 9
Enregistré le : 08 août 2019, 20:42

Re: Nouveau - Ma situation - Pensées intrusives sur le suicide

Message par zythum » 19 oct. 2019, 23:16

WoW scotch ! Impressionnant de voir que tu vis dans l’an phase 3 depuis 1 ans... ça doit pas être facile à vivre.

Moi quand ça va mal c’est vrm des séquences dans la journée... je m’inquiète du sentiment que je ressens et je deviens super angoissé et ça me donne une sorte de ma de vivre ... ce sentiment par la suite augmente mon angoisse et ainsi de suite .... fou comme c’est un cercle vicieux.

Je reste positif cependant car je sais que je finis toujours par retrouver un état normal. De plus tu a l’air de dire que tu as trouvé un médicament qui ta déjà fait bien vivre ? Je suis à 10 mg de cipralex en ce moment, j’espère qu’en montant à 20 mg ou en changeant de médicament , je trouverai qq chose qui agiras comme il le faut.

Merci Scotch pour tes réponses, elles font du bien l’orque je vais moins bien :)

Répondre