La réhabilitation, une suite logique

(maniaco-dépression)
Flag

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par Flag » 19 avr. 2019, 11:07

Bonjour,

Avez-vous toujours besoin d'aide avec votre liste ?

Je ne veux pas commenter si vous n'avez pas besoin ;)

Suegag
Messages : 123
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par Suegag » 02 mai 2019, 18:52

Ça tellement changé depuis 2 semaines, c’est pas croyable. Des listes, j’en ai partout, tout le temps, les priorités changent, les objectifs aussi.
J’ai arrêté de fumer du pot. Je fume la cigarette. J’ai fait du ménage comme une folle. Je cherchais mon cellulaire. Je suis entrée dans un tourbillon chaotique sans fin. C’est un éternel recommencement, chaque jour, l’objectif de finir. le soir, l’élaboration de stratégies pour le lendemain, la prise de notes, l’établissement d’un horaire. Le lendemain, c’est de la marde. Et la liste s’allonge parce que ça avance tout croche.
Y’a 2 semaine, je me sentais mieux. Je parlais d’une petite hypomanie. Maintenant, ce n’est plus petit. Je me reconnaissais dans le petit. J’ai souvent fonctionné à peu près comme ça, la déprime en moins. Je travaillais, j’étais efficace. Pis ça en restait là. Petite déprime achalante à répétition, mais vraiment tolérable, sans impact dans le cours des choses.
Et là ça s’accroche, ça s’intensifie, ça fou tout en l’air. Mon chum, mes enfants qui subissent ça, qui ne peuvent pas comprendre. Comme mon chum à matin... je lui ai tombée dessus, il a voulu rétorquer, j’ai bouché mes oreilles, je pensais exploser. Je me rappelle même plus de quoi il était question.
Je me suis retiré rapidement, été fumer dehors. Au passage j’ai entendu « y’a pas de raison pour agir de même. Une fois dehors, j’ai compris, comme dans la chanson, qu’on est toujours tout seul au monde. Comme pour me convaincre que ce n’est pas si pire, que se sentir seul, ça arrive dans la vie et je me répétais ce refrain, ça me calmait de savoir que tout le monde passe par là. Jusqu’à ce que je prenne conscience que oui, tout le monde passe par là, la solitude MAIS pas nécessairement par le reste, fuir pour ne pas exploser, boucher ses oreilles par peur de ce que je vais entendre, peur que ça fasse mal et que finalement ça arrive par cette phrase, qu’il n’y a pas de raison pour agir de même, la solitude insupportable de retour et l’irritabilité de retour... « je suis malade calis, ça parait me semble! Faudrait que j’agisse raisonnablement? Tout le temps? Ça compte pas mes efforts? Faudrait que ce soit parfait? » etc, etc, etc. On n’est pas dans la même pièce. Je ne veux pas le voir. Pis j’arrête. Après avoir décanté, pendant une éternité, me vient l’idée que ça doit pas être évident de vivre avec moi. Et vla la culpabilité, l’isolement, puis je me déteste, je me replie, je me dis que je ne mérite pas de vivre, que j’en suis indigne de cette vie, que j’aimerais tellement que ça s’arrête une fois pour toute, ce qui me ramène à cette idée que c’est parce que j’ai trop mal que je pense à ça, que ça va passer... que je ferais bien d’écrire sur le forum, question de me sentir moins seule... et mon chum qui se rapproche, avec des gestes de tendresse, et moi qui reste froide, parce que je lui en veux de ne pas comprendre, même si c’est si complexe, même si moi-même je suis complètement déroutée. Mais je reste là, froide, à taper sur mon clavier, à des personnes que je ne connais pas, parce que c’est de ça que j’ai besoin, d’écrire avec l’idée que quelqu’un lira peut-être. Même si c’est long. Parce que sur le forum, y’a des personnes qui comprennent ou qui cherche à comprendre. Mais j’arrête là. Je n’aurai pas besoin d’aide pour la liste. Merci de m’avoir offert ton aide, c’est vraiment gentil. Ça veut dire que tu as lu. Maudit que j’suis intense. Ça me donne la nausée. Ok bye xxx

Avatar du membre
3.14R
Messages : 910
Enregistré le : 18 déc. 2017, 10:28
Contact :

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par 3.14R » 02 mai 2019, 19:39

Suegag a écrit :
02 mai 2019, 18:52
taper sur mon clavier, à des personnes que je ne connais pas, parce que c’est de ça que j’ai besoin, d’écrire avec l’idée que quelqu’un lira peut-être. Même si c’est long. Parce que sur le forum, y’a des personnes qui comprennent ou qui cherche à comprendre.
Tu n'es pas seule..

Suegag
Messages : 123
Enregistré le : 25 juil. 2018, 18:42

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par Suegag » 02 mai 2019, 22:01

Effectivement..

SACHA
Messages : 2592
Enregistré le : 11 mars 2014, 12:54
Localisation : Gatineau

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par SACHA » 03 mai 2019, 13:26

pauvre suegag

tu est trop dure avec toi.. et je te comprends tellement...
Suegag a écrit :
02 mai 2019, 18:52
je suis malade calis, ça parait me semble! Faudrait que j’agisse raisonnablement? Tout le temps? Ça compte pas mes efforts? Faudrait que ce soit parfait?


et j'ajoute à ce commentaire... mais tu prends des médicaments.. tu devrais être correct.. :x

ce pourrait-il que cet état serait du à ton augmentation de ton cipralex... tu sembles dépassé par les évènements..

est-ce que tu lis..car si oui, je te suggère un livre... que je lis en ce moment et j'avoue que ça m'aide énormément.. moi aussi c'est rock'n roll avec ma vie.. surtout avec mon mari... donc le livre est ''la force insoupçonnée du réconfort'' de Joel Legendre.. il a plein d'anecdote qui fait réfléchir et même des petits exercices..

allez courage... c'est juste un autre mauvais moment à passer parmi tant d'autre..

bon weekend

Izaza
Messages : 468
Enregistré le : 25 sept. 2017, 20:30

Re: La réhabilitation, une suite logique

Message par Izaza » 03 mai 2019, 14:07

Salut suegag... tu n’est pas seule... je te li... nous te lisons... et nous comprenons . Je me demandais aussi si c’C’etait Pas tes antidépresseurs qui te faisaient faire ces virages? En a tu déjà parlé avec ton médecin? Moi je sais que quand j’ai pris du wellbutrin ça m’a fait faire un virage.. c’est toi qui sais... en passant tu décris et écris très bien... redonne nous des nouvelles.. je te souhaite d’aller Mieux ...

Répondre