Mere dépression sévère

Pour les familles et les amis d'une personne atteinte de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Répondre
Jjhh
Messages : 1
Enregistré le : 28 juil. 2018, 19:42

Mere dépression sévère

Message par Jjhh » 28 juil. 2018, 19:46

Bonjour
J'aimerais avoir des témoignages sur des personnes ayant vécu une situation à peu près dans le même style que ma mere .

Cela fait 7 ans Quelle et diagnostiquer dépressive et tous les ans ( la plus part du temp en période estivale ) Elle rechute dans la dépression sévère.

Chaque phase de dépression à ses similitudes :

Trouble majeur du sommeil Elle dort très peu se réveiller toutes les 5 minutes tourne en rond dans la pièce se remet au lit se relève et ainsi de suite parfois pendant des heures.

Incohérence dans tous se Quelle dit ( ex vous lui dites que la viande est paS cuite elle va vous répondre àh Oui c'est à cause de Sa Que je suis Comme Sa ou encore sans avoir rien demander elle va vous dire je suis née dans la montagne.

C'est arriver Quelle ne nous reconnaisse pas ( ses enfants ) ou alors Quelle nous appel par la marque de nos tee shirt et j'en paSse.

Elle s'excuse auprès de tout le monde sans leur avoirs rien Fait.

Elle applaudit dans la rue.

Elle dit entendre des voix.

Sa lui est arriver d'un coup pendant Quelle se déplaçait tranquillement dans la maison de prendre des assiettes des tasses et de les jeter par terre sans raison et reprendre sa marche.

De prendre un couteau et de dire je vais me tue en faisant le geste MaiS paS jusqu'au bout de mettre ses mains autour de son cou MaiS sans appuyer de se pincer.

Elle marche Comme Si Elle avais un poids sur Elle tout doucement la tete toujours vers le bas et en tapant des pieds et en allant tout doucement.

J'en oublie surement.

C'est une dame de 54 ans.
Depuis son enfance elle a eu beaucoup de souffrance au cours de sa vie.
Violence sexuelle par son Pere une Bonne partit de son enfance.
Elle a eu 6 enfant Dont deux décédés à l'âge de 6 êt 8 mois.
Sur les quatre qui lui reste un à ete victime de viol.

Pour ma part j en et 24 êt j'ai toujours vécu avec Elle mon Pere et deux petit frères.

La première fois que les symptômes sont arriver il y a 7 ans on ne comprenais pas trop se qu'il se passait on la donc fais hospitalisé il lui on Fait toutes sorte d'examens et en on conclu Que c'était une dépression et l'ont fait hospitalisé en hôpital psychiatrique.

L'hospitalisation à durer un peu plus de deux mois à base de cacher anti dépresseurs ect.

En sortant de la bas Elle etait revenu sur terre ect sauf que tous les ans Elle rechute et hospitalisation obligatoire car ingérable et ainsi de suite depuis 7 ans.

Les médecins ont changer de médicament plusieurs fois à chaque fois on se dit c'est bon Sa a l'air de marcher et tous les ans une nouvelle déception.

Depuis mes 18 ans je la vois sombrer d'année en année et je vous le cache pas je suis au bout du rouleau je ne c'est plus quoi faire quoi lui dire pour la soulager ect.

Il y a un peu moin d'un an j'ai pris la décision avec ma famille de déménager de la région parisienne pour aller en gironde ou habite mon grand frere ( dans le but Que ma mere est tous ses enfant au près d'elle et aussi parce que Sa mere est en maison de retraite médicalisée pas très loin ) j'ai ainsi laisser tomber mon cdi mon cercle d'ami ainsi que ma copine avec Qui jetait depuis 6 ans en me disant que c'était surement une bonne solution pour qu'elle aille mieux.

Effectivement elle allait mieux à l'arrivée en Gironde nous somme passer de bâtiment à maison jardin en campagne Elle pouvais voir plus souvent son plus grand fils je les emmener plusieurs fois voir Sa mère Quelle avais pas vu depuiS de longue année je l'est inscrite à l Aqua gym une fois par semaine pour Quelle et une activité et qu'elle puisse parler avec d'autre Personne ect.

Puis il y a trois semaine environ rebelotte on repart pour un été catastrophique Elle rechute en plein dans la phase de dépression.
Pour combien de temp ? Sa malheureusement personne ne le sais.
Elle êt suivis pas des infirmières Qui vienne lui donner son médicament matin et soir et Qui vienne au passage donner à mon Pere Qui à ete victime d'un AVC il y a environ un an.
Son médicament ( brintelix 15mg ) Qui lui a été mis en place à Sa derniere hospitalisation l'été dernier.

Son médecins ma conseiller de la faire hospitalisé mais sincèrement je ne veux pas encore l'hospitaliser et a mis en place deux nouveau médicament.
Un anxiolytique et un cachet pour dormir.
J'aimerais la garder le plus longtemps possible chez moi en espérant voir du mieux êt d'éviter de l'hospitaliser encore et encore.

Je dort dans la même pièce Quelle fermer à clef pour éviter que dans la nuit Elle ne faSse une bêtise ou autre. ( mon Pere est en dehambulateur donc je préfère la mettre dans ma chambre ).

Avec le temp je Commence a perdre espoir Sa Fait maintenant longtemps Que je Met ma vie de côté ma jeunesse je me renferme je deviens plus aigri moinS ouvert moin en forme si seulement jetait garantit du résultat Sa ne me dérangerais pas MaiS j'ai vraiment l'impression de faire tous ses effort en vain êt pour rien àu final.
Je ne regrette rien ma mere c'est toute ma vie et jamais je ne la laisserais tomber ou pourrir en hp cest inconcevable à mes yeux.

Je ne sais pas vraiment si quelqu'un va lire se texte êt Si quelqu'un pourra m'éclairer me dire s'il a vécu une situation similaire ou Qui y ressemble ou encore des solutions Qui pourrais l'aider ou des témoignages de Personne Qui on vécu la même chose peu importe je prend tout se qui et poSitif êt pourrais m'aider dans ma Quête du bonheur pour ma mère.

C'est une femme vraiment très gentille Elle ne ferait pas de mal à une mouche Elle et rempli d'amour MaiS des personnes sans âmes lui ont pourri le cerveau Elle à supporter trop longtemps sur ses épaules et à fini par flancher.

Veuillez m'excuser pour les fautes il et tard :).
Si vous avez des queStion n'hésitez pas.
Bonne soirée tout le monde.

Revivre
Administrateur
Messages : 261
Enregistré le : 20 nov. 2009, 11:43

Re: Mere dépression sévère

Message par Revivre » 01 août 2018, 16:02

Bonjour Jjhh,

Je sens bien la lassitude et la perte d'espoir dans ton message. C'est tout à fait naturel que tu en vienne à te sentir ainsi, soutenir un proche, encore plus sa mère ou son père, au niveau de santé, est très demandant et difficile au niveau émotionnel et physique même.

Comme ta mère a déjà un suivi avec un médecin, si je ne me trompe pas, elle a l'attention qu'il faut au niveau médical. Une évaluation psychiatrique a-t-elle eu lieu? Je le mentionne car un spécialiste tel que le psychiatre pourrait être en mesure de mettre le doigt sur un possible déclencheur-clé au niveau neurochimique ou du moins avoir un plan de match en terme d'essais de médication.

Si cela a déjà été fait et que ta mère est dans la phase de l'essai de médication depuis toutes ces années, bien que ce soit douloureux à observer ta maman qui passe ces périodes de crise, ce sur quoi tu as du pouvoir revient à ta personne.

Ce que je veux dire c'est que le mieux que tu puisses faire à partir d'ici c'est penser à toi, sans arrêter d'être là pour elle bien sûr, mais pour te préserver et vivre un peu plus pour toi malgré ta position de soutien envers elle.

Il s'agit même d'une responsabilité envers toi-même, si tu veux éviter de te brûler les ailes à force de penser à ta mère, de veiller à combler ses besoins et de mettre ta vie sur pause en fait. Un épuisement ne sera pas toujours évitable et tu sembles déjà le constater.

Je t'inviterais donc à prendre un moment et un endroit où tu te sens calme, en paix et où tu as le temps de réfléchir à ce que tu aimerais faire pour toi, une activité ou un geste, une cadeau, qui te ferait du bien, qui t'apaiserait l'espace d'un moment et ultimement que tu répéterais. Cela peut être tout simple.

Le but étant donc de te faire plus de place dans ton quotidien, tu es importante et tu fais déjà beaucoup pour ta maman, tu as le droit de t'accorder des pauses et de permettre à ta tête de se reposer, à ton corps de recharger ses batteries.

Qu'en dis-tu?

N'hésites pas à nous recontacter, ce sera un plaisir de te lire.

Vicky, Intervenante
514-529-8766

Répondre