Mon trouble à moi - mon journal à moi

Trouble panique - Trouble d'anxiété généralisée - Trouble obsessionnel-compulsif - Phobie sociale - Trouble de stress post-traumatique - Phobie spécifique
scotch38
Messages : 331
Enregistré le : 14 mai 2018, 05:12
Localisation : Grenoble, France

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par scotch38 » 01 nov. 2019, 13:12

Au moins tu sauras pourquoi tu angoisses !! :lol:

Virgule
Messages : 271
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 07 nov. 2019, 11:11

So far, so good, comme ils disent...

Vivre libérée?
Messages : 18
Enregistré le : 01 avr. 2019, 12:35

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Vivre libérée? » 08 nov. 2019, 11:47

You rock man !
Et n’oublies pas, prends son de toi 8-)

Virgule
Messages : 271
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 20 nov. 2019, 08:51

Au final, ça s'est bien passé. Un peu d'anxiété par moment, surtout lorsque je me suis ramassé seul parce que ma collègue n'avait pas un visa valide, mais sommes toute, un succès je crois.
Encore quelques difficultés lorsque je suis confronté à un échec, des problèmes ou une mauvaise critique. Ce n'est plus vraiment l'aspect anxiété qui embarque, mais plutôt le côté dépressif.
J'ai demandé d'ailleurs que ma dose soit corrigé à 125mg pour un moment, question de comparer. Ce n'est pas l'idéal, mais si c'est ce qu'il me faut...

Virgule
Messages : 271
Enregistré le : 14 août 2016, 11:40

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Virgule » 20 nov. 2019, 18:49

Et je retombe.
Angoisse sur le peu d'impact et d'importance de mon travail, mes occasions manquées, le temps qui passe, mes inactions, la culpabilité qui vient avec et mon incapacité à agir.
Et pouf, en si peu de temps.
Merde.

Vivre libérée?
Messages : 18
Enregistré le : 01 avr. 2019, 12:35

Re: Mon trouble à moi - mon journal à moi

Message par Vivre libérée? » 20 nov. 2019, 23:44

Cher Virgule,

Je voulais prendre le pseudo de Point-Virgule (mais ça n’a pas fonctionné) car je crois que ces épisodes de dépression devraient être pris comme des points-virgules dans notre vie. Je crois que le down que tu vis est le résultat de toute l’énergie, autant mentale que physique de tes récents voyages et ces nombreux défis auxquels tu as su faire face avec brio. Tu as raison d’être fier, mais je crois que si l’Égo te tape sur la tête, c’est à cause de l’épuisement face à tout ce stress accumulé. Je te comprends tellement. Mon discours intérieur me fait vivre des montagnes russes et bien qu’en apparence je vais mieux, je réalise que le l’Égo est toujours prêt à me dévaluer, comme s’il fallait être en compétition avec sois-même. Ça n’a pas de maudit bon sens :twisted:

Moi, je suis convaincue que si tu te tapais sur la cuisse en te disant que tu vas bien, et même beaucoup mieux que l’an dernier à la même époque, tu relaxerais un peu plus. Tu as découvert une fissure dans ton armure, et quoi que tu fasses pour te guérir, tu auras cette cicatrice qui te rappelle que tu peux devenir aussi performant qu’avant. Mais tu devras t’y prendre autrement. Je ne veux pas te sembler directive, c’est plutôt la façon que je me vois. Je ne veux pas me définir comme une personne dépressive avec un trouble d’anxiété généralisée, mais plutôt me redéfinir avec plus d’indulgence, plus d’écoute face aux éléments déclencheurs de stress ou pensées intrusives. J’en suis à me développer des outils pour mieux affronter ma vie.

Écoute de la musique, lis un bon roman policier, mange de la crème glacée ou vas te faire masser. Dorlotes-toi.

Stay tuned

Répondre