Dysmorphophobie

Adolescent(e)s atteint(e)s de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Répondre
Avatar du membre
blanche3
Messages : 5
Enregistré le : 29 juin 2018, 16:39

Dysmorphophobie

Message par blanche3 » 19 juil. 2018, 09:24

Je ne savais pas trop dans quelle section écrire mon topic (dépression, anxiété... je suis concerné par tout ça à la fois) , alors je le poste ici parce que j'ai 16 ans. Voilà ça fait 2 ans à peu près que je souffre d'anxiété et de dépression, et c'est allé en empirant. Avant ça j'ai eu une période de phobie sociale, mais je ne focalisais pas du tout sur mon physique. J'ai commencé à complexer sur mes oreilles, ce qui m'a fait un grand choc et c'est là que ma névrose et ma phobie a commencé. J'intériorise alors le problème et j'ai honte d'en parler, jusqu'à ce que je demande l'avis de ma famille à ce sujet, qui veut me rassurer en disant que mes oreilles sont normales et que tout va bien. Je doute de leur honnêteté et continue à focaliser sur mon problème, qui ensuite se déplace d'une partie du corps à une autre (un coup c'est mon nez qui est trop grand, un coup c'est mes sourcils, mes dents, mon cou trop long, mon physique pas assez musclé... etc.) Mis à part ça j'avais déjà eu une phobie de devenir stérile pendant un moment, ce qui bien entendu n'a rien à voir avec ma dysmorphophobie actuelle. J'ai consulté plusieurs psys qui ont travaillé sur le relationnel, mais maintenant je commence un traitement médicamenteux (antidépresseurs et anxyolitiques) qui n'a pas d'effet incroyable pour le moment. Je vais bientôt commencer une psychothérapie avec un psychiatre, car je recherche vraiment un traitement médical. Ma situation est un enfer pour le moment, je vais compulsivement me regarder (me scruter serait plus exact) dans un miroir pour essayer de me rassurer, ce qui marche rarement. Quand je me regarde trop longtemps, je trouve toujours que quelque chose ne va pas, mon cerveau trouve le moyen de me juger négativement sur mon apparence, ce qui vous imaginez bien est ultra déprimant, obsédant et insupportable. J'ai vraiment l'impression de ne plus contrôler mes pensées, irrationnelles et chaotiques, dès que j'essaye un peu de m'évader et de penser à des trucs positifs, ça sonne faux et la névrose revient.
Bref, je suis dysmorphophobe et je recherche du soutien, j'arrive à en parler à mes proches, ma famille, et pour mes quelques amis c'est assez compliqué. Ici sur ce forum je me sens plus libre de vider mon sac. Désolé pour le (léger) pavé, merci d'avoir tout lu, et n'hésitez pas si vous avez des conseils ou des questions. C'est thérapique aussi de partager avec des gens qui ont des problèmes similaires, en tout cas ça ne fait pas de mal ;)
J'aime parler... sur Internet

Totoro
Messages : 5
Enregistré le : 09 juil. 2018, 16:00

Re: Dysmorphophobie

Message par Totoro » 20 juil. 2018, 09:04

Re-bonjour :)
Ca doit être compliqué de gérer tout ça...
Tu as conscience de tes problèmes, tu n'es pas dans le déni, c'est déjà quelque chose de positif, tu sais ce qui ne va pas (même si évidemment ça n'avance pas à grand chose dans les faits...). Puis tu as vu plusieurs professionnels, c'est déjà ça aussi, tu as entamé une démarche pour aller mieux (sans doute parce que tu n'avais pas le choix...), donc c'est un peu comme si tu avais la possibilité de reprendre le contrôle peu à peu sur certains points de ta vie, à défaut d'être guéri.
Pour ta dysmorphophobie, je ne sais pas quoi te dire, mais je pense que si tu fais des "activités" qui te plaisent (sans te prendre la tête), ça pourra un peu détourner ton attention de tous tes problèmes, au moins pour te donner l'occasion d'avoir un peu de répit.
Peut-être que tu pourrais noter tes pensées chaotiques sur un carnet, c'est ce que je fais, comme ça tu pourrais en quelque sorte t'habituer à elles, et essayer d'y remettre un peu d'ordre quand ton esprit s'emballe.
J'espère que tu pourras trouver le moyen d'aller mieux en tous cas :)

Avatar du membre
blanche3
Messages : 5
Enregistré le : 29 juin 2018, 16:39

Re: Dysmorphophobie

Message par blanche3 » 21 juil. 2018, 06:37

Merci de ta réponse :)
Noter mes pensées sur un cahier j'ai déjà essayé mais déjà que c'est difficile d'avoir ces pensées les écrire je trouve ça encore plus difficile malheureusement...
Là je me sens un peu entre deux eaux je pense que m'occuper un peu me fera du bien
J'aime parler... sur Internet

Chloey90
Messages : 2
Enregistré le : 03 août 2018, 16:41

Re: Dysmorphophobie

Message par Chloey90 » 03 août 2018, 16:58

Bonjour,
Contente de trouver une discussion qui ne date pas trop.
Je suis une femme de 28 ans, et je viens juste de réaliser aujourd’hui que je suis atteinte de dysmorphophobie. C est un peu un choc car c est classé dans les pathologies psychiatriques quand même :/
En fait je pensais être juste obsédée par mon nez, mais cela a pris des proportions bien trop importantes pour que ce soit juste une simple obsession..
Je vais tenter de résumer.
Depuis la maternelle je ne me trouve pas jolie, cela s est poursuivi en primaire, et au collège ça a été horrible. Un nez énorme (pour le coup très disproportionné mais ça c était pas dans ma tête), acné, appareil dentaire.. ça m a empiré l image de moi même et mon cerveau avait imprimé cette image horrible. Puis l acné est passé et à 17 ans j ai eu une rhinoplastie.
Pour le coup cette opération a été extrêmement positive pour l image que j avais de moi.
Mais au fil des années je voyais des défauts sur mon nez je ne voyais que ça.
J ai eu dépression et traitement à 23ans.
Une vie sociale et affective qu on pourrait dire de normal.
Mais quand j étais chez moi je passais des heures devant le miroir à scruter mon nez.
Puis 2e rhino à 26ans. Et la je me suis rendu compte que c était pas le nez le soucis. Car le chirurgien a vraiment fait un nez parfait.
J arrive à me trouver belle sur les photos et vidéos. Mais le problème c est l image du miroir chez moi ou à l extérieur j ai un soucis avec mon reflet. Et maintenant ce n est plus que mon nez, c est mon visage entier qui cloche..
J ai l impression que ça s empire donc je vais consulter un psychiatre pour pouvoir être guidée et épaulée.

Deuxième résolution me mettre au sport de manière plus régulière. Le sport libère une hormone de bien être qui peut avoir le même effet que les traitements anti dépresseur.

3e résolution me faire des amis (j ai changé de région et je passe mon temps à la maison..)

Je hais les conversions en tête à tête car j ai l impression d avoir une tête bizarre et que la personne me scrute.
Par contre j ai remarqué quand je fais une activité sportive avec d autres personnes la je m amuse bien et j y pense pas.

Désolé pour le pavé, je te donne qq pistes qui m ont aidé pdt ttes ces années.

Je regrette de ne pas avoir été suivi de manière plus régulière par un psychiatre. Je voyais des psychologues mais à chaque fois le soucis financier me faisait stopper...

Chloey90
Messages : 2
Enregistré le : 03 août 2018, 16:41

Re: Dysmorphophobie

Message par Chloey90 » 03 août 2018, 17:04

En tous cas ça fait du bien d en parler car on garde souvent tout ça à l intérieur..
Si tu veux, on peut se tenir régulière au courant et s épauler.
Peut être aussi se donner des objectifs..

Par exemple j ai remarqué que souvent j ai une pulsion d aller me regarder dans le miroir ou de prendre 36000 photos sous tous les angles.
Je gâche mon temps libre à ça et ça me bouffe mon temps de loisirs.

As tu discuté avec ton psy comment maîtriser cette pulsion? C est vraiment comme un TOC.

Avatar du membre
blanche3
Messages : 5
Enregistré le : 29 juin 2018, 16:39

Re: Dysmorphophobie

Message par blanche3 » 07 août 2018, 17:43

Salut Chloey,
Ça fait du bien de lire quelqu'un qui partage mon problème, je me sens moins seul. Effectivement ça te détruit à l'intérieur et tu deviens obsédé par ça, je ne me préoccupe quasiment plus du reste, ça me rend limite schizo... et passer ses journées à faire une fixation sur son physique ce n'est pas une vie. Moi aussi je peux passer beaucoup de temps devant le miroir pour essayer de me rassurer, mais ça marche rarement, ou temporairement.
Si tu trouves le sport comme moyen de te vider la tête et que tu es motivée pour te trouver des amis, c'est déjà super. Moi le seul moyen que je trouve pour aller mieux c'est fumer, et récemment je me suis forcé à boire de l'alcool (alors que je déteste le goût et que ce n'est pas recommandé avec mon traitement) pour me saoûler, juste pour avoir un moment d'euphorie.
Pour l'instant je ne consulte pas de psy, c'est prévu pour septembre, et j'espère qu'une TCC m'aidera à sortir de cet enfer et ce non-sens quotidien.
Si tes psychologues t'ont donné des conseils utiles, n'hésite pas à partager
J'aime parler... sur Internet

Répondre