Rôle contraire

Pour les familles et les amis d'une personne atteinte de troubles anxieux, dépressifs ou bipolaires
Répondre
âmemorte
Messages : 17
Enregistré le : 29 mars 2014, 12:03

Rôle contraire

Message par âmemorte » 25 juin 2015, 16:03

Bonjour à tous,

Il y a quelques temps déjà que je suis venu sur le site de revivre et quand je venais écrire c'était pour exprimer mon mal de vivre ou bien partager de bonnes choses, bref tout était relié à ma vie.

Depuis ce matin je suis dans un état très étrange car hier en fin de matinée , je suis arrivé sur le lieu d'où une amie était en train de se suicider par monoxyde de carbone.

J'ai sauvé une vie et ça me fait une sensation perturbante car je suis comme un ange aux yeux de sa famille mais sauvé la vie d'une personne en noyade qui veut vivre et sauvé la vie d'une personne qui veut en finir est royalement différente.

J'aimerais tant m'expliquer avec clarté et cohérence.

Mardi soir si javais accepté de la voir, rien de tout ça ne se serait passé. Si j'avais eu mon téléphone à ''on'', rien de tout ça ne se serait passé

Aujourd'hui ma vie va bien et même je dirais que pour la première fois de ma vie je ne veux plus mourir, au contraire je ne souhaite que vivre et ce, c'est grâce à elle et son ex(un des éléments déclencheurs à sa tentative) et là je me retrouve dans la peau du sauveur Je trouve ça assez paradoxal.

Je ressens une grande solitude et bien que je devrais peut-être en jaser, j'en suis incapable. Mais la beauté de la chose c'est que j'ai la force de l'accompagner, je ne sens aucun désir de mourir malgré cette épreuve.

PasAki
Messages : 382
Enregistré le : 13 mai 2015, 10:52
Localisation : Montréal

Re: Rôle contraire

Message par PasAki » 25 juin 2015, 16:31

Bonjour, bonsoir âmemorte, ;)

Oui il semble bien que tu aie fait du chemin depuis ton arrivée dans un centre de crise.
( j'ai lu quelques uns de tes messages... )

Donc je crois saisir que la vie est en toi et que dans le fonds tu lutte contre des souffrances du jour, de la semaine ou du mois....

Je te trouve humble de venir ici parler de ta récente situation car tu est capable de reconnaître la souffrance chez les autres et chez toi.

Il est possible que ce soit pas facile pour ton amie de te ''remercier'' car l'échec d'un suicide est souvent encore plus difficile à vivre aussi... pour la personne qui à ''rater'' son coup.

Je te souhaite de ne pas te culpabiliser, de ne pas te sentir coupable et de laisser ton amie récupérer tranquillement et attendre que les jours meilleurs arrives pour elles et son entourage, toi inclus.

Sois pas dure avec toi et prens soin de toi aussi, ne t'oublie pas dans cet accompagnement auprès de ton amie.

A la vie !!!

Répondre