notre vie vient d'éclater

Pour les familles et les amis d'une personne atteinte de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Répondre
christine27
Messages : 3
Enregistré le : 25 avr. 2015, 15:45

notre vie vient d'éclater

Message par christine27 »

Bonjour à vous,

c'est la première fois que je participe à un blogue et ça me gène un peu mais je pense aussi que ça pourrait m'aider à faire face à notre nouvelle situation qui dure maintenant depuis 14 jours.

Mon conjoint a reçu un diagnostic de dépression en décembre dernier. Il avait une prescription pour un antidépresseur léger et il a vu des changements au bout de 5 semaines, plus d'énergie, envie de se lever le matin, avoir des initiatives, meilleure humeur et j'en passe. Lorsqu'il a revu son médecin, celui-ci lui a dit que le traitement allait se poursuivre pour 6 mois encore et qu'après on verrait pour le cesser selon son état. malheureusement, mon conjoint ne croyait pas vraiment à son traitement et il pensait qu'il n'en avait plus besoin allant mieux. Il a donc cessé de prendre son médicament, ne le prenant que quand je lui en parlais ou que j'étais avec lui. Son comportement s'est vite dégradé mais dans le sens contraire. il devenait de plus en plus irritable, agité, ne dormant plus, il avait des idées bizarres et des fixations sur des choses qui avant ne l'auraient pas dérangé. Il nous disais à moi et les enfants qu'on riait de lui, qu'on le traitait comme de la merde, il n'avait plus de libido et je pense même que les contacts physiques lui étaient devenu désagréables puisqu'il les fuyait que ce soit de ma part ou celle des enfants. Il est devenu harcelant avec son téléphone cellulaire envers certaines personnes et la touche finale est qu'il se pensait devenu un « Big Shot» qui allait gérer des employés à distance et ne plus avoir à travailler de ses mains alors qu'il démarrait à peine son entreprise. Je me suis opposée à ce qu'il mette la maison en garantie pour obtenir un prêt et son attitude à mon égard s'est faite de plus en plus agressive et il me parlait comme si j'étais une pure étrangère, à la limite une de ses employées... Pour vous dire combien c'était difficile et il avait la même attitude envers les enfants.

Notre vie à basculer le 11 avril dernier. Étant inquiète pour lui car il ne répondait pas à mes textos ni aux appels de son père, nous avons alors décidé de déclarer sa disparition à la police car nous avions tout deux peur pour sa vie... finalement on a appris qu'il avait commis un crime et qu'il était en détention. Les 2 bras m'ont tombés, mon chum si pacifique dans sa nature profonde, commettre un crime, c'était plus que je pouvais l'imaginer. La semaine qui a suivi fut la pire de ma vie, les procédures juridiques sont longues et complexes et comme mon conjoint ne collaborait pas du tout, il n'avait pas d'avocat alors je n'avais pas de nouvelles. Je devais me référer au procureur pour savoir ce qui se passait. Il a été décidé après 4 jours de comparution inutile qu'une évaluation psychiatrique devait être faite pour une durée de 5 jours. En ce moment, il est en ordonnance de traitement obligatoire de 30 jours.

Ce qui est encore plus difficile pour moi ce n'est pas de le voir dans cette situation mais bien le discours qu'il me tient chaque fois qu'il a l'occasion de me parler, il est très agressif envers moi, me dit des choses méchantes, qu'il ne m'aime plus. Il est méprisant et m'en veut de ne pas laisser les enfants lui parler. J'ai toujours gérer ses comptes depuis qu'on est ensemble et tout à coup, il ne veut plus et m'accuse même de le voler. Il m'est difficile de laisser couler ses insultes comme si de rien n'était et je ne peux m'empêcher de me poser La question: Quelle est la part de vérité dans ces discours ? je n'ose imaginer qu'il pensait vraiment toutes ses choses avant d'être dans cet état. Il est clair pour moi qu'il est dans un état psychotique, mais je n'ose entrevoir l'avenir s'il doit prendre de la médication toute sa vie, lui qui pense que ça sert à rien. Je me demande quelle sera les conséquences sur notre couple, s'il va revenir à la réalité et s'il sera à nouveau le mari que j'aime et le père qu'il était pour nos enfants.

Moi aussi je vis avec les conséquences en ce moment, j'ai du me faire mettre en arrêt de travail car je n'arrive plus à dormir ni à manger convenablement. Nos enfants aussi trouvent ça très difficile et ils ont besoins de moi plus que jamais. Je rumine sans cesse ce qu'il me dit et ça me ronge. C'est la première fois que je suis confrontée avec ce genre d'incertitude, le temps arrangera les choses sans doutes mais j'aimerais avoir des réponses à mes questions.

merci !!!

christine27
Messages : 3
Enregistré le : 25 avr. 2015, 15:45

Re: notre vie vient d'éclater

Message par christine27 »

bonsoir,

merci pour votre réponse.
nos enfants ont 7, 12 et 15 ans. c'a été difficile d'expliquer à mon plus jeune ce qu'est une psychose et pourquoi il ne pouvait voir son père pour une bonne période. Mais j'ai réussi en comparant son état à des jeux de cartes, qui sont mélangées dans sa tête et qu'il n'arrivait pas à les remettre en ordre. il a semblé bien comprendre.

je pense bien qu'il sortira avec ce diagnostic (bipolarité) et ce sera un autre combat pour l'observance du traitement. Mais on traversera le pont quand on arrivera à la rivière...

bonne soirée

Christine

Nathalie
Messages : 986
Enregistré le : 28 juin 2011, 07:57

Re: notre vie vient d'éclater

Message par Nathalie »

Bonjour Christine, juste un petit mot pour te dire que je t'ai lue et que ta situation me touche, je souhaite de tout cœur que les choses s'arrangent pour toi et ta famille, tu sais il y a de l'aide pour les proches des gens souffrant de santé mentale il ne faut pas t'oublier. Je t'envoie plein d'ondes positives.

christine27
Messages : 3
Enregistré le : 25 avr. 2015, 15:45

Re: notre vie vient d'éclater

Message par christine27 »

Merci pour vos encouragements.

Je ne m'oublie pas, je vais voir une psychologue demain pour justement ventiler un peu avec quelqu'un d'externe a tout ça...

Mon conjoint a débuté un traitement pour stabiliser son humeur. Le diagnostic se précise et il est fort probable qu'il soit en manie aiguë en ce moment. Il est mieux mais encore très remonté contre moi, me demande le divorce, ce que je refuse catégoriquement. Donc il passe par son père pour me faire des offres de règlements... Qui n'ont aucuns sens en plus.

Je garde espoir mais c'est difficile d'imaginer que l'homme qui me parle en ce moment est bien l'homme qui partage ma vie et avec qui je suis supposé passer le reste. Bref, voilà pourquoi je vais consulter et pourquoi je me suis inscrite à ce forum.

Je garde le cap pour les enfants bonne soirée

Répondre