Mon trouble à moi - mon journal à moi

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
scotch38
Messages : 263
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par scotch38 » 06 août 2018, 14:12

Ho ho, l'alcool, un sujet dont il faudrait qu'on parle ....
Moi j'ai eu un père alcoolo, on a vécu dans l'angoisse permanente, il gueulait sans arrêt.
Pas bu une goutte d'alcool pendant plus de 30 ans, à cause (grâce ??) à l'anxiété.
Et puis j'ai commencé à aller bien, mieux, vachement mieux, et à sortir, à m'amuser, à picoler 1 verre, puis 2, à etre légère et enfin LIBRE.
Bonjour le revers de la médaille, car si au début c'était la liberté, plusieurs mois plus tard, le lendemain, comme tu dis si bien Virgule, bonjour la culpabilité.
Au final, d'après mon analyse, l'alcool détruit les effets de l’anti-dépresseur et fait l'effet inverse. Donc, rechute.
Plusieurs mois que je ne sors plus faire la fête, mes amies sont déçues parce que j'étais (je suis) une meneuse.

Le dernier apéro que j'ai fait remonte très exactement au lundi 7 mai. Avec mon fils ainé on est des fêtards.
Vacances en Italie avec sa petite famille et la mienne. Le trajet (500 km) + l'apéro + le manque de repères + une nuit blanche + le lendemain, encore 200 km pour aller visiter Venise alors que je n'étais pas bien depuis plusieurs mois = malaise. Tombée dans les pommes à cause de l'angoisse, trop forte.
Plus une goutte d'alcool pour moi depuis.

Alors Virgule, comme je te comprends !

PS : étant française, je ne comprends pas toutes vos expressions. Que veux dire : "je file tout croche" ?

Ouena
Messages : 1784
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Ouena » 06 août 2018, 14:25

"filer tout croche" est difficile à traduire, en gros ça veut dire se sentir mal à l'intérieur.

C'est une bonne méthode, ne pas en avoir à la maison, c'est ce que je fais avec les aliments déclencheurs de compulsion alimentaires.

Mais c'est sûr que quand ça va aller mieux, ça va être plus facile d'éviter l'alcool, en attendant ne sois pas trop dure avec toi-même, tu as tombé, tu te relève tranquillement un jour à la fois. Je te souhaite le bon ajustement de médication et un peu beaucoup de patience.

Virgule
Messages : 261
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Virgule » 11 août 2018, 14:26

Je n'y arrive pas.
Je n'arrive pas à me reposer; je suis essentiellement dans le même état qu'avant mes vacances: fatigué, apte aux crises d'angoisse, déprimé, fatigué rapidement si je sors.
Je n'arrive pas à prendre le dessus sur mon anxiété et ma dépression.
Je n'arrive pas à me sentir mieux après mes visites chez la psy; on dirait que je fais que brasser la vase du fond et ça s'embrouille.
Et je ne sais pas si j'arriverai à retourner travailler après mes vacances. Certes il reste encore deux semaines, mais j'ignore comment la batterie sera rechargée d'ici là.
J'ai aussi toute mon insatisfaction et ma sensation de vide dans ma vie professionnelle et personnelle à affronter, trouver la meilleure option sans dommages collatéraux, mais des décisions difficiles sont à prévoir.
Mais je suis fatigué, et souvent triste.
C'est peut-être le changement de médication, mais ce n'est qu'un facteur, et non la cause.

Ouena
Messages : 1784
Enregistré le : 23 juin 2014, 10:12

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Ouena » 11 août 2018, 22:22

Ouin ça va pas, tu dis que tu auras peut-être des décisions difficiles à prendre, peux-tu nous en parler un peu plus? Peut-être ça va aller mieux après?

Fidéline
Messages : 33
Enregistré le : 15 août 2018, 03:34

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Fidéline » 17 août 2018, 06:11

Voilà ! Je viens de lire tout ton journal que tu as débuté en 2016, je l'ai commencé hier. (Je suis nouvelle sur "Revivre")

Je dois t'avouer qu'hier ça m'a beaucoup aidé de te lire parce qu'on a vu une évolution suite à tes écrits réguliers. Et ça m'a fait du bien de voir que c'est normal de ne pas toujours s'en sortir, de galérer même après 2ans de lutte.
J'ai 16ans, ça fait des années que je suis angoissée, j'ai toujours su passer au-dessus sans jamais trop y penser, et puis depuis deux mois je sais que je suis sujet au TAG.

Non, il me faut pas 6mois pour me diagnostiquer cette maladie, c'est un fait réel et je la ressens. D'ailleurs, aucun médecin ni psychiatre ne m'a confirmé que c'était ça. Mais je le sais, car je vis l'angoisse jour pour jour, je suis en dépression nerveuse. Beaucoup de facteurs entrent en compte, mais je veux juste aller mieux, oublier cette impasse que je vis, avancer et oublier les facteurs qui m'ont plongés dans ce fardeau.
Crise d'angoisse, crise de panique tous les jours, sensation continuelle d'étouffer, d'avoir une maladie grave.. pleurer pour en vomir, vomir me dit que je vais mourir d'un infarctus tellement j'en souffre et que j'ai mal à la poitrine et au dos. Bref, c'est un cercle vicieux, tu connais bien ça..

Avoir peur de la peur, c'est la maladie la plus incurable que je connais dans ma vie. J'aurais aimé qu'on me dise que j'ai une vraie maladie et me passer de cette anxiété généralisée. Aujourd'hui je ne sais pas comment m'en sortir, et je rêve d'être tranquille, de revivre.
De plus, je fais souffrir mon entourage qui me soutient, mais qui ne comprend pas la souffrance que j'éprouve, le besoin de réconfort et d'assurance.
Tous les jours je lutte pour ne pas appeler les urgences tellement j'ai peur d'avoir quelque chose de grave suite à mes multiples symptômes, tous les jours je rêve qu'on me prenne en charge, qu'on me donne LA solution. Je sais que ça ne se fera pas, c'est pas comme ça que ça marche et je le sais bien.

Je suis fatiguée, irritée, j'ai le sentiment d'être un zombie.
J'attends de tes nouvelles Virgule, passer de 2016 à aujourd'hui ça fait bizarre de me dire que tu es toujours d'actualité. Ça fait plaisir, et je souhaite que tu t'en sorte ! Vraiment.. et tu vas t'en sortir, on va s'en sortir, j'avoue que j'ai du mal à croire en mes propres paroles, mais il faut y croire.
J'en peux plus.. un moment je commence à positiver et à vouloir reprendre ma vie en main, et l'instant d'après tout me démoralisé, c'est incontrôlable.
Bonne chance Virgule, et merci pour ton témoignage que tu as continuer d'écrire, c'est une grande épreuve.

Virgule
Messages : 261
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Virgule » 17 août 2018, 14:06

Bonjour Fidéline
Je suis content de savoir que mon témoignage puisse t'aider d'une quelconque manière. C'est effectivement une épreuve. Mais nous ne sommes pas seuls. Ni à souffrir, ni à comprendre cette souffrance. Et c'est ce que j'ai découvert, c'est ce que j'ai appris à faire, à en parler.

Je n'ai pas de solution pour toi, malheureusement, en ayant très peu pour moi-même en partant, mais je te suggère d'aller voir en psychologie ou un travailleur social. Tu sembles t'acharner pour avoir une définition, une explication médicale physique, mais ça semble être plus large et plus invisible que cela. N'hésite pas à consulter. Et à accepter ta situation et les solutions que te seront proposées.

De mon côté, le choix difficile à faire est principalement pour un arrêt de travail potentiel. Après trois semaines de vacances, ne je prend toujours pas le dessus sur cette dépression et l'anxiété qui la remplace quand elle s'efface. Mais c'est dur d'accepter, de piler sur son orgueil et d'avouer que ça ne va pas aussi bien qu'on le croit pour retourner travailler. Car je sais pertinement, même si je suis dans le déni la moitié du temps, qu'au bout d'un mois de travail, je vais retourner dans le même pattern et la rechute va se dessiner rapidement. Et ça viendra plus difficile de se relever.

Ce n'est pas fait encore, mais les démarches sont en cours. J'en tremble juste de l'écrire. Et j'ai retombé dans l'alcool deux fois (bravo mon grand!!). La deuxième fois j'ai pleuré comme un petit garçon de 6 ans devant tout mon désarroi...

Je dois redéfinir mes valeurs, mes repères, mes capacités et mes objectifs. C'est ça la crise de 45-50 ans? Bordel...

Virgule
Messages : 261
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Virgule » 22 août 2018, 08:02

Un peu plus calme maintenant. Je fais des siestes de une à deux heures par jour. Mes nuits sont en dent de scie. Je manque de motivation et d'énergie le jour.
Je suis toujours incapable de savoir ce que je veux. Et si l'arrêt de travail est une bonne décision. On me propose un emploi intéressant mais complètement en dehors de ma zone de confort, pour ajouter au lot.

Virgule
Messages : 261
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Virgule » 24 août 2018, 10:01

Dans la série "Je suis une maudite tête de cochon", je crois (aujourd'hui, ça change à tous les jours...) que je ne suis pas malade, je suis juste fatigué. Je vais me reposer une semaine de plus et je serai prêt à retourner travailler. Il ne faut juste pas que ce soit dans les mêmes conditions et à la même intensité. Donc pas besoin d'arrêt de travail!

Mais... ça ressemble étrangement à l'automne 2016.

Le problème est toute la perception de cet arrêt. Je vais passer pour un profiteur, un paresseux, pour quelqu'un qui ne veut juste pas retourner travailler. Et si les gens me voit aujourd'hui, à cette heure-ci, ils vont dire que j'ai l'air en forme, qu'il n'y a pas de raison à prolonger mes vacances et que je veux juste surfer sur les avantages de la compagnie.

Et pendant cet arrêt, qu'est-ce que je ferais? Comment m'occuper, me gérer? Je sais que plusieurs d'entre vous l'ont fait. Comment avez-vous passé au travers??

Pour le moment, il me reste une semaine, je vais peut-être repartir seul en camping/promenade, dans le bas du Fleuve, peut-être jusqu'en Gaspésie. J'ai besoin de revoir le fleuve. On dirait que je ne fais que retarder mon introspection, mon repos, mon questionnement sur ce que je veux, ce que j'ai besoin. :roll:

Troisième semaine au Cipralex, full dose depuis lundi. Ça va. Très fatigué, irritable, inquiet.Mais je pense que ça s'atténue, très très tranquillement. Enfin, je pense.

Fidéline
Messages : 33
Enregistré le : 15 août 2018, 03:34

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Fidéline » 24 août 2018, 16:28

Continue à te battre Virgule, tu n'es pas loin de la victoire 😊

Virgule
Messages : 261
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon TAG à moi - tentative d'un journal

Message par Virgule » 24 août 2018, 17:46

Je n'ai plus d'énergie, Fidéline, et très peu de motivation. Je stagne. Je suis incapable de me planifier une petite escapade que je voulais tant dans mes vacances. Je suis amorti, lourd, neutre, sans but ni concentration. Vide.

Répondre